En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 4 heures 14 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 4 heures 54 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 5 heures 38 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 6 heures 44 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 7 heures 23 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 7 heures 52 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 8 heures 52 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 2 heures 15 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 4 heures 36 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 5 heures 6 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 7 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 8 heures 8 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 8 heures 26 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 9 heures 7 min
"Fast" checking !

200 000 familles homoparentales en France : mais qui a vérifié ce chiffre ?

Publié le 09 juillet 2012
Avec Paul Malo
Les familles homoparentales seraient plus de 200 000 en France. Un chiffre rond, plutôt vendeur, et qui curieusement n'a pas évolué depuis 2005...
Paul Malo
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Malo est journaliste en presse magazine.Il est titulaire d'un DEA de Science Politique.Son péché mignon : faire la chasse aux liaisons dangereuses entre politique, information et communication.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les familles homoparentales seraient plus de 200 000 en France. Un chiffre rond, plutôt vendeur, et qui curieusement n'a pas évolué depuis 2005...
Avec Paul Malo

Vous avez aimé le fact checking pendant la présidentielle ? Alors pourquoi ne pas continuer à vérifier si ce qui se dit, s'affirme et se répète est vrai ou non. Le sujet du jour : on compte 200 000 familles homoparentales en France. Ah, vraiment ?  Mais d'où diable sort ce chiffre aussi impressionnant que convaincant ?

Une affirmation assénée pendant une décennie ne se transforme pas en vérité juste à force d'être répétée. Même si c'est le jeu médiatique dans notre société de communication, les sujets sérieux méritent d'être abordés sérieusement. L'exemple du moment, alors que le gouvernement a réaffirmé, son souhait de légaliser l'an prochain le mariage homosexuel et l'adoption qui va avec : on compte déjà 200 000 familles homoparentales en France. Mais d'où sort ce chiffre rond et convaincant, repris aujourd'hui sans sourciller par les plus grands médias ? Mystère…

1. Serait-ce une simple erreur ? 

Le premier réflexe quand il s'agit de se pencher sur le profil de la société françaises est de se tourner vers l'Insee. Mais si l'institut nationale propose des études chiffrées sur les familles recomposées et les familles monoparentales, rien, pas un mot sur les familles homoparentales. Serait-ce illégal, comme le sont les statistiques ethniques ?

En plongeant dans les chiffres de l'Ined (Institut national d'études démographiques), on apprend par ailleurs que « les hommes restent très minoritaires au sein des familles monoparentales : 200 000 pères vivent seuls avec leurs enfants âgés de moins de 25 ans selon le dernier recensement, dont environ 25 % déclarent cependant vivre en couple. Une fois retranchés ces 25 %, on peut donc estimer à 150 000 le nombre de pères qui élèvent seuls leurs enfants ».

Alors, ce chiffre de 200 000 familles homoparentales reposerait-il sur une simple confusion ? Pas impossible, à moins qu'il ne faille trouver dans ce chiffre la source d'inspiration de ce chiffre si rond.

2. Un chiffre « vendeur », mais qui n'évolue pas de 2005 à 2012

Phénomène étonnant pour un chiffre justement censé démontrer une vérité sociale, une tendance de fond de la société française contemporaine : ce chiffre de 200 000 familles homoparentales n'a absolument pas évolué entre son apparition et aujourd'hui, entre 2005 et 2012. Ainsi, si l'on remonte le temps, en 2010, l'Association des parents et futurs parents gays et lesbiens de Paris (APGL) parlait déjà de 200 000 familles homoparentales.

Ainsi, il n'y aurait eu aucune progression du nombre d'homoparents en deux ans ? Remontons encore le temps : en 2005, dans un article du Monde, on retrouve encore et toujours le même chiffre. Voici cette fois une statistique ne connaissant aucune évolution en sept ans. Sur un sujet aussi sensible, voilà de quoi douter du fondement scientifique de ce chiffre pourtant repris dans tous les médias.

Dans le dossier de presse de la 3e Conférence internationale sur l'homoparentalité, qui s'est tenue à Paris en octobre 2005, on lit que, « selon les derniers chiffres, la France compte environ 100 000 familles homoparentales et 200 000 parents homosexuels. 11 % des lesbiennes et 7 % des gays ont des enfants, 45 % et 36 % désirent en avoir. » Cet événement était organisé par l'APGL.

3. 200 000 parents, et aussi 200 000 enfants ?

Dans le dossier de presse de la 1ere conférence du sud de la France sur l'homoparentalité, en janvier 2008, elle aussi organisée par l'APLG, on parle cette fois de 100 000 familles et de 200 000 enfants. Si le premier chiffre est cohérent (après tout, 100 000 familles, cela fait bien 200 000 parents), le second fait son apparition.

Sur quoi est-il fondé ? Là aussi, il est avancé par l'APLG, dont l'objectivité ne peut être que toute relative sur un tel sujet. D'autant plus que, tout juste deux ans avant, un article du Monde précise que « l'association des parents gays et lesbiens (APGL), qui s'appuie sur des sondages, avance, elle, le chiffre de 300 000 enfants aujourd'hui et 700 000, voire un million dans quelques années. » Il y aurait donc, selon les « sondages » de l'APLG, 300 000 enfants élevés par des couples homosexuels en 2006, mais seulement 200 000 deux ans après ? Où sont passés, en l'espace de deux ans, ces 100 000 enfants d'écart ?

4. Environ 24 000 enfants élevés par des couples homosexuels

Dans le même article du Monde, en date du 6 septembre 2006, selon Patrick Festy, démographe à l'Institut national des études démographiques (INED), les "décomptes sauvages" effectués par les greffiers des pactes civiles de solidarité montrent que, en 2004, 15 % à 20 % des 40 000 pactes civils de solidarités concernaient des couples de même sexe.
 « Toujours selon Patrick Festy, qui se fonde sur des comparaisons internationales, 24 000 à 40 000 enfants seraient actuellement élevés au sein d'une famille homoparentale. »

On est bien loin des 200 000 enfants, et par voix de conséquence, tout aussi loin des 200 000 parents. Dans le même ordre d'idée, dans un article paru en mai 2010, Jean-Pierre Winter, psychanalyste et auteur chez Albin Michel de Homoparenté, naître de parents de même sexe, souligne, dans un débat avec le porte-parole de l'APLG, que "ce chiffre de 300 000 enfants ne correspond à aucune source statistique. Mais à supposer qu'il corresponde à une réalité (plus proche de 30 000), j'avance qu'ils auront sans doute les mêmes problèmes que les enfants élevés dans des familles où le bricolage de la filiation est ce qui domine. »

5. Même des militants doutent des chiffres avancés

On peut être militant de la cause homosexuelle, et douter des chiffres avancés par les porte-paroles successifs de l'APLG. Ainsi, sur un site consacré à l'homoparentalité, on lit que « selon l'Ined , sur 15 millions d'enfants en France, on compte entre 24 000 et 40 000 enfants élevés dans une famille homoparentale, soit environ 0,2%... Des résultats qui s'accordent mal avec les enquêtes de l'APGL qui rapportent qu'environ 200 000 enfants sont répartis parmi 100 000 familles homoparentales, c'est-à-dire 5 à 8 fois plus...

Évidemment, il est, médiatiquement parlant, plus convaincant d'affirmer qu'il est urgent de voter une loi pour mettre fin à une grave discrimination entre parents, pénalisant plus de 200 000 parents en France que de souligner que cette loi s'appliquerait en fait à 0,2% des enfants élevés en France. Alors, en l'absence de statistiques officielles, comment affirmer que les chiffres avancés par l'APLG sont fondés, ou non ? La preuve par l'absurde, soulignant tant leurs incohérences que leur étonnante absence d'évolution dans le temps, suffit en tout cas pour induire ce que les juristes appelleraient un « doute raisonnable ». 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 10/07/2012 - 20:17
J'vous l'dis en privé…
Ne le répétez pas !

Il paraît même qu'ils ont le projet secret de recycler les vieux de plus de 65 ans en pâtée pour bichons ☹
 
texarkana : «le lobby homo […] veut faire une expérience de "social engineering" aboutissant à la création d'une Humanité Nouvelle à la Orwell ».
texarkana
- 10/07/2012 - 11:31
dans la conception classique de l'éducation, greenday,
il n'y a pas seulement l'Amour, il y a aussi la Transmission (de la lignée, des valeurs, des savoirs éventuellement). Mais il est vrai que le lobby homo est opposé à cette conception et veut faire une expérience de "social engineering" aboutissant à la création d'une Humanité Nouvelle à la Orwell...
Alf
- 10/07/2012 - 08:59
Une part importante du probléme ne reside même pas...
Dans la question de savoir si un couple de deux hommes peu s'occuper du gosse de l'un d'entre eux, mais s'il es sensé qu'un enfant ait légalement deux parents deux (ou plus) parents de même sexe dans sont arbre généalogique.
A un moment il faut raison garder et avoir un droit qui colle à la réalité biologique.