En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Flickr/mr.paille
La pilule contraceptive pourrait devenir gratuite pour les mineurs.
Contraception

Pilule gratuite pour les 15-18 ans : et si cela ne changeait rien ?

Publié le 26 octobre 2012
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi sa volonté de présenter un amendement dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2013 concernant le remboursement intégral de certains contraceptifs comme la pilule pour les mineurs.
Le Docteur Alain Tamborini est gynécologue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Tamborini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur Alain Tamborini est gynécologue
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi sa volonté de présenter un amendement dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2013 concernant le remboursement intégral de certains contraceptifs comme la pilule pour les mineurs.

Atlantico : Marisol Touraine souhaite rembourser intégralement certains contraceptifs comme la pilule pour les 15-18 ans. Quel peut-être le véritable impact d'une telle mesure ?

Alain Tamborini : Il faut tout d'abord préciser que cette mesure ne concernera pas toutes les pilules, mais seulement celle de deuxième génération, la troisième génération ne sera pas remboursée, et au contraire sera déremboursée en totalité en septembre 2013.

 

En outre, cette annonce va dans le bon sens mais l'impact sera largement limité. En effet, si on s’intéresse plus particulièrement à la pilule la plus prescrite, elle est à 7,5 euros pour les trois mois. Sachant, qu'elle est remboursée à hauteur de 5 euros, la mesure de la ministre de la Santé va permettre un gain de 2,5 euros pour les jeunes filles mineures qui en bénéficieront. Cela s'explique par le fait que la mesure ne concerne que les pilules deuxième génération qui sont les moins onéreuses. Le gain est donc relativement limité et dans un même temps il faut rappeler que les jeunes filles doivent obtenir une ordonnance et doivent donc passer par une consultation d'un médecin. Il faudrait donc ne pas oublier de favoriser l'accès à la contraception en développant l'accès à la consultation pour les jeunes filles mineures. Pour se faire, il faut donc surtout permettre un accès aisé et rapide à la consultation des jeunes filles.

 

La pilule demeure un médicament qui a des contre-indications et des effets secondaires. On ne peut pas garantir un accès libre pour la pilule. L'ordonnance est donc obligatoire, contrairement à la pilule du lendemain qui est délivrée sans ordonnance et gratuitement pour les mineurs. Si on veut vraiment enrayer la courbe croissante d'IVG chez les mineurs, il faut essayer d'avoir une meilleur information sur la sexualité et contraception.

 

En effet, chaque année en France, depuis une vingtaine d'année, environ 200 000 IVG sont réalisées. C'est un chiffre stable dans son ensemble, cependant le seul sous-groupe qui augmente est celui des mineurs qui représente près de 15 000 IVG par an. Aujourd'hui c'est donc un constat d'échec pour les médecins et la collectivité en ce qui concerne la contraception des mineurs. Il faut donc tout faire pour qu'elles évitent de commencer leur vie de femme par cette expérience qui est loin d'être satisfaisante.

 

Le planning familial doit donc continuer à jouer ce rôle primordiale dans l'information et la contraception.


La pilule est-elle réellement le meilleur moyen de contraception ?

 

La pilule est surtout le premier moyen de contraception dans toutes les tranches d'âge, sauf après quarante ans où il est rattrapé voire légèrement dépassé par les stérilets. Si les médecins favorisent souvent ce moyen contraceptif, c'est qu'il y a vraiment une raison, car, quand on la prend bien, est efficace à 100 %. Elle a aussi des vertus collatérales qui sont notamment des règles moins abondantes, à date fixe et moins douloureuses et elle permet également une amélioration de la qualité de peau. Ce n'est donc pas évident de détrôner la pilule.

 

Ne faut-il pas également alerter des risques de la pilule, comme ceux liés à la combinaison pilule / tabac ou encore les risques liés à la mauvaise prise de pilule ?

 

Effectivement, on ne rappellera jamais assez que l'association pilule / tabac constitue une liaison dangereuse. D'autre part, il faut rappeler que la bonne pilule, c'est celle que l'on oublie pas. Beaucoup de femmes qui ont recours à une interruption de grossesse sont sous pilule mais ont oublié de la prendre. Il y a deux solutions pour améliorer la prise de ce contraceptif : tout d'abord, les comprimés « placebos » qui permettent de continuer la prise pendant l'interruption d'une semaine et limiter les oublis lors de la reprise, mais aussi les timbres contraceptifs qui ne nécessitent qu'une prise hebdomadaire ou l'anneau vaginal qui ne nécessite qu'un geste par cycle.

 

Propos recueillis par Célia Coste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Aristote
- 24/10/2012 - 22:09
Pilule, pilule...
Selon une enquête anglaise, près de 40 % des filles anglaises sont ivres au moment où elles perdent leur virginité. Comment peut-on penser qu'elles se soucient alors d'être "protégées" ?

Il est parfaitement incohérent d'encourager une vision du sexe comme un consommable comme un autre et d'espérer par ailleurs un comportement "responsable" en matière de contraception.
Vinas Veritas
- 24/10/2012 - 19:30
soyez un peu honnete
la "pilule" contraceptive est un médicament et donc par essence un produit dangereux et quelles que soient les affirmations des non pro, la contraception orale n'a jamais été fiable à 100%.
il existe des contre-indications et il existe des interactions médicaments et même alimentaires qui modifient l'activité attendue.
ce n'est pas l'activité commerciale des laboratoires mais la facilité d'usage qui donne ce succès à la contraception orale.
les 1ere génération sont dites fortement dosées, celles de 2e sont moyennement dosées et celles de 3e sont faiblement dosées. la sécurité en termes de nocivité diminue mais la sécurité d'usage aussi car les faibles doses sont d'autant plus sensibles à des modifications extérieures qui peuvent annihiler l'attendu. qui va penser qu'une consommation de pamplemousse peut détruire l'action du comprimé ?
je ne parlerais pas des effets induits par les associations de médicaments qui sont parfois désastreuses et détectées par les pharmacies lorsque cela est possible si la patiente se fournit toujours au même endroit, cas non constant dans les grandes agglomérations qui sont aussi les zones de plus grand risque
guy d'U5D
- 24/10/2012 - 19:20
assistanat et irresponsabilité
GRATUIT !!
Pourquoi ne pas les faire payer 1 ou 2 euros par pilule ,afin de les responsabilisez sur leurs erreurs.?????

Non on les assiste gratuitement.

et ce sont toujours les autres et toujours les mêmes qui paient leurs coups de queue intempestifs.