En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 58 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 7 heures 56 sec
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 8 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 12 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 57 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 22 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 49 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 25 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 54 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 24 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 51 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 21 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 24 min
Souveraineté

La France, un pays sous tutelle dans une Europe en échec

Publié le 08 novembre 2012
La France a-t-elle encore les instruments pour agir sur son destin ?
Pierre-Henri d'Argenson est haut-fonctionnaire. Il a enseigné les questions internationales à Sciences Po Paris. Il est l’auteur de "Eduquer autrement : le regard d'un père sur l'éducation des enfants" (éd. de l'Oeuvre, 2012) et Réformer l’ENA, réformer...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-Henri d'Argenson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-Henri d'Argenson est haut-fonctionnaire. Il a enseigné les questions internationales à Sciences Po Paris. Il est l’auteur de "Eduquer autrement : le regard d'un père sur l'éducation des enfants" (éd. de l'Oeuvre, 2012) et Réformer l’ENA, réformer...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France a-t-elle encore les instruments pour agir sur son destin ?

La France, en tant qu’Etat-nation, n’existe plus. Hormis son armée, elle ne possède plus aucun des attributs de souveraineté qui sont l’apanage des nations et des Etats. Elle a renoncé à sa monnaie, dont elle ne contrôle ni le taux de change, ni la quantité en circulation. Elle a renoncé à sa politique commerciale, entièrement transférée à la Commission européenne, qui n’a pour seule préoccupation en la matière que l’abaissement de toute forme de défense commerciale européenne. Elle ne maîtrise plus sa politique migratoire, régie par des directives européennes et par la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme, qui ne tolèrent que des restrictions absolument mineures à la libre entrée et à l’installation des migrants extra-européens sur notre sol. Enfin elle est en passe de perdre sa souveraineté budgétaire, qui sera prochainement remise entre les mains des euro-juristes.

Soyons lucides : que nous reste-t-il comme moyen concret d’action sur notre destinée, dès lors que nous ne pouvons plus réguler les conditions de nos échanges commerciaux, les mouvements des personnes entrant sur notre sol, notre masse monétaire, notre niveau d’inflation, les taux de change de notre monnaie, et notre budget ?

Certes, nous avons consenti à tous ces transferts de souveraineté, mais au nom d’un pacte implicite, qui n’a pas été respecté : que l’Europe prenne le relais en construisant à ses frontières la carapace qu’elle avait ôtée aux Etats-membres, qui est le seul moyen de donner un sens à la notion de Communauté ou d’Union européenne. Autrement, pourquoi former une communauté si elle est ouverte à tous ? Pourquoi s’unir si c’est pour se priver d’agir ? Pourquoi constituer un marché de 500 millions de consommateurs si nous ne pouvons imposer les conditions auxquelles nos concurrents peuvent y accéder ? Pourquoi créer l’espace Schengen, si ses frontières externes sont si poreuses qu’elles en sont quasi fictives ? Pour quelles raisons adopter une monnaie unique, si l’Europe s’interdit toute politique offensive de taux de change au profit de son économie ? A quoi bon financer une énorme bureaucratie bruxelloise, si cette dernière consacre plus de temps à grignoter les compétences des Etats-membres plutôt qu’à défendre les intérêts et la sécurité des Européens ?

Pendant des années on a expliqué aux peuples européens que les nations, isolées, étaient devenues trop faibles, et qu’ensemble nous serions plus forts. Or, il faut se rendre à l’évidence : le logiciel mis en œuvre par les élites européennes continue de refuser de dissocier l’ouverture intérieure entre les Etats-membres de l’ouverture européenne au reste du monde. Les instruments de souveraineté qui ont été remis à l’Union européenne n’ont pas été mis en commun au service d’une Europe plus forte, mais consciencieusement détruits, comme autant de répliques diaboliques de l’anneau de Sauron, par des idéologues convaincus de leur éternelle et ontologique nocivité.

Dans une mondialisation de plus en plus hostile, ce projet est pourtant suicidaire, car il expose les nations européennes à ses courants les plus déstabilisateurs : la guerre monétaire entre le dollar et le yuan, à laquelle l’euro sert de variable d’ajustement ; le grand mouvement de migrations Sud-Nord, qui bouleverse en profondeur les sociétés européennes et crée des tensions de plus en plus visibles, économiques et identitaires ; l’offensive industrielle et commerciale de grande ampleur engagée par les pays émergents, déjà bien émergés et bientôt submergeants, qui profitent de notre ouverture pour écouler leur production et aspirer notre appareil productif vers leurs territoires. Notre ministre du Redressement productif aura beau se porter au chevet de tous les plans de licenciements, il ne dispose plus du moindre outil de politique économique permettant de stopper l’hémorragie de nos dernières richesses.

Avant le "choc de compétitivité" que prône le rapport de Louis Gallois, c’est d’un choc de souveraineté dont la France aurait besoin, car elle est en réalité devenue un pays sous tutelle, c’est-à-dire qu’elle ne gouverne plus son destin, pas plus d’ailleurs que la plupart des pays de l’Union. Face à cette impuissance organisée, il ne nous reste plus qu’un moyen d’agir : oser, comme le général de Gaulle en 1965, la politique de la chaise vide, jusqu’à ce que l’Europe se décide enfin à s’intéresser au sort des Européens et se dote des politiques et des institutions à même de garantir sa survie sur la scène de la Realpolitik mondiale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Alain Teyssonnière de Gramont
- 10/11/2012 - 00:55
@equilibre vous m'avez mal compris !
Ce n'est pas sur l'UE que je compte pour faire l'Europe mais bien sur une étroite coopération franco-allemande ... l'intégration/coordination de nos politiques a fait plus de progrès en 4 ans depuis 2008-2009 qu'en cinquante d'administration bruxelloise, beaucoup trop limitée dans ses compétences et moyens !
J'espère donc que ni François Hollande ni Mme Merkel ne vont gâcher les chances de l'Europe de devenir "la puissance mondiale de référence" dans le monde nouveau qui émerge. Le pire serait que Hollande n'agisse pas et que Merkel perdant confiance et manquant d'ambition, se replie sur l'idée d'une Grande Suisse.
Tout cela est amplement expliqué dans "eurocooperation-oser.eu" et sur "facebook oser l'europe". Merci !
BOUM
- 08/11/2012 - 22:11
chaise ou strapontin ?
Excellent article dans le fond comme dans la forme.
Mais je ne suis pas confiant dans la politique de la chaise vide. Le poing sur la table me paraît plus convainquant. A moins qu'une vague bleu blanc rouge mette fin à ce système soviétique dégénéré.
Equilibre
- 08/11/2012 - 19:52
@Alain Teyssonnière de Gramont
Trompeur ton argument.
1) De Gaulle parlait de l'europe, certainement pas du machin UE et de sa monnaie (lui qui était pour l'étalon-or)
2) La France est la deuxième puissance (encore pour un peu de temps)
3) étroite coopération: c'est que qui se passait AVANT l'UE.
4) Ton souhait ne sera jamais exaucé, le présiflan de la dictature de la pensée française étant un nul en toute circonstance. De plus, il ne fait que suivre du point de vue européen les sillons tracés par NS.
.
Merckel l'a bien compris et lorgne du côté nord et est.
Les journaux allemands l'ont bien compris et se demande si la France n'est pas la nouvelle Grèce.
Les erreurs de conception et de gestion mèneront cette chose mal formée directement au seul endroit qui lui convient, à savoir la poubelle.
Il faut vraiment méconnaitre cette UE pour s'attendre à en voir quelque chose de positif ou alors savoir expliquer comment des pays ayant des compétitivités, des inflations différentes peuvent coexister sous une même monnaie.
Le tout avec une BCE sur un mode allemand.
Économiquement, politiquement, socialement, cette chose ne peut pas marcher, fédéralisation ou pas.