En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

De la difficulté à juger les politiques

02.

Kate & William : de l'utilité politique d'un mariage princier

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 53 sec
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 38 min 38 sec
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 2 heures 4 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 12 heures 18 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 13 heures 18 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 18 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 19 heures 26 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 29 min 42 sec
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 1 heure 24 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 2 heures 2 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 2 heures 21 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 12 heures 30 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 16 heures 33 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 19 heures 48 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 21 heures 45 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 22 heures 10 min
© Reuters
La taxe Tobin risque-t-elle de déstabiliser le système financier ?
© Reuters
La taxe Tobin risque-t-elle de déstabiliser le système financier ?
Tobin or not Tobin ?

Taxe Tobin : la taxe sur les transactions financières risque-t-elle de coûter cher aux Etats en déstabilisant le système financier ?

Publié le 13 octobre 2012
Alors que onze pays ont donné leur accord concernant l'instauration d'une taxe sur les transactions financières, Michel Barnier, le commissaire européen aux services financiers, estime que celle-ci pourrait voir le jour dès 2013.
Marc Touati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Touati est économiste et président fondateur du cabinet ACDEFI (aux commandes de l'économie et de la finance). Il s'agit du premier cabinet de conseil économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.Il a lancé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que onze pays ont donné leur accord concernant l'instauration d'une taxe sur les transactions financières, Michel Barnier, le commissaire européen aux services financiers, estime que celle-ci pourrait voir le jour dès 2013.

A l’heure où l’Union Européenne vient de recevoir le prix Nobel de la paix, onze de ses membres (dont notamment la France et l’Allemagne) ont décidé d’aller encore plus loin en se déclarant prêts à créer une taxe sur les transactions financières. Selon eux, cette mesure permettrait de lutter contre la spéculation et in fine contre la guerre économico-financière internationale. Malheureusement, les apparences sont souvent trompeuses et l’enfer est pavé de bonnes intentions. Ainsi, sous des aspects pacifistes et de justice économique, cette mesure constituerait une erreur stratégique particulièrement coûteuse et dangereuse.

Avant tout chose et comme le soulignait d’ailleurs son concepteur, James Tobin, la taxe sur les transactions financières soulève un sérieux problème de faisabilité. Comment peut-on effectivement distinguer parmi l’ensemble des opérations celles qui relèvent de la spéculation pure et celles qui sont utiles à l’économie ? Cela suppose de mettre en place un système de contrôle aussi complexe que coûteux. Et même si l’on franchissait cet obstacle, il faudrait instituer des mécanismes de collecte et de surveillance, qui alourdiraient encore les coûts organisationnels de l’opération.

De plus, imaginer que la spéculation va disparaître grâce à une nouvelle taxe symbolique relève de la gageure.

En effet, la spéculation fait partie de la vie des marchés. Pour la supprimer, il faudrait fermer ces derniers. D’ailleurs, si les onze pays européens les seuls à appliquer cette mesure, ce serait certainement à terme la fin de nombreuses financières et en particulier celle de Paris. Celle-ci étant déjà très loin de ses homologues internationales, le choix du cavalier seul en matière de taxation (et même avec dix autres pays européens) aggraverait le déséquilibre concurrentiel et ruinerait notre crédibilité.

D’ores et déjà, compte tenu de la pression fiscale et réglementaire (notamment en matière de fonds propres) qui pèse sur les activités de marchés, les banques françaises sont en train de réduire ces dernières à la portion congrue. Comme nous l’évoquons depuis bientôt trois ans, la finance est devenue la sidérurgie des années 1980, à savoir un secteur sinistré. Alourdir, même symboliquement, cette pression, lui donnerait le coup de grâce. Cela se traduirait notamment par une augmentation des destructions d’emplois dans ce domaine et par l’alourdissement des conditions de financements des entreprises. Dans ce cadre, une nouvelle réduction de l’investissement, donc de la croissance et de l’emploi se produirait à l’échelle du pays. Au-delà du simple secteur financer, c’est toute l’économie nationale qui pâtirait de cette mesure.

En conclusion, si nous comprenons parfaitement la volonté des gouvernants européens actuels de faire bonne figure, nous estimons que ce serait une grave erreur de prendre une mesure aussi dogmatique et contre-productive que la taxe Tobin. Malheureusement, une certitude se fait jour : alors que la récession est déjà de retour en Europe, dans la zone euro et en France, la taxe sur les transactions financières ne fera qu’aggraver la situation. Et ce, sans lutter efficacement contre la spéculation, dont les principaux acteurs se trouvent d’ailleurs d’ores et déjà en Asie et aux Etats-Unis. Une fois encore, les Européens montrent qu’ils préfèrent les apparences et le marketing plutôt que la croissance et l’efficacité économique. Quel dommage !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 14/10/2012 - 19:05
Tant pis pour l'europe
Tout partira sur Londres & NY.

DEL
- 14/10/2012 - 17:06
Une fois de plus
les ultra libéraux de la finance internationale nous montre leur aversion pour tout impôt si c'est eux qui doivent le payer...car pour ce qui est des autres, ils sont prêts à leur faire payer tout ce qu'eux ne veulent pas.
De France et de plus loin
- 14/10/2012 - 12:25
Il faudrait taxer à peu près
Il faudrait taxer à peu près tout sauf la spéculation financière ? La taxe tobin est une grande idée .