Liberté d'expression
Si Zemmour et Galliano étaient américains...
Publié le 07 mars 2011
Avec Guy Sorman
"Supprimer les lois mémorielles" et "toutes les lois contre les discriminations" : Éric Zemmour a lancé jeudi 3 mars une virulente diatribe contre les restrictions de la liberté d'expression en France. Aux États-Unis, la situation est bien différente...
Auteur d'une trentaine d'ouvrages traduits du Japon à l'Amérique latine, de la Corée à la Turquie et la Russie, élu en France et entrepreneur aux Etats-Unis, chroniqueur pour Le Point, Le Monde et de nombreux journaux étrangers, Guy Sorman...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy Sorman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Auteur d'une trentaine d'ouvrages traduits du Japon à l'Amérique latine, de la Corée à la Turquie et la Russie, élu en France et entrepreneur aux Etats-Unis, chroniqueur pour Le Point, Le Monde et de nombreux journaux étrangers, Guy Sorman...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Supprimer les lois mémorielles" et "toutes les lois contre les discriminations" : Éric Zemmour a lancé jeudi 3 mars une virulente diatribe contre les restrictions de la liberté d'expression en France. Aux États-Unis, la situation est bien différente...
Avec Guy Sorman

A la une de tous les médias américains ces derniers jours, la décision de la Cour Suprême des États-Unis d'innocenter une Église baptiste du Kansas ( Westboro Baptist Chucrh) accusée de profanation et discours haineux lors des obsèques du marine Matthew Snyder, tué au combat en Irak.

Cette Église avait saisi l'occasion de la cérémonie funéraire pour manifester contre l'intégration des homosexuels dans l'armée américaine. On put voir, il a trois ans, à la télévision, des fidèles vociférants, brandissant des pancartes avec des slogans aussi élégants que "merci mon Dieu pour avoir tué des soldats", "les pédés ( fags ) maudissent notre nation".

La liberté d'expression à l'américaine

Le père de Matthew Snyder avait obtenu en première instance, une indemnité réparatrice de 5 millions de Dollars. C'est ce jugement que la Cour Suprême a annulé, rappelant que le Premier amendement à la Constitution accordait aux Américains une liberté d'expression sans limite, fut-ce pour des propos haineux.

Ce principe ne souffre aucune exception."Un discours peut faire mal, rappelle le Président Roberts, mais la Constitution ne permet pas de réagir à ce mal en punissant l'auteur de ce discours". "Les idées plus fausses ne sauraient être censurées, a ajouté le juge Stephen Breyer, car elles participent du débat public sur lequel repose le pays. Un seul magistrat, le plus conservateur, Samuel Alito aurait voulu sanctionner les Baptistes pour atteinte aux valeurs de la nation : une posture de ce juge, sans fondement légal.

Le défaut majeur de la loi française...

La France connait d'autres lois, variables dans le temps : Éric Zemmour est donc condamné pour racisme et John Galliano le sera sans doute, pour son antisémitisme. Devrait-on comparer les deux systèmes ?  Deux histoires différentes et deux cultures distinctes ne se comparent pas. Le défaut majeur de la loi française est de conférer une audience excessive à des propos sans  aucun intèrêt. Zemmour n'aime pas les Arabes et Galliano n'aime pas les Juifs : c'est leur problème. Malheureusement, on nous oblige à les partager.

Un entre-deux existe en Grande-Bretagne où la Justice estime qu'être antisémite, c'est haïr les Juifs au-delà de ce qui est tolérable. Galliano est-il plus antisémite que la norme? Même question pour Zemmour. Je crains qu'ils ne se situent l'un et l'autre, dans la moyenne. Un peu au-dessus, je l'espère.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (38)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeCapitoule
- 06/03/2011 - 18:22
Ne nous trompons pas
Eric Zemmour a subi un déni de justice pour avoir énoncé un fait qui est parfaitement vérifiable et ne peut être nié.
En revanche Galliano était ivre ce qui est une circonstance aggravante et vociférait n'importe quoi de choquant. Je suis d'accord avec l'auteur de l'article que l'on fait beaucoup trop de bruit sur ces affaires. La justice à plus urgent à traiter.
Pasci
- 06/03/2011 - 13:50
Quand la justice condamne la vérité
Zemmour a été condamné pour avoir une dit vérité toute simple que personne d'honnête ne peut nier.
Il a juste dérangé quelques assoces qui profitent du peu de liberté d'expression de la France pour imposer leur idéologie. >Elles sont aidées en cela par des juges très à gauche.
Oui il faudrait comme aux USA, que la liberté de parole en France soit garantie par la Constitution
Schlomo
- 05/03/2011 - 22:51
Dans votre moyenne peut être...
J'ose espérer mieux des français que vous !
Et l'économiste ne devrait-il pas parler d'économie ?
Juste pour rire un peu^^
Allez parlez-nous de libre-échange s'il vous plaît.