En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 24 min 18 sec
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 4 heures 9 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Santé
Impact

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

il y a 5 heures 20 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 16 heures 35 min
pépites > Politique
Nouveau calendrier
Réforme des retraites : Edouard Philippe révèle que la conférence de financement sera lancée le 30 janvier
il y a 17 heures 44 min
pépites > Justice
Soupçons de financement libyen
La justice britannique va remettre Alexandre Djouhri à la France
il y a 19 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Messiah" de Michael Petroni : quand le doute s’insinue et ne vous lâche pas

il y a 19 heures 46 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 4 heures 28 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 5 heures 5 min
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 15 heures 58 min
pépite vidéo > International
Mémoire
75 ans de la libération d'Auschwitz : de nombreux dirigeants de la planète se mobilisent contre l'antisémitisme
il y a 17 heures 19 min
pépites > Santé
Mesures pour lutter contre le virus
Coronavirus : la Chine confine 20 millions d’habitants autour de Wuhan, les festivités du Nouvel an chinois annulées à Pékin
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Ritals", adaptation théâtrale de Bruno Putzulu : il était une fois les immigrés italiens de Nogent-sur-Marne

il y a 19 heures 34 min
Electrocutions et incendies
L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers des chargeurs de smartphones
il y a 20 heures 1 min
© Reuters
Les cabinets ministériels disposent, pour les seules primes des collaborateurs, d’environ 26 millions d’euros de moyens propres.
© Reuters
Les cabinets ministériels disposent, pour les seules primes des collaborateurs, d’environ 26 millions d’euros de moyens propres.
Inflation

1.340 SMIC annuels de primes pour les 525 collaborateurs et les 2400 assistants, policiers et autres cuisiniers qui servent les ministres

Publié le 14 novembre 2012
Les jaunes budgétaires annexés au projet de loi de finances 2013 révèlent que les cabinets ministériels disposent, pour les seules primes des collaborateurs, d’environ 26 millions d’euros de moyens propres, soit 1.340 SMIC annuels.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les jaunes budgétaires annexés au projet de loi de finances 2013 révèlent que les cabinets ministériels disposent, pour les seules primes des collaborateurs, d’environ 26 millions d’euros de moyens propres, soit 1.340 SMIC annuels.

Les jaunes budgétaires, qui sont des documents annexés au projet de loi de finances 2013, viennent de livrer une partie d’un secret utile pour comprendre le fonctionnement de notre démocratie représentative finissante : les moyens financiers spéciaux mis à disposition des cabinets ministériels. Cette liasse de tableaux un peu austère a la bonne idée, cette année, de récapituler les sommes utilisées sous l’ère Sarkozy. Mais on restera un peu sur sa faim pour ce qui concerne la nouvelle majorité, qui transmet bien les effectifs des cabinets au 1er août 2012, mais ne livre rien de sa consommation financière... Dommage.

 

Pour la petite histoire, il faut se rappeler que Lionel Jospin fut le premier à mettre de la transparence dans les moyens des cabinets ministériels, par la création de l’indemnité de sujétion particulière, née d’un décret de décembre 2001, quelques mois avant la présidentielle qui vit sa sortie de la vie politique. L’idée était alors de combattre la pratique des enveloppes en liquide, dont les mauvaises langues affirmaient qu’elles avaient servi, par le passé (même récent !) à récompenser des collaborateurs de cabinet, à habiller les maîtresses du ministre (Roland Dumas dixit) et même à financer des campagnes électorales. Ces primes nouvelles s'ajoutaient aux salaires des collaborateurs de cabinet, versés par leur ministère.

L’oeuvre de moralisation de Lionel Jospin fut donc salutaire. Elle consistait à substituer aux sommes en liquide des moyens officiels servant essentiellement à récompenser les fonctionnaires des cabinets par des primes parfois très confortables, et, très marginalement, à recruter des collaborateurs en contrat précaire.

La mise en place de la loi organique sur les lois de finances (LOLF) a permis de consacrer un jaune budgétaire au suivi des moyens des cabinets, ce qui permet, désormais, d’y voir un peu plus clair dans ce que coûte cette spécificité française : le cabinet ministériel qui double sur le plan politique les services de l’administration, parfois avec des moyens pléthoriques.

Premier enseignement de cette année : les cabinets ministériels disposent, pour ces primes d’environ 25,9 millions d’euros de moyens propres. Avec cette somme, les ministres, chacun sur son enveloppe, peuvent verser des primes aux collaborateurs qui travaillent pour eux, et s'il reste quelque chose, recruter des contrats à durée déterminée. Cette somme est attribuée en année pleine. Il conviendra donc de vérifier l’an prochain comment la nouvelle majorité s’est accommodée d’une enveloppe consommée en partie par la précédente équipe.

Au total, cette somme réservée aux primes équivaut à environ 1.340 SMIC annuels.

Elle permet de gratifier les 525 membres politiques des cabinets, et les presque 2.400 assistants, assistantes, policiers et autres cuisiniers qui servent les ministres, et dont le reste du salaire est le plus généralement financé par le ministère lui-même.

Que penser de ces chiffres?

Si on les compare à 2011, il existe un motif de se réjouir, et un motif de s’étonner.

Le motif de se réjouir est que, globalement, les moyens des cabinets se sont repliés de plus de 10% par rapport à la dernière année du gouvernement Fillon. Celui-ci avait, en 2011, dépensé 28,5 millions d’euros pour primer les équipes qui entouraient les ministres.L’équipe Ayrault peut donc se targuer de serrer les boulons et de se montrer plus économe, malgré une prolifération des ministres eux-mêmes.

Le motif de s’étonner tient en revanche au nombre de collaborateurs politiques : l’équipe Fillon en comptait 511. L’équipe Ayrault en compte déjà 525. Or, les cabinets obéissent aux mêmes lois astro-physiques que l’administration dont ils sont à la fois les satellites et le paradigme : ils sont en expansion permanente, et c’est un jeu comique de voir les Premiers ministres rappeler régulièrement qu’ils doivent diminuer de taille.

Comparons maintenant les cabinets Ayrault avec la première année du gouvernement Fillon, et nous en aurons la démonstration. Le gouvernement Fillon avait, pour sa part, commencé (effectifs du 1er août 2007) avec 553 collaborateurs politiques, soit 28 de plus que l’équipe Ayrault. Dès l’année suivante, c’est-à-dire au 1er août 2008, l’équipe Fillon atteignait le record de 652 collaborateurs de cabinets !

Eh oui ! Il s’agit bien du gouvernement dirigé par un homme qui avait déclaré que son pays était au bord de la faillite. Il fallut attendre 2010 pour qu’une première décrue apparaisse : les cabinets tombèrent (au 1er juillet) à 616 collaborateurs. Il faut dire que cela commençait à sentir sérieusement le roussi pour Nicolas Sarkozy, et que le slogan du sauve-qui-peut parcourait les parquets et les moquettes des coulisses ministérielles. L’enjeu était alors de se recaser à une place au soleil, de se faire oublier le temps que la majorité change.

À la différence de l’année 0 de l’équipe Ayrault, l’équipe Fillon s’était en revanche montrée moins gourmande sur les moyens financiers accordés aux cabinets. L’ensemble de l’enveloppe  d'indemnité particulière s’élevait à 24,250 millions d’euros en année pleine, soit 1,650 million d’euros de moins que l’équipe Ayrault. L’effet de l’inflation sans doute : les moyens extraordinaires des cabinets débutants auront augmenté de 7,5% en 5 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fopapousser
- 26/10/2012 - 08:19
scandaleux
oui SCANDALEUX...!!!
jerem
- 26/10/2012 - 00:02
pour le ZERO DU BATO - attention a vos gimmicks
et si vous lisiez correctement . on vous dit que l'enveloppe etait supérieure sous fillon .

et vous devriez commencer a faire attention a vos insultes . Sarkozy a rappeler que c'etait un motif de condamnation en justice et c'est pas gener pour mettre au tribunal , morano ayant fait dans le meme genre la convocation au commissariat . ....
jerem
- 25/10/2012 - 23:58
et le choc de competitivité alors ?
alors ? qu'est ce qui est regrettable?
Voila qu'avec moins d'euros , ils font bosser plus de monde .... c'est pas une reussite çà ?

3% d'emplois en plus et une baisse de 11% de l'ensemble de l'enveloppe versée par tete . total -10%