En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 4 heures 4 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 4 heures 33 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 7 heures 43 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 12 heures 7 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 12 heures 33 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 3 heures 46 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 4 heures 15 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 5 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 7 heures 32 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 9 heures 23 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 12 heures 53 min
© Reuters
François Hollande et Joseph Kabila au sommet de la francophonie à Kinshasa.
© Reuters
François Hollande et Joseph Kabila au sommet de la francophonie à Kinshasa.
Tintin au Congo

Géométrie variable : pourquoi la France donne-t-elle des leçons de démocratie à l'Afrique noire et pas au Qatar ?

Publié le 22 octobre 2012
En déplacement à Kinshasa (République démocratique du Congo) pour le sommet de la francophonie le 13 octobre dernier, François Hollande a critiqué très ouvertement la situation des droits de l'Homme en RDC, parlant de "réalités inacceptables".
Sylvain Touati est chercheur associé. Il a été assistant de recherche puis coordinateur du programme Afrique de l'Ifri entre décembre 2007 et juillet 2010.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Touati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Touati est chercheur associé. Il a été assistant de recherche puis coordinateur du programme Afrique de l'Ifri entre décembre 2007 et juillet 2010.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En déplacement à Kinshasa (République démocratique du Congo) pour le sommet de la francophonie le 13 octobre dernier, François Hollande a critiqué très ouvertement la situation des droits de l'Homme en RDC, parlant de "réalités inacceptables".

Atlantico : En déplacement à Kinshasa le 13 octobre dernier, François Hollande a jugé que la situation des droits de l'Homme en République démocratique du Congo (RDC) revêtait des "réalités inacceptables". Il a aussi dénoncé des "processus démocratiques incomplets". La France se permet-elle de donner des leçons de manière sélective selon les zones géographiques du globe ? Quelles sont les pays ou les régions dans lesquels la France se permet de donner ce genre de leçons ?

Sylvain Touati : Je ne pense pas que le ministère des Affaires étrangères ou l’Elysée - qui sont les deux organes qui portent officiellement la voix de la France à l’international - soient aussi sélectifs : des communiqués concernant tous les pays du globe sont publiés de façon claire et nette sur le site du ministère des Affaires étrangères. En tant que membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, la France doit donner son avis. Et elle le fait en ce qui concerne toutes les crises qui traversent le monde.

Toutefois, dans certaines régions du monde, la France, du fait de son influence, de son passé ou des relations entretenues avec le pays peut se permettre d’utiliser des moyens de pression et d’être davantage écoutée.

La première de ces régions est l’Europe, en particulier l’Europe de l’est et l’Europe centrale. Du fait de son intégration européenne, la France a beaucoup d'influence dans ces régions, notamment en ce qui concerne les problèmes de démocratie en Biélorussie, en Moldavie, ou plus récemment en Roumanie et en Hongrie. Cela n’a pas été très repris dans les médias français, mais la pression que la France a exercée au niveau de l’UE sur ces deux derniers conflits a été importante.

Viennent ensuite les anciennes colonies, en particulier en Afrique subsaharienne. Du fait de ses relations anciennes, mais aussi de l’aide au développement et des relations économiques et militaires, la France peut faire pression sur ces pays. Elle se permet de donner des leçons, et peut mettre ses paroles en action.

La France a-t-elle gardé de vieux réflexes de son passé colonial ? Les anciennes colonies ont-elles de leur côté conservé des habitudes de subordination à l’égard de la France ?

Un certain "réflexe politique" demeure : les élites des anciennes colonies (principalement formées à Paris) ont gardé pour habitude d’observer de près la position française sur différentes questions. Dans certains pays d’Afrique francophone, les lobbies d’opposition et les partis au pouvoir font jouer les réseaux qu’ils ont en France pour mobiliser l’attention et les réactions de l’exécutif français. Il existe des pays où la France est particulièrement présente du fait de son engagement militaire. C'est le cas par exemple de la Côte d'Ivoire mais aussi du Niger qui compte de nombreuses mines d’uranium (un élément essentiel de la filière nucléaire).

Mais ce type de relation est bilatéral. La France semble donner des leçons, mais les pays africains ont aussi une part de responsabilité : ils demandent à la France de prendre position. Récemment, la France a été apostrophée plusieurs fois : lors de la réélection d’Ali Bongo au Gabon, ou encore lors de la crise en Côte d’Ivoire. De la même façon, les déclarations de François Hollande à Kinshasa dénonçant la situation des droits de l’Homme en République démocratique du Congo font suite aux demandes des ONG et de la société civile congolaise. François Hollande n’a donc pas agi uniquement pour satisfaire l’opinion publique française. Il existe en général une sollicitation de la part des régimes au pouvoir ou des partis d’opposition. Et bien souvent, quelle que soit la position de la France, elle se retrouve critiquée.

On peut légitimement se demander si ces pays doivent se retourner systématiquement vers Paris pour gérer leurs propres affaires. Mais la situation est en perpétuelle évolution. Les Américains et les Japonais ont des bases militaires à Djibouti. Au niveau économique, on constate l’arrivée d’acteurs intéressés par la croissance des pays africains, comme la Chine, l’Inde, la Malaisie, le Brésil et l’Allemagne.

De plus, même dans les pays où la France avait une position hégémonique, la situation a évolué. D’ailleurs, les positions de Paris sont parfois moins écoutées. Le poids de la France s’est amenuisé et cette tendance va s’accentuer au fur et à mesure que ces pays se développent et nouent de nouveaux partenariats. Cette prise de distance est d'ailleurs souhaitée par la France, comme le prouvent les communiqués qui appellent à une "normalisation" de ses relations avec l’Afrique.

Pourquoi la France ne condamne-t-elle pas la situation des droits de l'Homme dans certains pays du Golfe ? Quels rapports la France entretient-elle avec eux ?    

Il est vrai que la relation de la France avec ces pays est différente historiquement, diplomatiquement et militairement. La France n’a pas colonisé les pays du Golfe : le cadre est plus neutre. Il n’y a pas de centaines de milliers de ressortissants des pays du Golfe en France, ce qui est le cas pour les pays d'Afrique du nord ou d’Afrique subsaharienne. La France a des intérêts dans les pays du Golfe, mais elle est un acteur parmi d’autres. On parle beaucoup des intérêts pétroliers. Certes, Total est présent, mais au même titre que toutes les entreprises américaines, britanniques etc.

Les partenariats sont très diversifiés, donc la France n’a pas les mêmes moyens de pression qu’ailleurs. Le secteur pétrolier étant très sensible, la France veut s’assurer un accès à ce marché, donc elle évite de se mettre les régimes au pouvoir à dos.

De plus, la région est sous contrôle américain. Les régimes en place sont soutenus par les Etats-Unis. La France, par sa fameuse politique arabe, avant l’arrivée de Nicolas Sarkozy, a toujours essayé de se faire bien voir pour maintenir son accès au champ pétrolier. En particulier depuis les politiques d’investissement pour le développement du secteur de la construction, au Qatar, à Bahreïn et en Arabie Saoudite : la France essaie de positionner ses entreprises pour retenir les marchés.

Nous avons ouvert récemment une petite base militaire à Abu Dhabi, alors que les américaines ont des dizaines de milliers de soldats déployés dans la région. Les Britanniques ont aussi des bases militaires dans la région. La France est un acteur parmi d’autres au Moyen-Orient, un acteur moyen, et non pas un grand acteur comme c'est le cas en Afrique subsaharienne.

Le Bahreïn, le Qatar et les Emirats étaient sous protectorat britannique jusque dans les années 1970, l’opinion de la Grande-Bretagne y reste donc très importante. Toutefois, l’opinion de la France reste également suivie car elle est membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, elle a des intérêts dans la région et elle a mené une politique arabe unique qui lui a permis de se distinguer des autres partenaires depuis les années 1950. Pendant très longtemps, la France a eu une position unique au Moyen-Orient.

Propos recueillis par Julie Mangematin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ercole
- 23/10/2012 - 18:55
Al là dis donc...
Critiquer le qatar qui est pro-hamas ???!!!! Vous rigolez j'espère !!!! Plutôt brocarder l'Allemagne de Merkel que le qatar de machin !!!!
PS : et les afghans qui ont accepté les 300 millions d'euros malgré qu'on soit des infidèles... Elle est pas belle la vie vue de la gauche malgré le canard enchainé ce journal de "FAAAAAACCCCHHHHIIIIISsTTTTTES !!!!
Honnetement, c'est pas plus simple quand la pravda gouverne tout, honnêtement ?????
dedpoulp
- 22/10/2012 - 20:03
pauvres de nous...
un pays de nazes qui veut péter plus haut que son c.. La France n'est plus rien sur la scène internationale et les gesticulations de molasson 1er sont lamentables. Et sur le plan intérieur, plus de nation ! La France n'est plus qu'une mosaique de communautés. Nous sommes en plein déclin et nous prétendons donner des leçons à des pays en plein expansion... Nous sommes vraiment dirigés par des charlots !
Stockdor
- 22/10/2012 - 19:22
çà...!
vous viendrai a l'idée ,de donner des leçons de démocratie a votre Banquier..!