En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

07.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 7 min 21 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 heure 46 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 18 heures 4 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 20 heures 2 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 20 heures 52 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 22 heures 47 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 50 min 3 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 heure 31 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 17 heures 2 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 18 heures 34 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 20 heures 28 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 22 heures 10 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 30 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont plus les pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
"Le problème en France, c'est le diesel", estime Louis Gallois.
© Reuters
"Le problème en France, c'est le diesel", estime Louis Gallois.
La bourde ?

Le diesel a-t-il été une erreur stratégique majeure pour l'économie française ?

Publié le 09 novembre 2012
Louis Gallois a estimé mercredi que "le problème en France, c'est le diesel", mais qu'il a "manqué de courage" pour l'écrire dans son rapport sur la compétitivité.
Thomas Porcher
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Porcher est Docteur en économie, professeur en marché des matières premières à PSB (Paris School of Buisness) et chargé de cours à l'université Paris-Descartes.Son dernier livre est Introduction inquiète à la Macron-économie (Les Petits...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Gallois a estimé mercredi que "le problème en France, c'est le diesel", mais qu'il a "manqué de courage" pour l'écrire dans son rapport sur la compétitivité.

Atlantico : Louis Gallois, le commissaire à l'investissement, a estimé que "le problème en France, c'est le diesel", précisant que ce carburant bénéficiait d'avantages fiscaux. Le diesel a-t-il été un mauvais choix pour l'économie française ?

Thomas Porcher : Tout est une question de proportion. Quand le diesel représente 70% des ventes de voitures, avec un pic de 77% en 2008, 80% des volumes de carburant consommés, c'est un déséquilibre trop important avec, outre les aspects sanitaires, des conséquences négatives pour la compétitivité des raffineries françaises qui produisent massivement de l'essence qu'elles n’arrivent pas à écouler sur le marché et doivent importer du gazole.

Par exemple, en Allemagne, il y a un meilleur équilibre entre les voitures diesel et essence avec 47% des ventes pour la gamme diesel. Nous aurions du être vigilant dans les années 90 et rééquilibrer progressivement les taxes entre gazole et essence afin de ne pas trop inciter l’achat de véhicules diesel.

Comment la fiscalité française a favorisé le diesel au détriment des autres carburants ?

Dans les années 60, la baisse de la taxation sur le diesel vient d'un consensus entre les politiques, les pétroliers et l’industrie automobile. Le gouvernement de l'époque décide de se spécialiser dans le nucléaire pour assurer l'indépendance énergétique de la France. Les énergies étant concurrentes entre elles, le chauffage électrique est venu concurrencer le chauffage au fioul entraînant un surplus de gazole et fioul domestique pour les raffineries.

La baisse des taxes sur le gazole combinée à l’incitation des constructeurs automobiles de se lancer dans la production de véhicules diesel devait permettre d'écouler ce surplus. Ce qui était au départ un avantage pour les raffineries s'est transformé, année après année, en un frein majeur pour leur compétitivité.

En octobre, Renault a vu ses ventes chuter de 26% là où celles de Peugeot ont baissé de 5%. Quelles sont les conséquences du choix du diesel fait par la France sur les constructeurs français actuellement en difficulté ?

Cette année, 60% des ventes de voitures en Europe sont diesel. Même si la France est championne d’Europe, la diésélisation est un phénomène européen et les constructeurs français ne sont pas les seuls sur ce créneau.

D'ailleurs, la voiture diesel la plus vendue en France est la Polo Volkswagen. Le problème de compétitivité des constructeurs français semble être plus un problème de qualité qu’un problème de motorisation Diesel ou même de coûts de production. Malgré un prix inférieur, les voitures françaises restent moins attractives que les voitures allemandes. Le diesel, mais également la baisse des coûts, sont un épouvantail pour masquer les réels problèmes des constructeurs automobiles français.

La France est-elle isolée dans ce choix stratégique ?

En Europe, la consommation de gazole est supérieure à l’essence mais il y a des disparités. Beaucoup de pays européens ont un déséquilibre fort en faveur du diesel à l’image de la France comme l’Espagne ou la Belgique, d’autres, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni sont plus équilibrés dans leur parc automobile.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
japanboy
- 13/11/2012 - 14:44
économie avec le diesel
moi je suis content de payer le diesel moins cher que l'essence et même temps j'ai toujours acheté des voitures d'occasion mais c'est vrai que le diesel pollue plus que l'essence, peut-être faudrait-il trouver une solution technique comme les générateurs d'hydrogène HHO Plus qui permettent à la fois de polluer moins et d'augmenter le rendement de la combustion et du coup diminuer en conséquence la consommation de carburant. Je pense que le gouvernement devrait aider le financement de ce genre de technologie !
PlanetWatcher
- 12/11/2012 - 06:04
Protéger nos façades... et le "sportif urbain" !
Le petit diesel urbain en usage purement intra-muros est une catastrophe dorénavant reconnue, tant pour nos poumons que nos façades…

Cette dégradation pernicieuse des façades notamment des monuments historiques ne s’observe ni au Japon, ni aux USA et très rarement dans les autres pays d’Europe (en dehors de la Belgique et de l’Espagne, où PSA et Renault dominent…).

Cette dégradation est le reflet de ce qui se passe dans nos alvéoles profondes…

Surtout chez les « sportifs urbains » qui ne se rendent toujours pas compte du danger auquel ils s’exposent, en joggant ou faisant du vélo bientôt le long de la Seine, lieu le moins élevé de la Capitale, donc de concentration privilégiée des particules fines…
PlanetWatcher
- 12/11/2012 - 06:01
Interdire le diesel en ville, une urgence sanitaire...
L’interdiction du diesel en centre-ville, au moins pour les voitures particulières, est une première étape en attendant l’équipement hybride progressif des flottes professionnelles qui basculeront en mode zéro-émission à leur entrée en agglomération.
Cette interdiction présente un caractère d’urgence sanitaire absolue de par la combinaison exclusive de deux facteurs qui ne se produit qu’en France : 1- Forte concentration du parc diesel (près de 80% des nouvelles immatriculations…) 2- Vitesse moyenne de circulation en ville parmi les plus basses d’Europe (13 km/h à Paris, les « congestions vertes » ont un effet délétère considérable), ce qui empêche la pyrolyse complète des suies, même avec un FAP moderne…
Les constructeurs automobiles le savent bien, et se gardent bien de tester les véhicules « dans la vraie vie ». Personne n’osera faire de mesure « sortie du pot » sur un petit diesel ayant circulé un mois en centre-ville sans s’être « décrassé » sur autoroute. La diminution de la vitesse de circulation sur le périphérique parisien de 80 à 70 km/h va amplifier le phénomène…