En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 17 min 1 sec
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 1 heure 43 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 2 heures 43 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 4 heures 8 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 12 heures 40 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 13 heures 39 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 1 heure 10 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 2 heures 10 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 3 heures 26 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 4 heures 47 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 10 heures 12 sec
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 10 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 11 heures 23 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 13 heures 15 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 14 heures 13 min
© Reuters
Les cadres et professions intermédiaires affichent 41 jours de congé, soit un tiers de plus de que les ouvriers.
© Reuters
Les cadres et professions intermédiaires affichent 41 jours de congé, soit un tiers de plus de que les ouvriers.
Congés

Les fonctionnaires, champions nationaux des vacances

Publié le 21 novembre 2012
Alors que la France s’agite autour de la compétitivité, l'INSEE publie une étude sur les congés des salariés. Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés. Les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France s’agite autour de la compétitivité, l'INSEE publie une étude sur les congés des salariés. Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés. Les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé.

Au moment où la France s’agite en tous sens autour de la compétitivité, de sa perte, de ses risques, de sa dégradation, l’INSEE publie une étude tout à fait intéressante sur les congés des salariés. Je recommande vivement la lecture de ce 4 pages qui fait un remarquable état des lieux sur un sujet délicat : les Français et les vacances.

Chacun a bien à l’esprit l’importance très singulière que les loisirs, et singulièrement les vacances, ont prise dans l’esprit des Français. Dans un pays qui est aussi la première destination touristique au monde, les congés sont une sorte d’art de vivre, de monument national dressé à la beauté de nos paysages, de nos villes et de nos villages, à la douceur de vivre et à la bonté de nos tables.

Pour éviter tout malentendu sur cette étude, le lecteur se reportera à l’encadré de la dernière page, qui met en balance les résultats de l’étude avec le nombre d’heures travaillées officiellement déclarées dans l’année : 1922 heures pour les cadres, et environ 1650 heures pour les autres.

Ce préambule étant posé, l’intérêt majeur de l’étude est de montrer l’extrême inégalité des Français devant les vacances.

Cette inégalité se vérifie autour de deux critères.

Premier critère : l’inégalité selon la catégorie socioprofessionnelle. Alors que les ouvriers prennent chaque année 32 jours de congé (en moyenne, bien entendu), les cadres et professions intermédiaires affichent pour leur part 41 jours, soit un tiers de plus de que les ouvriers.

Dans cette hiérarchie du loisir, les moins bien traités sont les ouvriers non qualifiés du monde agricole ou des TPE et PME, qui prennent seulement 28 jours de congé par an. De l’autre côté de l’échelle, les mieux traités sont les professions intermédiaires de la fonction publique, avec 45 jours de congé. Ces statistiques permettent de mesurer l’immense écart qui sépare ces deux pans très distincts de la société.

Pour ce qui concerne les non-salariés, c’est-à-dire les petits patrons, la situation n‘est guère plus enviable. Avec 32 jours de congé en moyenne, et des situations dramatiques dans le commerce (28 jours) et surtout l’agriculture (12 jours de congé), le mythe de l’entrepreneur enrichi à bon compte s’effrite en mille morceaux.

Mais au-delà de la catégorie socioprofessionnelle, c’est le classement par employeur qui fait réfléchir et ne manquera pas de susciter de vives réactions parmi les atlanticonautes.

Les champions du mauvais traitements sont les salariés employés par des particuliers, qui totalisent péniblement 26 jours de congés annuels, soit 4 grosses semaines annuelles. Mais les salariés des entreprises de moins de 10 salariés sont à peine mieux traités: 29 jours de congés annuels.

Dans le secteur privé, le nombre de jours de congé progresse avec la taille de l’entreprise, pour atteindre les 40 jours annuels dans les entreprises de plus de 1000 salariés.

Inversement, les champions toutes catégories des congés sont les fonctionnaires. Dans les hôpitaux publics, les fonctionnaires bénéficient en moyenne de 44 jours annuels. Dans les collectivités locales, de 45 jours. Dans les services de l’Etat, de 48 jours, soit 8 semaines annuelles de congé. Ce chiffre s’entend hors personnels enseignants, et ne concernent donc que les personnels recrutés à l’année.

Cette statistique est assez cruelle, puisqu’elle montre qu’un fonctionnaire de l’Etat bénéficie de 50% de vacances de plus qu’un salarié d’une petite entreprise. Au moment où la grogne concernant la fiscalité des petites entreprises s’étend, au moment où la fonction publique apparaît comme protégée des excès de la concurrence, et souvent donneuse de leçon vis-à-vis de la prétendue mauvaise gestion privée, ces chiffres sont assez douloureux.

Ils mettent d’abord en lumière le fossé qui s’est creusé dans les conditions de vie entre fonctionnaires et salariés du privé. Lors d’un récent papier, j’ai rappelé les comparaisons entre salaires moyens de la fonction publique et du secteur privé. Il apparaît de plus en plus que les fonctionnaires s’en sortent globalement mieux que les salariés du privé, en termes de rémunération nette.

Au-delà des rémunérations, le temps de travail est une autre composante favorable aux fonctionnaires dans la comparaison des niveaux de vie. A salaire égal, les fonctionnaires ont globalement beaucoup plus accès aux loisirs que leurs homologues du privé.

Il fut une époque pas si lointaine où une sorte de «deal» existait. Les fonctionnaires disposaient de plus de loisirs, mais étaient moins bien payés que leur homologues du privé. Peu à peu,  la situation se modifie : les fonctionnaires ne sont pas moins bien payés, parfois le sont mieux, mais continuent à bénéficier d’un mode de vie favorable par rapport aux salariés du privé.

Au-delà d’une comparaison un peu simpliste, la réalité qui ressort de ces chiffres est une fois de plus celle de la sous-productivité des services de l’Etat. Certes, les effectifs, en 2012, ont légèrement baissé, mais devraient retrouver une croissance, même faible, avec les recrutements annoncés pour 2013.

Le problème est que, avec une masse salariale de 80 milliards hors cotisations retraites pour les seuls fonctionnaires de l’Etat, la fonction publique devrait produire beaucoup plus de services qu’elle ne produit. Mais ses maux sont au fond bien connus: management défaillant, qui surfe sur les avantages prétendument acquis pour avoir la paix sociale, sans objectif de réforme et d’efficacité, sans stratégie ambitieuse de réforme, et absence totale de contrainte sur les résultats.

L’improductivité de l’Etat est-elle un luxe que nous ne pouvons plus nous offrir ? Dans la foulée de la dégradation de la note de la France, la réponse sera immanquablement négative.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (108)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vertigo
- 25/11/2012 - 19:01
@Hugo
Nous sommes au moins d'accord là dessus, je n’apprécie guère les feignasses et parasites en tout genre.

Maintenant et comme je l'indiquais précédemment, tout débat est vain pour peu que l'on s'intéresse aux facultés.

La fonction publique est financée par le privé, qui quoiqu'il advienne règle la note ce qui devrait réclamer une certaine neutralité de la fonction publique au risque d'un asservissement abusif et incontrôlé.

Or il faut savoir, à part quelques dérogations, que sommes les seuls parmi nos voisins à autoriser nos fonctionnaires à se présenter à des élections politiques sans leur imposer de démissionner.

Ainsi, chez nous la fonction publique est politisée, lui permettant d'éluder la nécessaire neutralité démocratique et de confisquer la démocratie.

Oublions les chiffres, les argumentations et répondons à la simple question: A qui profite le crime?
Et si la fonction publique se défend d'en être responsable, ne tire-t'elle pas bénéfice de l'embrouille?

Je vous le répète, profitez, si un jour ça devait tourner mal, je ne suis pas certain que l'on prendra le temps d'écouter vos palabres.
Ludo1963
- 24/11/2012 - 13:24
Rassurez vous monsieur verhaege ça ne va pas durer
Pour ma part pendant des annees je n ai pris que deux semaines par an avec mini 60 heures de travail par Semaine, patron de TPE . J en ai eu marre j ai fermé ma boite.
L assemblée à gauche ne passera pas 2013.
La troïka imposera a la France des reformes sur le service public, bloquées depuis 40 ans a cause des syndicats.
Allez voir en Grèce ou en espagne les vacances des fonctionnaires, notre tour arrive, enfin ! On va tailler dans le boulet que l économie française traine, cette administration qui vampirise et rackette les artisans et les petits patrons.
Vivement 2013
Glabre et Ingambe
- 24/11/2012 - 11:45
caractère, pas cojones, on n'est pas dans un film.
@Hugo fc : aux chiffres on fait dire ce qu'on souhaite. Chaque camp a les siens, et vous devriez plutôt parler de "perte du temps" en faveur du camp qui s'empiffre plutôt que parler d'argumentation. Cela fonctionne ainsi quasi sans interruption, depuis 70 ans .. en faveur de l'accroissement de la masse de la fonction publique plutôt que de sa maîtrise.
On n'est pas en train de parler des plans du prochain Airbus mais de la volonté OU PAS de réformer, et ce ne sont pas des chiffres qui rendent un homme déterminé. Alors oui, on doit parler de caractère. Parler de chiffres, bataille de chiffonniers, c'est perdre son temps.