En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 24 min 58 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 3 heures 20 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 6 heures 38 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 8 heures 48 sec
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 8 heures 27 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 23 heures 24 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 1 heure 3 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 3 heures 33 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 4 heures 51 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 6 heures 24 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 7 heures 33 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 8 heures 14 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 23 heures 3 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 jour 10 min
" Il y a des colères qui sont saines"

Oui, le refoulement de la colère peut conduire à l'auto-destruction et à la dépression

Publié le 27 mai 2012
Ne jamais exprimer sa désapprobation par peur de déplaire, perdre son sang-froid et le regretter aussitôt, trouver chaque jour cent raisons de râler... sont autant de modes d'expression inadaptés de la colère. Ron et Pat Potter-Efron ont fait le tour de cet état affectif aussi sain que malsain, selon les situations. Extraits de "Que dit votre colère ? " (2/2).
Ron et Pat Potter-Efron sont psychothérapeutes dans le  Wisconsin. Ils se sont spécialisés dans la gestion de la colère et des addictions et sont les auteurs de nombreux livres publiés aux Etats-Unis sur ces problématiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ron et Pat Potter-Efron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ron et Pat Potter-Efron sont psychothérapeutes dans le  Wisconsin. Ils se sont spécialisés dans la gestion de la colère et des addictions et sont les auteurs de nombreux livres publiés aux Etats-Unis sur ces problématiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ne jamais exprimer sa désapprobation par peur de déplaire, perdre son sang-froid et le regretter aussitôt, trouver chaque jour cent raisons de râler... sont autant de modes d'expression inadaptés de la colère. Ron et Pat Potter-Efron ont fait le tour de cet état affectif aussi sain que malsain, selon les situations. Extraits de "Que dit votre colère ? " (2/2).

Ignorer votre colère vous coûte cher. C’est comme si vous aviez omis de boucher un gros trou dans le toit de votre maison. Vous l’aviez vu, mais vous étiez trop occupé pour le réparer. Or, même si vous évitez momentanément les intempéries, tôt ou tard il finira par pleuvoir, et vous aurez à payer les dégâts à l’intérieur de la maison.

De plus, la fuite sera toujours là quand éclatera le prochain orage.

La rançon du refoulement de la colère est élevée : vous n’obtenez pas ce que vous voulez, et vous risquez la maladie ou la dépression.[...]

Vous vous amputez d’une part de vous-même

La personne qui refoule sa colère a trouvé la solution idéale pour ne pas brandir le poing. Malheureusement, cette solution consiste à s’amputer les mains. Pour éviter de provoquer des remous, elle ne revendique rien. Elle ne peut rien changer à son avantage, puisqu’elle a renoncé à une grande part de son pouvoir. Résultat, elle n’a plus le choix qu’entre dépendre des autres et prendre la fuite.

Tout le monde éprouve de la colère. Nul n’est humain à part entière s’il n’en ressent pas. Lorsque vous évitez la colère, vous détruisez une part de vous-même. Vous n’êtes plus un être complet.

Mais une personne de ce type sait en général que quelque chose ne va pas. Elle n’est pas fière d’elle et se considère comme un « paillasson », une « chiffe molle », une « imbécile », un individu « codépendant » qui a perdu tout respect de lui-même. Mais elle voit rarement où le bât blesse. Si elle se résout à prendre des mesures, elle essaiera d’être encore plus gentille, toujours moins en colère.

C’est son style, c’est ainsi qu’elle règle ses problèmes dans la vie. S’il faut qu’elle s’ampute des deux mains pour éviter de montrer le poing, eh bien soit ! Et si cela ne suffit pas, il faudra peut-être en venir à se couper aussi les pieds pour s’empêcher de ruer dans les brancards.

Vous retournez votre colère contre vous

Thérèse était tellement furieuse contre Martin qu’elle était prête à lui sauter à la gorge. Au lieu de quoi, elle se gratta le bras jusqu’au sang.

Jeff ne s’en prend jamais à autrui. Mais pas un jour ne passe sans qu’il ne s’insulte à voix haute. « Je suis tellement bête ! », affirme-t-il à la cantonade, « Je suis un vrai raté ! » Et il en est sincèrement convaincu.

Ces deux personnes ont retourné contre elles-mêmes leur colère naturelle. Chaque fois qu’elles éprouvent de la colère envers quelqu’un, justement ou injustement, elles la redirigent contre elles, tel un boomerang qui revient frapper le lanceur.

Pourquoi se comportent-elles ainsi ? Parce qu’elles pensent qu’il est moins risqué de se blesser elles-mêmes que de blesser les autres. Elles préfèrent se taper dessus plutôt que de dire : « Je t’en veux. » Elles aiment mieux sacrifier leur dignité plutôt que de s’aliéner les autres.

À force d’éviter la colère, elles risquent de devenir masochistes, de se punir avec la colère qui était en fait destinée à quelqu’un d’autre.

Les risques physiques ou psychiques

Le refoulement systématique de la colère engendre chez certains des maladies physiques ou psychiques. La dépression les guette, non seulement parce que c’est une « colère retournée contre soi » (en fait, nous pensons que l’expression haine de soi résume mieux ce type de colère), mais surtout parce qu’ils sont envahis par le désespoir et l’impuissance.

En se privant des manifestations de colère, ils s’empêchent d’obtenir ce qu’ils veulent, ou de faire ce qu’ils doivent faire. Ce sont là des situations propices à la dépression : elle menace pratiquement tous ceux qui ont trop peur de la colère pour bien s’en servir.

Le refoulement de la colère crée aussi des maux de têtes, des ulcères, des désordres nerveux, des réactions allergiques et une foule d’autres maux, en partie psychosomatiques. Il pousse également à la boulimie, pour tenter d’étouffer les tumultes intérieurs ; à la boisson, pour essayer de les oublier ; ou aux dépenses excessives, dans l’espoir de s’acheter un peu de bonheur.

Vous explosez

La personne qui évite la colère fait tout ce qui est en son pouvoir pour échapper à cette émotion. Mais celle-ci la talonne, comme un gros chat qui la suivrait silencieusement, prêt à bondir.

Pour finir, le chat bondit, souvent sans prévenir. À un moment, la personne est tranquille dans son coin, ignorant sa colère comme d’habitude. L’instant d’après, c’est un tigre enragé qui se met à lancer des hurlements de dément : « Je n’en peux plus ! J’en ai par-dessus la tête, j’ai une telle rage que je pourrais tuer. » La colère finit par rompre les digues, et il faut payer pour toutes ces heures, ces jours, ces semaines et ces mois où elle a été refoulée au plus profond de l’être. Cette colère explose comme une furie : irrationnelle, excessive et dangereuse.

Après coup, c’est la culpabilité qui l’emporte : « Comment ai-je pu faire une scène pareille ? », se demande cette femme, elle si douce et si gentille. Comment a-t-elle pu jurer comme un charretier contre son mari et ses enfants ? Balancer les spaghettis contre le mur et le caniche par la fenêtre ? Annoncer qu’elle allait sur-le-champ faire sa valise et ne jamais revenir ? Et leur regard ! Elle se demande s’ils pourront un jour lui pardonner. Elle doute de pouvoir même se pardonner à elle-même.

Enfin, elle jure que cela ne se reproduira pas. Jamais. Elle ne remarque pas le chat, tapi à l’arrière-plan, prêt à bondir sur elle avec toute sa fureur contenue.

_________________

Extrait de Que dit votre colère ? : Mésestime de soi, culpabilité, jalousie, besoin de contrôle...Eyrolles (8 mars 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 27/05/2012 - 13:03
Moi je suis "passive-agressive" comme disent les Américains
...ce qui est toujours mieux que l'agressivité ouvertement étalée dans la vie parisienne. Il est trés difficile d'être pleinement équilibré quand on vit dans une mégapole.