En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

05.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 3 heures 34 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 4 heures 49 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 5 heures 30 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 5 heures 45 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 8 heures 55 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 4 heures 38 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 4 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 5 heures 33 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 6 heures 5 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 8 heures 46 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
Il ne vous est pas interdit de rire

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

il y a 9 heures 14 min
© Flickr / Le Jhe
La Corse, un territoire dans lequel la violence est quotidienne.
© Flickr / Le Jhe
La Corse, un territoire dans lequel la violence est quotidienne.
Omerta

Omerta et violences : les Corses ont-ils ce qu’ils méritent ?

Publié le 17 novembre 2012
Après l'assassinat mercredi de Jacques Nacer, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé que l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni savait "des choses" et lui a demandé de parler. L'ex-leader nationaliste, qui a dit craindre pour sa vie, a affirmé qu'il ne savait rien.
Stéphane Quéré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l'Institut de Criminologie et d'Analyse en Menaces Criminelles Contemporaines à Paris II, Master II "Sécurité Intérieure" - Université de Nice. Animateur du site spécialisé crimorg.com. Derniers livres parus : "La 'Ndrangheta" et "Planète...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'assassinat mercredi de Jacques Nacer, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé que l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni savait "des choses" et lui a demandé de parler. L'ex-leader nationaliste, qui a dit craindre pour sa vie, a affirmé qu'il ne savait rien.

Atlantico : Manuel Valls et Christiane Taubira ont appelé les Corses à se mobiliser et à briser la loi du silence.  En Corse, est-il possible de rompre avec la tradition de l’Omerta ?

Stéphane Quéré : C’est une chose extrêmement compliquée pour plusieurs raisons. D’abord parce que c’est une île relativement petite d’environ 300 000 habitants où tout le monde se connait. Par ailleurs, on retrouve l’esprit clanique présent dans tout le pourtour méditerranéen, intensifié par l’insularité de la Corse. On ne va pas parler de sa famille, de son clan, de sa vallée, mais on ne parlera pas non plus du clan de la vallée voisine par peur de la vendetta. Ainsi, on ne parle pas des siens, ni de ceux d’à côté. A côté de cela, on constate une emprise forte du grand banditisme avec ce que cela peut engendrer (par exemple des règlements de compte).

Jusqu’ici les règlements de compte se faisaient uniquement entre truands, c’est encore la cas. L’année dernière deux élus ont été assassinés, ils étaient certes proches du grand banditisme mais il s’agissait d’élus. Cette année, c’est un phénomène nouveau, on s’en prend à la société civile, même si on peut constater des liens avec le grand banditisme, un avocat et un commerçant ont été tués. Cela accentue la pression sur la population. Ce n’est plus que les gens qui ont un casier qui se font abattre, c’est la société civile.

Il faut espérer qu’il y ait des sursauts. Il existe des outils juridiques pour recueillir la parole, comme les témoignages sous X, ou ce qu’on appelle les "repentis", aussi appelés "collaborateurs de justice" par exemple. Ce dispositif de "collaborateurs de justice" existe également en Italie. 

Ces outils juridiques peuvent-ils être efficaces sur ce qui apparaît être un problème culturel ?

En effet, ces mesures sont des outils juridiques, il faut avant tout briser la culture de l’Omerta. Le plus difficile est de changer les mentalités. On a cru à des sursauts après l’assassinat du préfet Erignac. Il faut que les pouvoirs publics prennent les choses en main et réussissent à aider ceux qui souhaitent témoigner.

Quelles peuvent être les conséquences de ce regain de violences en Corse ?

Il n’existe pas de regain de violences, les règlements de compte sont intrinsèques en Corse, cela est du au lien entre grand banditisme affairiste et nationalisme. En termes de nombres de règlements de compte, il n’y a rien de nouveau, ce qui a changé, ce sont les cibles de ces règlements de compte. Peut-être s’agit-il d’un changement de génération de truands qui ne s’en prennent plus à leur pairs mais aux membres de la société civile.

Par ailleurs, je ne pense pas que cela aura une incidence sur le tourisme de l’île car il s’agit d’assassinats ciblés, et à ma connaissance il n’y a pour le moment pas eu de victimes collatérales.

Est-il vraiment impossible de briser la loi du silence ou les Corse manquent-ils de courage ?  

C’est certes un problème culturel mais je ne pense pas que l’on puisse parler d’un manque de courage. La réalité c’est qu’en face, les gens sont armés et redoutables et dénoncer quelqu’un peut avoir des conséquences sur votre quotidien.

Une chose est sûre, la réponse ne viendra pas de l’Etat. Ce dernier pourra accompagner ces évolutions mais la réponse doit venir des Corses eux-mêmes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Colombe
- 19/11/2012 - 18:49
Bonsoir !
Vangog, je ne me vexe pas facilement, je laisse passer souvent les
mots "blessants", sur terre il y a bien mieux à faire que de se quereller
tout le temps !...Nous n'avons pas de "recettes" a offrir aux continentaux, le fait que plusieurs d'entre vous s'installent en Corse,
prouve que vivre sur "notre" île est une bénédiction même si quelques règlements de compte viennent ternir" la belle vie" que nous offre la Corse !...La seule "recette" que je peux vous donnez est de venir passer quelques jours en Corse et vous verrez que nous ne sommes pas aussi "sauvages et sanguinaires" comme le pensent pas mal de "gaulois" !...La qualité de vie est très importante aussi, pas d'usines chez nous !...Que demande le peuple !!!..Bonne soirée !
vangog
- 18/11/2012 - 22:39
@Colombe Je ne voulais vexer personne
...mais suggérer simplement que l'ancrage fort de la Corse dans certaines traditions à caractère clanique est susceptible de générer un décalage handicapant avec le continent et un terreau favorable au développement des mafias nationalistes ou autres.
Comme vous l'expliquez avec justesse, la violence quotidienne du continent faite d'incivilité et de petite délinquance semble épargner la Corse. Peut-être les Corses ont-ils des recettes a offrir à leurs compatriotes continentaux?
Pourquoi pas une réforme des lois sur l'héritage (décrit par un des intervenants ci-dessous) et sur l'indivision qui tue a petit feu les magnifiques villages Corses, rendant leurs habitants tributaires de l'économie continentale, a défaut de pouvoir développer la leur?
Selon moi, la dépendance des Corses vis a vis du continent est synonyme de leur dépendance vis a vis de la minorité Nationaliste, qui perdra son emprise mafieuse sur la Corse lorsque celle-ci aura retrouvé son indépendance, non pas "Régionaliste", mais "économique"...
yoda
- 18/11/2012 - 21:54
le gouvernement n'a....
jamais fait son travail..... quelqu'il soit !