En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 5 min 57 sec
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 5 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 51 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 21 min 7 sec
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 4 heures 57 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
Les chiffres de la délinquance sur l'année 2011 ont été publiés.
© Reuters
Les chiffres de la délinquance sur l'année 2011 ont été publiés.
Calculs décalés

Baisse des chiffres de la délinquance : une nouvelle erreur de diagnostic

Publié le 21 novembre 2012
L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient de publier les tous derniers chiffres de la délinquance sur l'année 2011. Loin de s'attarder sur les détails, les médias ont pris l'habitude de commenter à tout-va les hausses et les baisses de statistiques devenues incontournables... en oubliant parfois d'affirmer l'essentiel.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient de publier les tous derniers chiffres de la délinquance sur l'année 2011. Loin de s'attarder sur les détails, les médias ont pris l'habitude de commenter à tout-va les hausses et les baisses de statistiques devenues incontournables... en oubliant parfois d'affirmer l'essentiel.

Toujours plus formatés par la cybernétique, les grands quotidiens d'information semblent désormais incapables de s'extraire de l'instantané, d'inscrire leur réflexion dans la temporalité. Au-delà d'un tropisme bobo-gauche caviar, cela conduit ces journaux à émettre des jugements plutôt malheureux - quand ils ne sont pas carrément consternants.

Exemple : la réflexion - la même bien sûr, dans tous ces quotidiens, prise sous la dictée du ministère concerné : "comme c'est drôle ! La "délinquance" (noter ici l'évitement bienséant du mot 'crime') baisse, alors qu' augmente le sentiment d'insécurité! Suivez mon regard-bobo : des beaufs et autres attardés ont plus peur que voici un an, alors qu'entre temps, ce qui les effarouche a diminué" ! Conclusion : voilà bien la peur irrationnelle et futile de simplets affolés par les sirènes extrémistes.

Sauf que bien sûr, ce raisonnement à courte vue théorise en paradoxe sa propre ignorance, en oubliant une cruciale disposition de l'esprit humain, connue de quiconque étudie la temporalité : l'orientation en-vue-de. Car toujours, l'être humain réfléchit et agit d'usage, en-vue-de. Si l'étudiant travaille, c'est en-vue-de réussir des examens, préludes à sa carrière. Si le couple économise, c'est en-vue-de s'offrir une voiture ou des vacances. Et ainsi de suite.

Ainsi, comme nul être humain au monde ne songerait à préparer un voyage avec un guide touristique périmé, il ne regarde jamais non plus les statistiques criminelles passées - ou de n'importe quoi d'autre, d'ailleurs - pour se dire ensuite "Ah, sympa ! La criminalité a baissé en 2011, donc j'aurai moins peur en 2012". De toute éternité, la sagesse humaine sait que prolonger les courbes ne décide pas de l'avenir - et le raisonnement à plat, sans orientation temporelle, moins encore.

Donc quand on l'interroge sur l'insécurité, le citoyen moyen ne se rue pas sur les statistiques (en hausse ou en baisse, qu'importe) de 2011 pour, de là, envisager 2012. Tout au contraire puise-t-il dans son vécu quotidien (la "sphère des évidences courantes" disent les philosophes) des éléments partant desquels il s'inquiète, ou non, de l'avenir. Assuré qu'il ne peut être agressé ou cambriolé dans le passé, il évalue à l'évidence des risques qu'il encourt dans l'avenir, non ceux du fugitif moment présent ni bien sûr de ceux du passé.

Les commentaires arrogants et ironiques des médias-bobo visent ainsi un raisonnement pertinent, quoiqu'instinctif : en matière criminelle, pense la population, demain sera sans doute pire qu'aujourd'hui. Voilà pourquoi augmente aujourd'hui - raisonnablement, pas hystériquement - la crainte qu'elle éprouve.

Seconde mauvaise habitude de dirigeants politiques (quels qu'ils soient) incestueusement liés aux médias : la surenchère verbale. Quand on ne peut, ou ne veut, frapper fort, on parle plus haut. Quitte, en parlant à tort et à travers, à se compliquer ensuite la tâche.

Là encore, tout le monde sait - ou devrait savoir - qu'en matière de diagnostic la nomination est cruciale - qu'elle est tout, sauf une simple argutie sémantique. Car nommer oriente décisivement l'avenir et donc, permet la solution du problème. "Panaris" diagnostique le médecin, ou bien "cancer" - et la suite, le traitement, découlent de là.

C'est pourquoi il est navrant d'entendre une pléthore de ministres - et de médias bien sûr à leur suite, sans la moindre nuance critique - parler de mafia en Corse.

Car il n'y a pas de mafia en Corse, mais un milieu criminel (certes, tonique) - et même, de mafia, il ne peut y en avoir dans l'Île de Beauté. Voilà une décennie, le criminologue italien Pino Arlacchi, récent secrétaire général adjoint de l'ONU pour le crime et la drogue, a brillamment distingué entre les terres du Mezzogiorno vouées à l'agriculture (Sicile, Campanie, Calabre) et celles de pâturages et bergeries (Sardaigne). Or même un enfant sait qu'on trouve des mafias dans les premières (respectivement, Cosa nostra, Camorra, Ndrangheta) et aucune en Sardaigne non plus qu'en Corse, pour le même motif.

Erreurs d'orientation temporelle, incapacité à diagnostiquer - tels sont les ingrédients majeurs d'une future crise criminelle - bien plus que quelques chiffres issus du passé.

NB - note pour la police de la pensée : Pino Arlacchi a longtemps milité au Parti (post-communiste) démocratique de la gauche, et est aujourd'hui député européen du parti qui défend les valeurs de la magistrature et de l'Etat de droit.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JS
- 21/11/2012 - 21:34
De toutes façons quand on
De toutes façons quand on transforme les agressions en "incivilités" les chiffres ne veulent plus rien dire...
fulgor421
- 21/11/2012 - 14:21
Laurentso
Profitez de l’anonymat pour insulter les lecteurs et contributeurs de ce site ainsi que leur bon sens. Profitez en bien.
géodith
- 21/11/2012 - 14:14
Il doit y avoir des lavages de cerveaux des ordinateurs
de la police, la nuit.
Tous mes voisins se sont fait cambrioler depuis 1 mois.
A qui le tour ?
(c'est le jeu ma pauvre Lucette !)