En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

04.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 4 heures 8 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 7 heures 17 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 9 heures 27 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 10 heures 50 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 11 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 11 heures 51 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 7 heures 13 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 7 heures 22 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 8 heures 36 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 11 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 20 heures 19 min
Le monde est petit

Du Jihad d’Al-Qaïda à l’intifada des banlieues, en passant par la case criminalité

Publié le 14 octobre 2012
Alors que des des réseaux "islamo-délinquants" ont été démantelés à Strasbourg et à Cannes, quelle est la progression du Jihad salafiste en Europe ? Quels sont les liens unissant l’islamo-terrorisme à la criminalité mondiale ?
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que des des réseaux "islamo-délinquants" ont été démantelés à Strasbourg et à Cannes, quelle est la progression du Jihad salafiste en Europe ? Quels sont les liens unissant l’islamo-terrorisme à la criminalité mondiale ?

Lorsque les révolutions arabes ont commencé, les faiseurs d’opinion expliquaient qu’une ère de paix, de démocratisation et de sécurité s’ouvrait. C’en était terminé du terrorisme à la Al-Qaïda, désavoué par les islamistes « modérées » préférant instaurer la Charià par la démocratie plutôt que par la violence.

Pourtant, la mort de Ben Laden et les interventions militaires en Afghanistan et au Pakistan ont affaibli le « QG » d’Al-Qaïda mais pas la multitude de groupes salafistes qui ont vu dans le renversement des dictatures nationalistes (anti-islamistes) d’Egypte, de Tunisie, de Libye, du Yémen (puis hier d’Irak et demain de Syrie) une chance historique. Depuis, moult repris de justice et terroristes libérés de prison ont rejoint le Jihad salafiste mondial et ont alimenté en armes Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Boko Haram au Nigeria, Ansar Dine au Nord Mali, sans oublier les banlieues de non-droit européennes abandonnées au double joug des islamistes et des bandes criminelles.

Qu’ils soient africains, orientaux ou européens, tous les mouvements jihadistes-salafistes prônent une même haine pathologique envers l’Occident et leurs propres nations. Car leur allégeance ne va qu’au drapeau noir de « l’Internationale islamiste », symbole du Califat planétaire destiné à régner partout grâce au Jihad et à la Charià. Ces mouvements, opposés à l’idée même d’une nation arabe ou palestinienne, importent le conflit israélo-palestinien et utilisent la cause palestinienne dans le seul but de légitimer une judéophobie obsessionnelle qui n’a d’égale que celles du nazisme.

Dans les banlieues, comme au Sahel ou en Egypte, les salafistes surfent sur la globalisation, la disparition des frontières et le web. Et tous ces groupes sont liés au crime international (pirateries, trafics de drogue et de cigarettes, prises d’otages, contrebandes, etc), l’islamisme apportant une « bénédiction » religieuse aux réseaux criminels, tribaux ou urbains, avec qui les butins sont partagés. Il n’est donc pas étonnant que « l’islamo-terrorisme » s’installe en milieu tribal (Afghanistan-Pakistan, Yémen, Sahel-Sahara, etc), là où l’Etat est inexistant, ou dans les banlieues à la dérive où la police n’entre plus.

En Afrique de l’Ouest et sahélienne, AQMI est le meilleur exemple de cette alliance entre salafisme, tribalisme et criminalité : elle fut crée à partir du GSPC algérien grâce à une alliance entre un idéologue salafiste, Abdelhamid Abou Zeïd, un caïd surnommé « Emir Marlboro », Abdelkader Mokhtar Belmokhtar, superviseur des trafics de cigarettes, de drogue, d’émigrés clandestins et chargé de ravitailler AQMI en armes, et des chefs tribaux touaregs liés aux contrebandes et au trafic de cocaïne en provenance des mafias latino-américaines et à destination de l’Europe…

De la même manière, des mouvements maliens et sahéliens comme Ansar Dine ou le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest), incarnent ce mélange « islamo-tribalo-criminel », le chef d'Ansar Dine, Iyad Ag Ghali, étant lui-même un ancien chef touareg. Les islamistes Shabab somaliens ou Al-Qaïda pour la Corne de l’Afrique supervisent quant à eux les trafics et la piraterie, tandis que l’Afghanistan des Talibans, qui hébergèrent Ben Laden avant l’intervention anglo-américaine de 2001, est le centre du « Croissant d’or », premier producteur mondial d’opium (l’opium nourrissant 2 millions d’Afghans et générant 3 milliards de dollars/an (35 % du PIB afghan).

Ce qui se passe dans nos banlieues abandonnées aux islamistes et aux caïds par un Etat incapable d’intégrer et d’empêcher les prédicateurs de fanatiser des « jeunes », ne diffère donc pas fondamentalement de ce que l’on observe au Yémen, au Mali, au Nord-Nigéria, en Somalie, ou dans la zone « Af-Pak ». Car partout l’on retrouve l’alliage de la barbarie « à la Mad-Max », du radicalisme salafiste anti-occidental, de la criminalité transnationale et des réseaux web mettant en scène « l’héroïsme » jihadiste et des égorgements rituels de juifs assimilés à des animaux.

Ce phénomène d’auto-radicalisation médiatisé depuis l’affaire Mohammed Merah, ce délinquant passé par le Pakistan avant d’assassiner des enfants juifs à Toulouse, n’est pas nouveau. Il a juste pris de l’ampleur, comme l’a montré l’affaire du jihadiste antillais converti, Jérémy Louis-Sidney, tué par la police samedi dernier à Strasbourg alors qu’il s’apprêtait à commettre des attentats faisant suite à l’attaque d’une épicerie casher à Sarcelles en septembre. Radicalisé en prison en 2008, Louis-Sidney a suivi le parcours-type des « islamo-délinquants » des années 1990, tel le « Gang de Roubaix », composé de convertis célèbres passés par le Jihad de Bosnie, comme Lionel Dumont; ou encore le réseau de Khaled Kelkal, ce délinquant lui aussi fanatisé en prison et élu par le GIA algérien (ancêtre d’AQMI) pour perpétrer les attentats du RER Saint Michel et de l’Etoile en 1995. Outre-Manche, on se souvient de Richard Reid, ce délinquant anglo-jamaïcian converti dans sa prison de Feltham, auteur de l'attentat manqué contre le Boeing d'American Airlines en décembre 2001.

Cela signifie-t-il que l’islamisme terroriste n’a « rien à voir » avec l’islam, puisque composé de voyous ignorant tout de la religion ? D’après les experts du terrorisme, sur des centaines de volontaires du «jihad radical armé» recensés dans chaque grand pays européen à forte immigration islamique (France, Allemagne, Grande Bretagne, Italie, Belgique, Hollande, Etats-Unis, Canada), 50 % sont des «islamo-délinquants», mais l’autre moitié est composée d’idéologues et de militants souvent très diplômés et bien insérés socialement. Le plus grand spécialiste d’Al-Qaïda, Marc Sageman, expliqué quant à lui dans ses ouvrages que nombre de terroristes ont un passé sans tâche et sont des diplômés ou issus de la bourgeoisie. Loin d’être réductible à une simple « secte hérétique » manipulant des « pauvres », le salafisme cher à Al-Qaïda vient du courant hanbalite (et de sa version saoudienne wahhabite), qui est l’une des 4 branches de l’islam sunnite orthodoxe.

Il a pignon sur rue dans le Golfe ou en Egypte et n’a jamais été condamné par les 3 autres écoles sunnites officielles. Il doit son succès planétaire aux madrasas saoudo-pakistanaises, à internet et aux TV satellitaires. Et si tant de jeunes marginaux convertis ou issus de l’immigration basculent dans le Jihad, ce n’est pas parce que l’Occident, l’Amérique ou Israël les « humilie », mais parce qu’on leur a inculqué que l’intégration est une « apostasie » et que les Juifs-Croisés doivent mourir...

Comme Hitler, Trotski, Lénine ou Staline, les adeptes du totalitarisme vert ont un projet de conquête mondial. Leur carburant est le ressentiment, d’où leur obsession du « complot-judéo-maçonnique et leurs références aux Protocoles des Sages de Sion. Leur savoir-faire consiste à instrumentaliser les malaises individuels et collectifs et les réseaux criminels, afin de déstabiliser l’ordre légal, d’où aussi la complicité des révolutionnaires rouges qui détestent comme eux l’ordre national « bourgeois » et l’Occident judéo-chrétien.

En Europe, la réponse passe donc par la neutralisation des prédicateurs, l’application des lois, sans « exception culturelle ou religieuse », puis le fait d’exiger des Etats islamiques « amis » qu’ils n’envoient plus leurs agitateurs dans nos démocraties. Dans les banlieues, l’islamisme jihadiste s’alimente d’un « racisme à rebours » qui inclue la haine de l’Occident, des « Gaulois », des chrétiens et des Juifs. Ce nouveau bréviaire de la haine, qui conduit à vénérer Ben Laden, doit être combattu à la source, car si il n’avait pas été longtemps toléré, sous couvert d’antisionisme tiers-mondiste, les Fofana, Merah et les Louis-Sidney ne seraient peut être pas passés à l’acte…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 15/10/2012 - 13:38
Al Kaida prolifere sur le terreau du laxisme Socialiste
Si les partis laxistes occidentaux, PS, PC et écolos, n'avaient pas ouvert tout grand les portes de l'Occident aux musulmans intégristes qui ont profité de la bonne aubaine ( revenu garanti par les allons a leur famille multiple + RSA + diverses aides), qui leur permet de venir propager le Jihad en Europe et en Amérique du Nord, en profitant des aides accordées de façon laxiste et irresponsable, et même, de contribuer à la "charité Musulmane"...
Ceci donne à toute leur organisation un poids et une influence certaines dans les pays occidentaux à conquérir, mais aussi dans les pays Musulmans, ou ils peuvent convaincre certains indécis.
"Grâce au Jihad dont nous avons jeté les bases en Europe, grâce à nos frères qui ont profité de la crédulité et du laxisme des occidentaux pour les infiltrer, nous vous donnons la possibilité de conquérir l'Europe et l'Amérique du Nord et de vous venger de l'Occident!..."
kenainturk
- 15/10/2012 - 12:16
@ Carcajou - 14/10/2012 - 18:45
je suis entièrement d'accord avec vous que le djihad est une action continue pour chaque musulman, le djihad armé, est d'ailleurs appelé le "petit" djihad, le "grand" djihad étant celui que chaque musulman mène contre lui même. votre erreur est de dire que cela est la cause qu'aucune autorité ne condamne le terrorisme!!!!!, dés que vous utilisé le mot "terrorisme" la contradiction est flagrante, car le terrorisme n'est pas le djihad, et puis comment pouvez vous affirmez que les autorités mus ne condamne pas le terrorisme, pour l'exemple, peu de vous savent que les libyens ont chassez les milices suspectés d'avoir assassiner l'ambassadeur américain, les libyens sont t'il coupable d'apostasie?.
moi je suis forcé de constater que l'application de l'islam est très loin d'être parfaite ou générale ou complète, il ya qu'a faire un tour dans les pays musulmans pour s'en apercevoir, d'autre part la "radicalisation" de l'islam est prôné par une minorité dans le monde musulman, qui a profité du vide laissez par le vrai islam pour s'installez.
une question que veut dire 410, 476 ?
Enoch
- 14/10/2012 - 22:34
la crise va accélérer ces mouvements
Soyons claire, l’idée la plus prosélyte que l’homme n’est jamais inventé est l’idée de Dieu. Lorsque une personne plus « éclairé » que les autres codifie cette croyance et qu’ensuite une miasme de suiveur plus ou moins convaincu des mêmes lumières se mettent en marche, rien ne peut les arrêter !!!
Si ce n’est une autre miasme d’homme tout aussi convaincue.
En France, tout nos « intellectuels » partageant le cerveau commun de la bien pensance, ont toujours considérés le choc des civilisations comme une idée fausse et farfelue. Dans l’absolue, ils ont plutôt raison mais de manière concrète, la propagande mondiale fut tellement puissante que finalement l’idée fait son chemin.
On voit bien que des forces géopolitiques tectoniques se mettent en place. Et dans ces forces de remise en cause de l’ordre mondiale actuel, le facteur religieux sera un des facteurs majeurs. Probablement pas le seul mais certainement pas a négligé.
Internet détruit les frontières traditionnelles ce qui nous promet des conflits nouveaux, ou la guerre civile semble être la description sémantique la plus proche mais probablement imparfaite tant la confusion risque de renier.