En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

07.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 11 heures 13 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 13 heures 38 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 14 heures 51 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 16 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 17 heures 28 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 18 heures 27 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 19 heures 11 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 19 heures 42 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 20 heures 7 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 20 heures 42 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 13 heures 15 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 14 heures 3 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 16 heures 3 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 17 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 19 heures 28 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 20 heures 24 sec
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 20 heures 42 min
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

Publié le 25 février 2020
Naëm Bestandji revient sur les questions de laïcité et sur le cas du Parti communiste à Montpellier.
Naëm Bestandji
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Naëm Bestandji est militant laïque et féministe. Il a longtemps travaillé dans le domaine socio-culturel auprès des enfants et adolescents des quartiers populaires, où il a été très tôt confronté à la montée de l'intégrisme religieux. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Naëm Bestandji revient sur les questions de laïcité et sur le cas du Parti communiste à Montpellier.

Au parti communiste, on est ambivalent. Certains militants et dirigeants sont très laïques et féministes, d'autres ont une laïcité à géométrie variable et font preuve d'un certain sexisme mal assumé. En effet, les catholiques visibles au sein du parti, c'est pas bien ; les islamistes (qu'ils considèrent comme de simples musulmans opprimés), c'est bien. Cette catégorie des communistes a également une piètre image des femmes. Elle ne voit aucun problème au voilement de leurs corps sexualisés et "honteux" pour protéger le regard des hommes de l'indécente excitation provoquée par la vue des cheveux, des oreilles et du cou. Par le voile, les femmes portent la charge de la régulation de la libido masculine. Ces communistes y adhèrent.

Le voile est l'accessoire vestimentaire sexiste le plus discriminant que l'homme ait inventé. Mais une partie de la gauche reprend la rhétorique d'inversion créée par les islamistes : la défense et la promotion de cette (auto) discrimination est justifiée par la lutte contre les discriminations. Dit autrement, refuser cette (auto) discrimination serait une discrimination envers les (auto) discriminant(e)s. Cette frange de la gauche marche sur la tête. C'est sans doute pour cela qu'elle pense comme ses pieds.

Le voile est l'accessoire vestimentaire sexiste le plus discriminant que l'homme ait inventé.

Les communistes de Montpellier penchent du côté de cette frange relativiste et sexiste. Dans le cadre de leur alliance avec le candidat PS au municipal, ils ont voulu imposer une femme voilée sur la liste de campagne. Le sexisme étant si développé chez les partisans du voile, ces communistes ne voient pas le moindre problème, ni ne s'interrogent, sur l'incapacité psychologique de la possible colistière à retirer son voile lorsqu'elle représente la population. Ce fanatisme, faussement religieux mais véritablement sexiste, semble même avoir un parfum de séduction au nez de ces perdus de la gauche.

Cette candidate a si fortement intégré les discours islamistes qui font d'elle un objet sexuel, de sa tête un sexe, voué à l'enfer si elle ose montrer ses cheveux, qu'il lui est impossible de retirer son voile comme on pourrait retirer un simple foulard. Justement, la sémantique des Frères musulmans est appelée à la rescousse : le voile est présenté comme un simple "foulard". En effet, le communiqué de presse du PC utilise ce terme par euphémisme pour banaliser le voile et rendre son sexisme acceptable (2). Or, le voile n'est pas un "foulard". C'est un voile, avec toute sa charge sexiste, identitaire et politique. Brandir un tel emblème sexiste sur la tête d'une colistière montre le peu de respect que ces communistes ont pour l'égalité des sexes. Ils ne voient aucun problème à participer à la banalisation et au développement de ce sexisme islamiste qu'ils promeuvent pour "représenter la diversité", comme précisé dans leur communiqué. Une vision orientaliste et paternaliste des musulmans héritée de l'époque coloniale, avec toute la reconnaissance politique des Frères musulmans.

Le voile n'est pas un "foulard". C'est un voile, avec toute sa charge sexiste, identitaire et politique.

Seulement voilà, le candidat socialiste Michael Delafosse l'a écartée. Dans un entretien filmé, diffusé sur son compte Twitter, il déclare avoir pris cette décision par respect du principe de laïcité, en y apportant des explications. Sa position claire, ferme et salutaire est à mettre à son crédit et vient sauver l'honneur républicain d'une gauche en déshérence. Même si la laïcité est moins concernée que le sexisme. La religion sert de prétexte à faire accepter ce sexisme "choisi". Mais dans un pays comme le nôtre, encore marqué par le patriarcat, le problème du racisme basé sur le sexe est souvent secondaire au profit de la question de la place de la religion. En effet, comme toujours avec le voile, on se contorsionne dans des débats sans fin sur la laïcité en écartant ce qui est pourtant la véritable raison d'être du voile : le sexisme. Oui, de nos jours encore, le sexisme peut se négocier à l'aune du respect de la religion, plus précisément du respect de l'islamisme (car le voile n'est pas une prescription religieuse en islam, mais une obligation islamiste). Au point de vouloir politiquement et religieusement présenter ce sexisme d'un autre âge comme une forme de tolérance sur une liste électorale (un comble pour des communistes). Puis de refuser cette candidate, non pas au nom du rejet du sexisme mais du respect de la laïcité.

De nos jours encore, le sexisme peut se négocier à l'aune du respect de la religion, plus précisément du respect de l'islamisme.

Comme je ne cesse de le marteler, le sexisme du voile est bien le lien et le cœur des relations entre une partie de la gauche et de l'extrême droite musulmane. Si nous voulons réellement lutter contre l'islamisme, nous devons lutter contre le sexisme du voilement. Ce "bout de tissu" est à la fois l'arme redoutable des islamistes (si on reste sur le terrain qu'ils ont choisi, la "liberté religieuse"/ la laïcité) et son talon d'Achille (si on ramène le voile sur son véritable terrain : le sexisme).

(1) Montpellier : le foulard de la polémique pour “La gauche qui nous rassemble”
(2) [Communiqué de presse] Pourquoi nous nous sommes retirés de la liste conduite par Michaël Delafosse (PS)

Cet article a été initialement publié sur le blog de Naëm Bestandji, cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Till Eulenspiegel
- 26/02/2020 - 10:25
des criminels
Plus de 100 millions de morts : Comment peux t_on être encore communiste aujourd’hui.......c'est de l'aveuglement fanatique.
Gpo
- 25/02/2020 - 15:38
Communistes sectaires et reacs
qu'ils disparaissent ..
evgueniesokolof
- 25/02/2020 - 14:47
????
Rien compris....la pensée de l'auteur doit être voilée