En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 15 min 55 sec
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 56 min 37 sec
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 2 heures 4 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 10 heures 44 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 31 min 37 sec
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 10 heures 59 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 14 heures 24 min
© Reuters
Les cadres et professions intermédiaires affichent 41 jours de congé, soit un tiers de plus de que les ouvriers.
© Reuters
Les cadres et professions intermédiaires affichent 41 jours de congé, soit un tiers de plus de que les ouvriers.
Congés

Les fonctionnaires, champions nationaux des vacances

Publié le 21 novembre 2012
Alors que la France s’agite autour de la compétitivité, l'INSEE publie une étude sur les congés des salariés. Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés. Les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France s’agite autour de la compétitivité, l'INSEE publie une étude sur les congés des salariés. Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés. Les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé.

Au moment où la France s’agite en tous sens autour de la compétitivité, de sa perte, de ses risques, de sa dégradation, l’INSEE publie une étude tout à fait intéressante sur les congés des salariés. Je recommande vivement la lecture de ce 4 pages qui fait un remarquable état des lieux sur un sujet délicat : les Français et les vacances.

Chacun a bien à l’esprit l’importance très singulière que les loisirs, et singulièrement les vacances, ont prise dans l’esprit des Français. Dans un pays qui est aussi la première destination touristique au monde, les congés sont une sorte d’art de vivre, de monument national dressé à la beauté de nos paysages, de nos villes et de nos villages, à la douceur de vivre et à la bonté de nos tables.

Pour éviter tout malentendu sur cette étude, le lecteur se reportera à l’encadré de la dernière page, qui met en balance les résultats de l’étude avec le nombre d’heures travaillées officiellement déclarées dans l’année : 1922 heures pour les cadres, et environ 1650 heures pour les autres.

Ce préambule étant posé, l’intérêt majeur de l’étude est de montrer l’extrême inégalité des Français devant les vacances.

Cette inégalité se vérifie autour de deux critères.

Premier critère : l’inégalité selon la catégorie socioprofessionnelle. Alors que les ouvriers prennent chaque année 32 jours de congé (en moyenne, bien entendu), les cadres et professions intermédiaires affichent pour leur part 41 jours, soit un tiers de plus de que les ouvriers.

Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés du monde agricole ou des TPE et PME, qui prennent seulement 28 jours de congé par an. De l’autre côté de l’échelle, les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé. Ces statistiques permettent de mesurer l’immense écart qui sépare ces deux pans très distincts de la société.

Pour ce qui concerne les non-salariés, c’est-à-dire les petits patrons, la situation n‘est guère plus enviable. Avec 32 jours de congé en moyenne, et des situations dramatiques dans le commerce (28 jours) et surtout l’agriculture (12 jours de congé), le mythe de l’entrepreneur enrichi à bon compte s’effrite en mille morceaux.

Mais au-delà de la catégorie socioprofessionnelle, c’est le classement par employeur qui fait réfléchir et ne manquera pas de susciter de vives réactions parmi les atlanticonautes.

Les champions du mauvais traitements sont les salariés employés par des particuliers, qui totalisent péniblement 26 jours de congés annuels, soit 4 grosses semaines annuelles. Mais les salariés des entreprises de moins de 10 salariés sont à peine mieux traités: 29 jours de congés annuels.

Dans le secteur privé, le nombre de jours de congé progresse avec la taille de l’entreprise, pour atteindre les 40 jours annuels dans les entreprises de plus de 1000 salariés.

Inversement, les champions toutes catégories des congés sont les fonctionnaires. Dans les hôpitaux publics, les fonctionnaires bénéficient en moyenne de 44 jours annuels. Dans les collectivités locales, de 45 jours. Dans les services de l’Etat, de 48 jours, soit 8 semaines annuelles de congé. Ce chiffre s’entend hors personnels enseignants, et ne concernent donc que les personnels recrutés à l’année.

Cette statistique est assez cruelle, puisqu’elle montre qu’un fonctionnaire de l’Etat bénéficie de 50% de vacances de plus qu’un salarié d’une petite entreprise. Au moment où la grogne concernant la fiscalité des petites entreprises s’étend, au moment où la fonction publique apparaît comme protégée des excès de la concurrence, et souvent donneuse de leçon vis-à-vis de la prétendue mauvaise gestion privée, ces chiffres sont assez douloureux.

Ils mettent d’abord en lumière le fossé qui s’est creusé dans les conditions de vie entre fonctionnaires et salariés du privé. Lors d’un récent papier, j’ai rappelé les comparaisons entre salaires moyens de la fonction publique et du secteur privé. Il apparaît de plus en plus que les fonctionnaires s’en sortent globalement mieux que les salariés du privé, en termes de rémunération nette.

Au-delà des rémunérations, le temps de travail est une autre composante favorable aux fonctionnaires dans la comparaison des niveaux de vie. A salaire égal, les fonctionnaires ont globalement beaucoup plus accès aux loisirs que leurs homologues du privé.

Il fut une époque pas si lointaine où une sorte de «deal» existait. Les fonctionnaires disposaient de plus de loisirs, mais étaient moins bien payés que leur homologues du privé. Peu à peu,  la situation se modifie : les fonctionnaires ne sont pas moins bien payés, parfois le sont mieux, mais continuent à bénéficier d’un mode de vie favorable par rapport aux salariés du privé.

Au-delà d’une comparaison un peu simpliste, la réalité qui ressort de ces chiffres est une fois de plus celle de la sous-productivité des services de l’Etat. Certes, les effectifs, en 2012, ont légèrement baissé, mais devraient retrouver une croissance, même faible, avec les recrutements annoncés pour 2013.

Le problème est que, avec une masse salariale de 80 milliards hors cotisations retraites pour les seuls fonctionnaires de l’Etat, la fonction publique devrait produire beaucoup plus de services qu’elle ne produit. Mais ses maux sont au fond bien connus: management défaillant, qui surfe sur les avantages prétendument acquis pour avoir la paix sociale, sans objectif de réforme et d’efficacité, sans stratégie ambitieuse de réforme, et absence totale de contrainte sur les résultats.

L’improductivité de l’Etat est-elle un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir ? Dans la foulée de la dégradation de la note de la France, la réponse sera immanquablement négative.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (108)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vertigo
- 25/11/2012 - 19:01
@Hugo
Nous sommes au moins d'accord là dessus, je n’apprécie guère les feignasses et parasites en tout genre.

Maintenant et comme je l'indiquais précédemment, tout débat est vain pour peu que l'on s'intéresse aux facultés.

La fonction publique est financée par le privé, qui quoiqu'il advienne règle la note ce qui devrait réclamer une certaine neutralité de la fonction publique au risque d'un asservissement abusif et incontrôlé.

Or il faut savoir, à part quelques dérogations, que sommes les seuls parmi nos voisins à autoriser nos fonctionnaires à se présenter à des élections politiques sans leur imposer de démissionner.

Ainsi, chez nous la fonction publique est politisée, lui permettant d'éluder la nécessaire neutralité démocratique et de confisquer la démocratie.

Oublions les chiffres, les argumentations et répondons à la simple question: A qui profite le crime?
Et si la fonction publique se défend d'en être responsable, ne tire-t'elle pas bénéfice de l'embrouille?

Je vous le répète, profitez, si un jour ça devait tourner mal, je ne suis pas certain que l'on prendra le temps d'écouter vos palabres.
Ludo1963
- 24/11/2012 - 13:24
Rassurez vous monsieur verhaege ça ne va pas durer
Pour ma part pendant des annees je n ai pris que deux semaines par an avec mini 60 heures de travail par Semaine, patron de TPE . J en ai eu marre j ai fermé ma boite.
L assemblée à gauche ne passera pas 2013.
La troïka imposera a la France des reformes sur le service public, bloquées depuis 40 ans a cause des syndicats.
Allez voir en Grèce ou en espagne les vacances des fonctionnaires, notre tour arrive, enfin ! On va tailler dans le boulet que l économie française traine, cette administration qui vampirise et rackette les artisans et les petits patrons.
Vivement 2013
Glabre et Ingambe
- 24/11/2012 - 11:45
caractère, pas cojones, on n'est pas dans un film.
@Hugo fc : aux chiffres on fait dire ce qu'on souhaite. Chaque camp a les siens, et vous devriez plutôt parler de "perte du temps" en faveur du camp qui s'empiffre plutôt que parler d'argumentation. Cela fonctionne ainsi quasi sans interruption, depuis 70 ans .. en faveur de l'accroissement de la masse de la fonction publique plutôt que de sa maîtrise.
On n'est pas en train de parler des plans du prochain Airbus mais de la volonté OU PAS de réformer, et ce ne sont pas des chiffres qui rendent un homme déterminé. Alors oui, on doit parler de caractère. Parler de chiffres, bataille de chiffonniers, c'est perdre son temps.