En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 27 min 5 sec
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 58 min 13 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 1 heure 32 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 15 heures 5 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 48 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 17 heures 20 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 20 heures 13 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 55 min 1 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 1 heure 24 min
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 46 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 15 heures 21 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 16 heures 17 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 18 heures 33 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 48 min
© MANDEL NGAN / POOL / AFP
Mohammed Ben Salmane MBS Arabie Saoudite accords de normalisation avec Israël
© MANDEL NGAN / POOL / AFP
Mohammed Ben Salmane MBS Arabie Saoudite accords de normalisation avec Israël
Compte à rebours

Et si la plus grande avancée dans les relations entre Arabie Saoudite et Israël était pour bientôt ?

Publié le 13 octobre 2020
Les dirigeants de l'Arabie saoudite semblent faire évoluer leur discours à l'égard d'Israël. Une normalisation est-elle à prévoir entre les deux pays ? La nouvelle génération de dirigeants dans le Golfe pourrait faire bouger les lignes.
Khattar Abou Diab
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Khattar Abou Diab est consultant, auteur de rapport stratégiques et politiques pour des organismes français et européens. Il a été enseignant aux Universités de Paris III, VII et XI. Spécialiste de l’Islam et du Moyen Orient, il écrit notamment pour les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dirigeants de l'Arabie saoudite semblent faire évoluer leur discours à l'égard d'Israël. Une normalisation est-elle à prévoir entre les deux pays ? La nouvelle génération de dirigeants dans le Golfe pourrait faire bouger les lignes.

Atlantico.fr : Le Prince Bandar Ben Sultan al-Saoud, ex-diplomate du régime saoudien à Washington et ancien responsable du service de renseignement,  a déclaré lors d’une interview sur Al Arabya que l’échec des négociations entre Israël et la Palestine est au moins autant imputable aux autorités palestiniennes qu'à l'Etat hébreu. Est-ce un nouveau signe d’un réchauffement des relations entre l’Arabie saoudite et Israël ?

Khattar Abou Diab : La déclaration du Prince Bandar Ben Sultan al-Saoud n’est pas fortuite. Au moment où les Palestiniens, et beaucoup d’intellectuels arabes ou européennes critiquaient la normalisation des rapports de certains pays arabes avec Israël et concentraient les critiques sur les pays du Golfe, il a essayé de faire de montrer les failles de la direction palestinienne et de pointer les ratés historiques arabes. De façon objective, c’est vrai que le tort est partagé. Il y a un souffle de réalisme politique. Mais il y a aussi une préparation : il tente de défendre auprès de l’opinion publique saoudienne et arabe une nouvelle option saoudienne vis-à-vis d’Israël. Les signes se multiplient. L’ouverture récente de l’espace aérien saoudien à l’aviation israélienne, c’était inimaginable avant. Et sans l’accord tacite de l’Arabie saoudite, l'accord entre Israël, les Emirats arabes unis et le Bahreïn n’aurait pas été possible.

Une normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite est-elle à prévoir pour bientôt ?

Pour l’instant, la priorité numéro 1 de Riyad reste de loin la menace iranienne. Il y a encore un certain attentisme. L’Arabie saoudite attend les résultats des élections aux Etats-Unis pour voir comment l’administration américaine va traiter cette question. Riyad attend aussi de voir quel comportement va adopter Israël vis-à-vis du Hezbollah. Demain commencent les négociations de tracé de frontières entre Israël et le Liban. Ces négociations ne seront pas possibles sans un accord tacite avec le Hezbollah. Ce n’est pas qu’une question bilatérale entre Israël et l'Arabie saoudite.

Une nouvelle génération de dirigeants semble émerger dans le Golfe avec le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) en Arabie saoudite, proche de Mohammed ben Zayed (MBZ), prince héritier des Emirats arabes unis. Cela va-t-il dans le sens d’une relation apaisée avec Israël ?

Pour le prince héritier Mohammed ben Salmane, les priorités ont changé. Ce n’est plus le temps des aventures régionales, mais davantage de la construction étatique, économique et technologique. Il est temps pour lui de préparer l’ère post-pétrole. On l’a vu avec le plan « Vision 2030 » qu’il pilote. MBS a donné l’impression avec la guerre du Yémen d’être quelqu'un qui cherche à en découdre. Maintenant je pense que viendra le temps de la construction. Il doit montrer sa différence par rapport à l’ancienne génération.

L’Arabie saoudite doit rattraper le temps perdu et trouver des partenaires, des investissement et surtout retrouver un climat stable dans la région. Israël pourrait être un partenaire économique, touristique… Il s’agit de trouver une relation gagnant-gagnant. Riyad doit maintenant montrer que ce  nouveau discours est applicable. A ce sujet, l’accord entre Israël, le Bahreïn et les Emirats arabes unis est un test énorme. Le compte à rebours est lancé. Les décisions définitives restent à prendre, elles dépendent d’autres variables, comme la question iranienne, l’évolution de la scène politique israélienne ou le résultats des élections américaines.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires