En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 1 heure 36 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 2 heures 55 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 4 heures 30 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 5 heures 25 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 7 heures 19 sec
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 8 heures 45 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 2 heures 34 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 3 heures 59 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 5 heures 1 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 5 heures 48 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 8 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 8 heures 43 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 8 heures 44 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Pourquoi l’Occident ne devrait pas avoir peur de la Chine

il y a 8 heures 45 min
© FAYEZ NURELDINE / AFP
© FAYEZ NURELDINE / AFP
Atlantico Business

"Davos" du désert : l’Arabie Saoudite convoque le gratin des affaires pour faire oublier Khashoggi et son ADN salafiste

Publié le 30 octobre 2019
Le forum de Riyad en Arabie Saoudite a ouvert ses portes hier et va recevoir pendant 3 jours le ban et l’arrière ban du capitalisme mondial pour préparer l'après pétrole, mais surtout essayer de redorer son image entachée par la proximité de l’Islam radical.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le forum de Riyad en Arabie Saoudite a ouvert ses portes hier et va recevoir pendant 3 jours le ban et l’arrière ban du capitalisme mondial pour préparer l'après pétrole, mais surtout essayer de redorer son image entachée par la proximité de l’Islam radical.

L’objectif : préparer l’économie de l'après pétrole. « Le Davos du désert » rassemble cette année les plus hauts responsables américains de la finance et de l'industrie, les présidents étrangers et les dirigeants des plus grandes firmes internationales. Au total, plus de 300 participants venus de 30 pays vont prendre la parole devant 6000 visiteurs attendus lors de cet évènement annuel consacré « au dynamisme possible d’une Arabie saoudite des temps modernes ».  

L’inventeur de ces grands raouts internationaux sait organiser les choses en grand.  Il s’agit de Richard Attias. C’est lui qui a géré Davos, (le vrai en Suisse) pendant des années pour le compte de Publicis, c’est lui qui a lancé des forums du même type en Afrique et dans beaucoup de capitales du Golfe. La recette est bonne. Il applique à merveille la règle des trois unités chères au théâtre classique. Unité de lieu, de temps et d’action. 

Un lieu si possible clos, en l’occurrence, une capitale d’un pays émergent, un temps très défini ( 3 jours ) et une seule ambition qui consiste à rassembler des investisseurs, des financiers, des chefs d’entreprise, des responsables politiques et parfois même des people du show biz ( Bono des U2 est très friand de ces cérémonies). Et tout ça pour qu’ils causent et comptent, parce que chez ces gens-là comme disait Brel, on compte et on cause. Richard Attias est un formidable metteur en scène de ce type d’évènement mondain et international. 

Le problème, c’est qu’en Arabie saoudite, on n’est jamais à l’abri de l’incident. L'année dernière, le forum a tourné au fiasco. Plus de la moitié des invités ont annulé leur voyage à la suite du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi par un commando venu de Riyad au consulat de son propre pays à Istanbul. Peu de gens dans le monde doutent de l’implication des dirigeants saoudiens dans cet assassinat de Khashoggi qui était par ailleurs chroniqueur au Washington Post. La CIA a même imputé la responsabilité de ce meurtre au fils du roi Salmane. Pas question donc de se compromettre l’année dernière avec le fils héritier, MBS, alias Mohammed Ben Salman qui avait pourtant été désigné par le roi pour mener à bien la modernisation de l’Arabie saoudite. 

Cette année, MBS espère que cette élimination un peu brutale aura été oubliée et qu’il pourra reprendre en main les affaires économiques de son pays. D’autant que la Banque mondiale vient de lui délivrer un satisfecit en actant dans son rapport 2019, les progrès réalisés pour faciliter l’attractivité de son pays aux affaires occidentales. 

Pour l’Arabie Saoudite, ce forum est essentiel. L’objectif du royaume n’a pas changé depuis que MBS avait présenté en arrivant au pouvoir en 2016 son plan stratégique pour 2030 : il s’agit d’en finir avec la dépendance de la société saoudienne à la rente pétrolière. Il lui faut donc des investisseurs américains, arabes, européens, des industriels de la haute technologie et du tourisme afin d’accélérer la diversification. 

Ils sont donc venus cette année en grand nombre, le président de Blackrock, le plus grand fonds d’investissement américain Larry Fink accompagné des poids lourds de Wall Street, du PDG de Soft Bank Group, du Secrétaire au Trésor et du gendre du président américain qui est aussi son conseiller aux affaires économiques sensibles, Jared Kushner. Sont également présents pendant ces trois jours les présidents des fonds souverains du Koweït, des Emirats,  de Singapour et de la Russie. Côté dirigeants politiques, sont arrivés le roi de Jordanie Abdallah II, des dirigeants africains et le nouveau président du Brésil, le sulfureux Jair Borsolano.

Au menu, les investissements possibles en Arabie saoudite, l’ouverture du capital de l’Aramco, la première société pétrolière du monde et bien sur le recyclage des capitaux pétroliers dont l’Occident a besoin pour financer son endettement budgétaire. Les Américains par exemple sont plus demandeurs de capitaux qu’ils viennent en offrir pour l’investissement local.  

C’est d‘ailleurs toute l’ambiguïté de la politique saoudienne aujourd’hui, et la difficulté qu’ont les Occidentaux à se décider à venir en Arabie saoudite. 

1er point : les dirigeants saoudiens sont parfaitement conscients que le pétrole ne leur apportera pas une rente perpétuelle, mais pour l’instant ça marche et ça peut encore marcher un demi siècle. Ils parlent de la transition écologique mais ils souhaitent qu’elle ne s’opère pas trop vite; 

2e point : ils cherchent des investissements relais pour générer un autre modèle économique, mais comment attirer des investisseurs dans un pays aussi opaque sur le plan politique, sociétal et aussi religieux avec tout ce que ça représente sur l’organisation de la vie sociale.

Les Occidentaux ont répondu en masse à l’invitation des dirigeants saoudiens et de Richard Attias qu’ils connaissent bien, en disant « la nécessité de dialoguer publiquement de tous les sujets y compris ceux qui fâchent ».  Et beaucoup de financiers ajoutent « tout n’est pas parfait en Arabie saoudite, mais il faut y venir justement parce que tout n’est pas parfait, pour les faire changer ».  

3e point : la position des Occidentaux n’est pas très confortable. Les financiers américains, les investisseurs sud-américains, les banquiers d’Europe et les industriels sont tous extrêmement pragmatiques. Ils savent en outre que le développement économique est facteur de progrès et de paix. Mais ils savent aussi les limites de la sphère économique pour aplanir les idéologies. Le développement économique a tué l’empire soviétique, mais l’économie de marché n’a pas fait évoluer la gouvernance chinoise vers plus de transparence et de respect des droits individuels, contrairement à ce que beaucoup pensaient en accueillant la Chine à l’époque OMC au début des années 2000. 

Alors avec l’Arabie Saoudite, on est confronté à la même difficulté. Les hommes d’affaires ne vont pas bloquer éternellement leurs marchés pour cause de l’assassinat politique de Khashoggi ... cela dit, plus grave, en venant à Riyad, tout le monde sait qu‘on arrive dans le pays qui a servi de géniteur à l’Islam radical et au salafisme. L’Arabie saoudite a fait pendant des années de la promotion de l’orthodoxie salafiste un axe majeur de sa politique étrangère. Depuis sa création en 1932, l’Arabie Saoudite a quand même beaucoup défendu une version intransigeante de l’Islam. Les discours officiels aujourd’hui parlent d’un Islam authentique (et non radical) mais épargnent beaucoup les courants salafistes dont ils ont besoin pour asseoir leur pouvoir à l’extérieur du royaume. 

Il y a évidemment un problème dans l’attitude des Occidentaux et particulièrement américains qui savent que Ben Laden était saoudien. Donald Trump se garde bien d’ailleurs d’émettre la moindre critique à l’encontre du régime. Au lendemain de l’affaire Khashoggi, il n’a fait aucun commentaire à propos de la CIA qui accusait le prince héritier d’être à l’origine du meurtre. Aujourd’hui, dans ce Davos du désert, l‘américain le plus courtisé est son gendre. Et pour cause, depuis que Trump est président, les Saoudiens ont investi 400 milliards de dollars aux Etats-Unis. 

   

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

05.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

07.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 30/10/2019 - 21:11
Ils ont intérêt à s'en
Ils ont intérêt à s'en occuper, car rien n'empêchera ces "états venus de nulle part" à retourner au désert et à l'oubli...... Quand dans 30 ans l'humanité pourra se passer de "l'or noir" ces princes retourneront élever des chêvres et des chameaux et le sable du désert recouvrira leurs cités fantômes.....