En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 28 min 26 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 47 min 24 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 4 heures 11 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 5 heures 13 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 5 heures 15 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L'habile stratégie de Xi Jinping pour placer la Chine au centre de l'échiquier mondial

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les moyens efficaces pour lutter contre le cancer, LA maladie du XXème siècle qui pourrait être vaincue dans les prochaines décennies

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Environnement
Effet collatéral

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

il y a 5 heures 17 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 40 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 5 heures 13 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le libéralisme : seul véritable humanisme

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Histoire
Ave Zemmour !

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Economie
Préjugés

Pascal Salin : "Nombre de Français sont allergiques au libéralisme car ils ignorent l’amélioration de leur vie qu’apporterait un vrai libéralisme"

il y a 5 heures 19 min
Le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a évoqué la possibilité d'un "cyber Pearl Harbor".
Le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a évoqué la possibilité d'un "cyber Pearl Harbor".
S.O.S

Cyberguerre : sommes-nous en situation de faiblesse sécuritaire majeure ?

Publié le 18 octobre 2012
Suite aux cyberattaques dont plusieurs sociétés américaines et qataries ont été victimes en août dernier, le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a évoqué la possibilité d'un "cyber Pearl Harbor". Quels sont réellement les risques pour les Etats-Unis et la France ?
Daniel Ventre est Ingénieur au CNRS. Il occupe également le poste de chercheur au CESDIP (Centre de Recherches Sociologiques du Droit et des Insitutions pénales).  Il est également chargé de cours à Telecom ParisTech et à l'ESSEC. Il est l'auteur de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ventre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Daniel Ventre est Ingénieur au CNRS. Il occupe également le poste de chercheur au CESDIP (Centre de Recherches Sociologiques du Droit et des Insitutions pénales).  Il est également chargé de cours à Telecom ParisTech et à l'ESSEC. Il est l'auteur de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux cyberattaques dont plusieurs sociétés américaines et qataries ont été victimes en août dernier, le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a évoqué la possibilité d'un "cyber Pearl Harbor". Quels sont réellement les risques pour les Etats-Unis et la France ?

Atlantico : Lorsque Leon Panetta met en garde contre un possible "cyber Pearl Harbor", que faut-il comprendre ? A-t-il peur d'une attaque étatique, terroriste, visant une cible militaire, civile... Ou peut-être un peu de tout ça ?

Daniel Ventre : La crainte de Panetta est celle qu'ont eue tous ses prédécesseurs, la même que celle qu'on tous les Etats. La crainte couvre en effet tous les champs que vous évoquez, attaque étatique, terroriste, cybercriminalité... Mais il évoque surtout l'éternel "cyber Pearl Harbor", menace d'une attaque majeure contre les systèmes les plus critiques du pays. Les propos de Panetta s'inscrivent dans le prolongement du discours sur la cybermenace, et ils ne sont pas plus alarmistes aujourd'hui qu'ils ne l'étaient il y a dix ans, où l'on parlait déjà de cybermenaces mettant en péril les Etats. Aujourd'hui son propos s'inscrit dans un contexte particulier, celui des tensions avec l'Iran, avec la Chine... il fait donc plus spécifiquement allusion à des menaces étatiques. Ce que l'on voit dans son développement, car il est ensuite question de définir des règles d'engagement pour le Département de la défense, de répliquer à des cyberattaques majeures. Il s'agit bien d'un message à l'intention des Etats agresseurs. Le cyberterrorisme n'est guère mentionné ces derniers temps...

Dans quelle chronologie faut-il lire cette déclaration : dans la continuité de l'affaire Aramco* ("nous découvrons que des adversaires ont des moyens conséquents") ou dans un contexte budgétaire et politique ("il nous faut plus de moyens") ?

Daniel Ventre : Les deux en même temps bien sûr. On ne peut ignorer l'ensemble des évènements de ces derniers mois:

  • la recrudescence des cyberattaques dans une région sous haute tension (Iran, Arabie Saoudite...) ;
  • augmentation de cyberattaques touchant des secteurs clefs de l'économie mondiale (industrie de défense, industrie nucléaire, secteur de l'énergie, secteur financier...) ;
  • la montée en puissance d'acteurs nouveaux sur la scène cyber : si l'Iran dispose vraiment d'importantes capacités cyberoffensives (et défensives), c'est une entrée sur la scène des cyberpuissances. Ce n'est que très récemment que l'Iran est apparu sur la liste des pays constituants une menace cyber... auparavant on focalisait sur la Chine, la Russie, la Corée du nord...;
  • en période de réduction des budgets, le cyber apparaît comme l'un des rares domaines où les crédits sont en hausse (pas seulement aux Etats-Unis d'ailleurs) ;
  • agenda politique aussi : élection présidentielle, l'administration Obama a peut-être besoin de marquer les esprits et se poser comme l'un des garants de la défense dans ce domaine, montrer qu'elle peut contenir la progression de l'Iran (ce qui serait à mettre à l'actif du bilan d'Obama).
     

N'est-ce pas nouveau chez les Américains de reconnaître aussi directement une faiblesse sécuritaire majeure ? Est-elle réelle ?

Daniel Ventre : L'argument de la faiblesse n'est pas nouveau. Cela fait partie des arguments qui justifient précisément les politiques de cybersécurité / cyberdéfense depuis 20 ou 30 ans aux Etats-Unis, mais surtout depuis le milieu des années 1990 où est apparue l'idée de menace de "cyber Pearl Harbor".

La France fait-elle le même constat ? Est-elle dans une situation de vulnérabilité comparable ? Le reconnait-elle publiquement ?

Daniel Ventre : Tous les Etats font le même constat puisqu'ils partagent tous un même environnement, cyber, dont les caractéristiques s'imposent à tous de la même manière.

________________________________________

* Aramco : En août, un virus informatique avait mis 30 000 ordinateurs de la compagnie d’État saoudienne Aramco hors d’usage. Aramco s’occupe notamment de raffiner et d’exporter le pétrole saoudien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zelectron
- 18/10/2012 - 15:31
Après eux le déluge !
l'impréparation vient du fait que les élites qui nous gouvernent sont beaucoup plus occupé à se faire la guéguerre entre-eux que de considérer avec sérieux quoique ce soit.