En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© marynapawlik
Selon les sondages, Jean-Marc Ayrault est plus populaire que François Hollande.
Editorial
Et si c’était Ayrault qui avait un problème Hollande ?
Publié le 01 novembre 2012
Avec Yves Derai
Jean-Marc Ayrault enchaîne les maladresses mais demeure cependant plus populaire que le président Hollande.
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Ayrault enchaîne les maladresses mais demeure cependant plus populaire que le président Hollande.
Avec Yves Derai

Au vu de ses derniers bugs, notre Premier ministre arbore un patronyme incontestablement prédestiné aux petites blagues. L’ « anti-Ayrault », « Ayrault malgré lui », « Jean-Marc, ce zéro », j’en passe et de moins drôles… La presse française lui tombe dessus sans nuance, de droite comme de gauche. Inexpérimenté, malhabile, inapte à communiquer, manquant d’autorité, pas glamour, pas au niveau, etc.

Un détail échappe cependant à la « vox mediae » : malgré ses carences, le Premier ministre reste plus populaire que le Président de la République. Tous les sondages mesurant la confiance des Français dans le duo de l’Exécutif accordent, en effet, 4 à 5 points d’avance à Jean-Marc Ayrault sur François Hollande. Un peu comme sous le quinquennat précédent où François Fillon dominait Nicolas Sarkozy dans les enquêtes d’opinion. On attribuait alors ce décrochage du chef de l’Etat à ce qu’on a appelé l’hyper présidence.

François Fillon qui s’y connaît donc en matière de relations entre Chef de l’Etat et chef du gouvernement a d’ailleurs taclé plus sévèrement François Hollande que son successeur dimanche dernier sur Europe 1. "Quel est le pays au monde où le président de la République aurait pu prononcer une phrase aussi bête que j'aime pas les riches ?" a-t-il critiqué avec virulence, ajoutant que François Hollande "a gardé des réflexes qui sont des réflexes de premier secrétaire du Parti socialiste ».

En effet, Jean-Marc Ayrault n’aurait jamais prononcé une « phrase aussi bête ». Comme la plupart des maires socialistes de grandes villes –Delanoë, Collomb, entre autres - le maire de Nantes est un pragmatique, pas un idéologue. Des patrons, il en a rencontrés des centaines pendant plus de vingt ans pour les convaincre de créer des emplois dans son agglomération. Les riches, il a appris à les aimer quand ils créent de la richesse chez lui. En réalité, lorsque Ayrault concède à un lecteur du Parisien que les 35H ont causé des « difficultés aux petites entreprises », ça n’est pas un couac mais juste la sagesse de l’homme de terrain qui s’exprime.

François Hollande a choisi ce lieutenant-là pour sa fidélité, sa capacité à exécuter une politique par lui définie à l’Elysée. Cette politique manque singulièrement de vision, de colonne vertébrale. C’est cette absence de cap, la faiblesse du projet hollandais qui se révèle dans les atermoiements de Jean-Marc Ayrault.

Après avoir gagné l’élection présidentielle en imitant le premier ministre espagnol Rajoy et sa fameuse « stratégie de l’évitement » qui consistait à ne pas donner de prise à l’adversaire, voici que François Hollande fait du Zapatero en lançant ou en instrumentalisant moult débats de société – salles de shoot, dépénalisation du cannabis, mariage homo, procréation médicalement assistée pour les lesbiennes…- afin de distraire les Français de l’essentiel : la crise économique, le chômage, le pouvoir d’achat. Zapatero, Rajoy, l’Espagne, tout ça n’augure rien de bon pour l’avenir de la France…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jardy
- 06/11/2012 - 00:41
Le Monde..et les 2 canards
http://www.youtube.com/watch?v=E8Ol5D6yEBM&feature=related
fifi90
- 02/11/2012 - 14:34
Les deux ont un problème
Ils sont nuls tous les deux. Ils sont fiers cat ils resteront dans l'histoire de France sauf qu'ils le resteront d'une façon très négative.
CN13
- 02/11/2012 - 09:44
Il n'y a pas de mystère !
Hollande dans son rap "moi président de la république je".. ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur". Et pour cause !
Six mois après être élu, maintenant qu'on ouvre bien les yeux, c'est que Hollande nous montre bien qu'il est incapable de gérer un dossier quelconque et qu'il a eu bien raison de tout foutre sur le dos de son premier ministre qui reçoit tous les coups à sa place. (mais çà, on le savait, il n'y a que des journalistes pour l'ignorer).
Contrairement au Président Sarkozy qui, lui, évitait qu'on tape sur son premier ministre et qui préférait TOUT prendre sur lui.
C'est là qu'on voit qu'un individu en a... ou pas !