En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

02.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

03.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Acte 2
Phase 2 du déconfinement : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe
il y a 9 heures 49 min
light > Culture
Disparition
L’humoriste Guy Bedos est mort à l’âge de 85 ans
il y a 11 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 14 heures 27 min
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 15 heures 17 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 16 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 17 heures 44 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 19 heures 13 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 19 heures 39 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jetez-moi aux chiens" de Patrick McGuinness : un roman décevant, ni un subtil polar, ni un grand livre sur le harcèlement

il y a 11 heures 3 min
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe a dévoilé les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 13 heures 47 min
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 14 heures 42 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 16 heures 5 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 17 heures 12 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 18 heures 33 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 19 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 20 heures 3 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 21 heures 9 min
© Flickr/mr.paille
La pilule contraceptive pourrait devenir gratuite pour les mineurs.
© Flickr/mr.paille
La pilule contraceptive pourrait devenir gratuite pour les mineurs.
Contraception

Pilule gratuite pour les 15-18 ans : et si cela ne changeait rien ?

Publié le 26 octobre 2012
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi sa volonté de présenter un amendement dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2013 concernant le remboursement intégral de certains contraceptifs comme la pilule pour les mineurs.
Le Docteur Alain Tamborini est gynécologue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Tamborini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur Alain Tamborini est gynécologue
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi sa volonté de présenter un amendement dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2013 concernant le remboursement intégral de certains contraceptifs comme la pilule pour les mineurs.

Atlantico : Marisol Touraine souhaite rembourser intégralement certains contraceptifs comme la pilule pour les 15-18 ans. Quel peut-être le véritable impact d'une telle mesure ?

Alain Tamborini : Il faut tout d'abord préciser que cette mesure ne concernera pas toutes les pilules, mais seulement celle de deuxième génération, la troisième génération ne sera pas remboursée, et au contraire sera déremboursée en totalité en septembre 2013.

 

En outre, cette annonce va dans le bon sens mais l'impact sera largement limité. En effet, si on s’intéresse plus particulièrement à la pilule la plus prescrite, elle est à 7,5 euros pour les trois mois. Sachant, qu'elle est remboursée à hauteur de 5 euros, la mesure de la ministre de la Santé va permettre un gain de 2,5 euros pour les jeunes filles mineures qui en bénéficieront. Cela s'explique par le fait que la mesure ne concerne que les pilules deuxième génération qui sont les moins onéreuses. Le gain est donc relativement limité et dans un même temps il faut rappeler que les jeunes filles doivent obtenir une ordonnance et doivent donc passer par une consultation d'un médecin. Il faudrait donc ne pas oublier de favoriser l'accès à la contraception en développant l'accès à la consultation pour les jeunes filles mineures. Pour se faire, il faut donc surtout permettre un accès aisé et rapide à la consultation des jeunes filles.

 

La pilule demeure un médicament qui a des contre-indications et des effets secondaires. On ne peut pas garantir un accès libre pour la pilule. L'ordonnance est donc obligatoire, contrairement à la pilule du lendemain qui est délivrée sans ordonnance et gratuitement pour les mineurs. Si on veut vraiment enrayer la courbe croissante d'IVG chez les mineurs, il faut essayer d'avoir une meilleur information sur la sexualité et contraception.

 

En effet, chaque année en France, depuis une vingtaine d'année, environ 200 000 IVG sont réalisées. C'est un chiffre stable dans son ensemble, cependant le seul sous-groupe qui augmente est celui des mineurs qui représente près de 15 000 IVG par an. Aujourd'hui c'est donc un constat d'échec pour les médecins et la collectivité en ce qui concerne la contraception des mineurs. Il faut donc tout faire pour qu'elles évitent de commencer leur vie de femme par cette expérience qui est loin d'être satisfaisante.

 

Le planning familial doit donc continuer à jouer ce rôle primordiale dans l'information et la contraception.


La pilule est-elle réellement le meilleur moyen de contraception ?

 

La pilule est surtout le premier moyen de contraception dans toutes les tranches d'âge, sauf après quarante ans où il est rattrapé voire légèrement dépassé par les stérilets. Si les médecins favorisent souvent ce moyen contraceptif, c'est qu'il y a vraiment une raison, car, quand on la prend bien, est efficace à 100 %. Elle a aussi des vertus collatérales qui sont notamment des règles moins abondantes, à date fixe et moins douloureuses et elle permet également une amélioration de la qualité de peau. Ce n'est donc pas évident de détrôner la pilule.

 

Ne faut-il pas également alerter des risques de la pilule, comme ceux liés à la combinaison pilule / tabac ou encore les risques liés à la mauvaise prise de pilule ?

 

Effectivement, on ne rappellera jamais assez que l'association pilule / tabac constitue une liaison dangereuse. D'autre part, il faut rappeler que la bonne pilule, c'est celle que l'on oublie pas. Beaucoup de femmes qui ont recours à une interruption de grossesse sont sous pilule mais ont oublié de la prendre. Il y a deux solutions pour améliorer la prise de ce contraceptif : tout d'abord, les comprimés « placebos » qui permettent de continuer la prise pendant l'interruption d'une semaine et limiter les oublis lors de la reprise, mais aussi les timbres contraceptifs qui ne nécessitent qu'une prise hebdomadaire ou l'anneau vaginal qui ne nécessite qu'un geste par cycle.

 

Propos recueillis par Célia Coste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

02.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

03.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

04.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Aristote
- 24/10/2012 - 22:09
Pilule, pilule...
Selon une enquête anglaise, près de 40 % des filles anglaises sont ivres au moment où elles perdent leur virginité. Comment peut-on penser qu'elles se soucient alors d'être "protégées" ?

Il est parfaitement incohérent d'encourager une vision du sexe comme un consommable comme un autre et d'espérer par ailleurs un comportement "responsable" en matière de contraception.
Vinas Veritas
- 24/10/2012 - 19:30
soyez un peu honnete
la "pilule" contraceptive est un médicament et donc par essence un produit dangereux et quelles que soient les affirmations des non pro, la contraception orale n'a jamais été fiable à 100%.
il existe des contre-indications et il existe des interactions médicaments et même alimentaires qui modifient l'activité attendue.
ce n'est pas l'activité commerciale des laboratoires mais la facilité d'usage qui donne ce succès à la contraception orale.
les 1ere génération sont dites fortement dosées, celles de 2e sont moyennement dosées et celles de 3e sont faiblement dosées. la sécurité en termes de nocivité diminue mais la sécurité d'usage aussi car les faibles doses sont d'autant plus sensibles à des modifications extérieures qui peuvent annihiler l'attendu. qui va penser qu'une consommation de pamplemousse peut détruire l'action du comprimé ?
je ne parlerais pas des effets induits par les associations de médicaments qui sont parfois désastreuses et détectées par les pharmacies lorsque cela est possible si la patiente se fournit toujours au même endroit, cas non constant dans les grandes agglomérations qui sont aussi les zones de plus grand risque
guy d'U5D
- 24/10/2012 - 19:20
assistanat et irresponsabilité
GRATUIT !!
Pourquoi ne pas les faire payer 1 ou 2 euros par pilule ,afin de les responsabilisez sur leurs erreurs.?????

Non on les assiste gratuitement.

et ce sont toujours les autres et toujours les mêmes qui paient leurs coups de queue intempestifs.