En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Marcelo Noah
Arthur Rimbaud est un poète français du XIXe siècle.
Bêtisier
Rimbaud doit-il porter le triangle rose ?
Publié le 24 octobre 2012
Najat Vallaud-Belkacem voudrait qu’on revoie les manuels scolaires : pour elle, l’homosexualité doit être prise en compte dans l’enseignement de la littérature et de l’Histoire. C’est à pleurer ! Mieux vaut en rire…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Najat Vallaud-Belkacem voudrait qu’on revoie les manuels scolaires : pour elle, l’homosexualité doit être prise en compte dans l’enseignement de la littérature et de l’Histoire. C’est à pleurer ! Mieux vaut en rire…

Najat Vallaud-Belkacem voudrait qu’on revoie les manuels scolaires : pour elle l’homosexualité doit être prise en compte dans l’enseignement de la littérature et de l’Histoire. C’est à pleurer ! Mieux vaut en rire…

La déclaration de la porte-parole du gouvernement mérite d’être citée en entier. En retrancher un mot, une lettre ou une virgule reviendrait en effet à défigurer un pur chef d’œuvre : « les manuels scolaires s’obstinent à passer sous silence l’orientation sexuelle LGBT (je traduis : lesbiennes, gays bisexuels, transsexuels) de certains personnages historiques et auteurs, même quand elle explique une grande partie de leur œuvre comme chez Rimbaud ».

Najat Vallaud-Belkacem est forcément - pourquoi en douter ? - une rimbaldienne distinguée pour s’avancer ainsi. Elle a peut-être été éblouie par la lumière d’un célèbre poème du tendre et ombrageux ami de Verlaine : Les voyelles. « A noir, E blanc, I rouge, O bleu, U vert… » A rapprocher sans doute de l’arc en ciel qui est, comme devront l’apprendre tous les élevés des lycées et collèges, l’emblème des gays. Eh bien, ça ne peut être ça : les couleurs de ce drapeau, fièrement brandi lors des gays pride sont le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le violet. Et Najat Vallaud-Belkacem a parfaitement le droit de s’emmêler les pinceaux.

Reste qu’à sa demande les équipes de pédagogues (on s’assurera, bien sûr, que les LGBT y seront équitablement représentés) vont devoir se pencher sur cette délicate question. Sans vouloir leur mâcher le travail il est possible de leur faire d’ores et déjà quelques suggestions. Les élèves étudiant Socrate auront à comprendre quelle influence a exercé sur sa philosophie son amour pour les petits garçons (à l’époque cela s’appelait pédérastie, un gros mot aujourd’hui). S’agissant de la même période et de la mythologie grecque on insistera sur les tendres étreintes de Zeus et de Ganymède en laissant de côté les fâcheuses habitudes hétérosexuelles du maitre de l’Olympe qui sautait sur tout ce qui bougeait, déesses, demi-déesses et simples mortelles.

Il conviendra aussi d’expliquer dans les établissements scolaires en quoi et comment les pèlerinages réguliers de Gide et de Montherlant à Tanger où ils allaient s’achalander en adolescents ont irrigué leurs œuvres. Il faudra également redonner dans les manuels scolaires une place à sa mesure, et elle est grande, à Jean Cocteau. Et s’agissant de Jean Marais, qui fut son amant, tous les films dans lesquels il tourna feront, eux aussi, l’objet d’une attention particulière. Enfin on ne manquera pas de stigmatiser la lâcheté d’Aragon qui, le pleutre, attendit la mort d’Elsa Triolet pour faire son coming-out.

Pour les femmes, ce sera un peu plus compliqué. Mais on ne peut les oublier car dans LGBT il y a L. Est-ce qu’une faveur rose autour des livres de Marguerite Yourcenar sera du meilleur goût ? Quant à Simone de Beauvoir son cas est d’une complexité extrême. Elle eut beaucoup d’amants mais elle ne dédaignait pas mettre dans son lit plusieurs de ses élèves filles qu’elle passait ensuite à Sartre.

Dans la proposition de Najat Vallaud-Belkacem, il est également question de personnages historiques, c’est-à-dire d’hommes politiques. C’est pourquoi il serait fâcheux que les équipes pédagogiques missionnées par son gouvernement oublient le nom d’Abel Bonnard, qui fut ministre de l’Education sous le maréchal Pétain. Ses adversaires le surnommait, va donc savoir pourquoi, « Gestapette ». On dissertera donc sur la question de savoir comment les orientations sexuelles de M. Bonnard (peut-être qu’il trouvait les SS beaux ?) ont influencé son penchant pour la collaboration avec l’Allemagne. Dans le même registre – mais en bien plus sombre – il sera demandé aux élèves d’expliquer pourquoi le goût immodéré de Roehm, le chef des Sections d’Assaut hitlériennes, pour ses jeunes recrues l’amena à s’opposer à Hitler qui, lors de La Nuit des Longs Couteaux, le fit assassiner dans son lit où il n’était pas seul.

Il y a, comme on le voit, du boulot ! Mais on ne jettera pas la pierre à la porte-parole du gouvernement. Nous vivons en effet une époque singulièrement morose : chômage, licenciements, hausses d’impôts, cacophonie gouvernementale… Alors une occasion  de rire c’est toujours bon à prendre. Que Najat Vallaud-Belkacem en soit remerciée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
06.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (46)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cloberval
- 30/10/2012 - 00:35
S'agissant de Rimbaud
De Gaulle s'était mieux comporté avec lui que Mme Vallaud-Bekacem.
En effet Alain Peyrefitte rapporte qu'à l'occasion d'un réaménagement du mobilier national il avait fait installer leurs bustes épars face à face sur la même cheminée de l’Élysée disant: "Comme ça ils seront contents".
Mais lui connaissait leurs textes qui importent plus pour nous tous que leurs mœurs.
cloberval
- 30/10/2012 - 00:13
Bientôt il faudra un talent fou
pour rester simplement normal et ne pas se balader avec des panneaux précisant sa sexualité et les disponibilités de son agenda.
Mais heureusement nous avons un président qui se dit "normal" et le démontre en prenant le TGV entre 2 avions spéciaux alors qu'il n'a en réalité qu'un talent pour brouillonner tout ce qu'il touche et brouiller la France avec tous ses autres talents si normaux eux dans ce pays inventif.
ヒナゲシ
- 25/10/2012 - 10:43
Retenez-moi ou je fais un malheur !
stephanoise : « moi je n'en peux plus ! je vais finir par devenir homophobe à force d'entendre parler toute la journée de cette catégorie de français »
 
Et on sent bien, vous concernant, que c'est une passion dans laquelle il vous est par nature quasiment impossible de tomber…