En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Communication

D’Emmanuel Macron à Benjamin Griveaux : les petites phrases sur lesquelles on se borne au détriment des sujets de fond

Publié le 21 juillet 2019
Le magazine Le Point a attribué à Benjamin Griveaux des propos injurieux à l’encontre de ses concurrents et de ses futurs partenaires dans la course à la mairie de Paris. Cette polémique a nui à son début de campagne.
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le magazine Le Point a attribué à Benjamin Griveaux des propos injurieux à l’encontre de ses concurrents et de ses futurs partenaires dans la course à la mairie de Paris. Cette polémique a nui à son début de campagne.

Atlantico : Benjamin Griveaux est dans la tourmente après ses déclarations révélées par Le Point sur ses camarades LREM. Peut-on vraiment juger un homme sur ce type de déclarations?

Bruno Jeudy : Le jugement porté sur un homme politique est un tout. C'est un avis qui se forge sur la base de son comportement dans la shère publique mais aussi privée. C'est aussi un style, une façon de s'exprimer et forcément pour un homme politique d'un certain niveau, il est parfois rattrapé par des propos qui sortent du cadre privé.

En l'espèce, ce sont des propos qui lui appartiennent même s'il convient de faire, dans le commentaire, la précision qu'il n'aurait sans doutes jamais prononcé ces phrases dans une interview par exemple.

Ses propos éclairent aussi sur le style, la façon de faire de la politique chez des candidats aspirant à d'importantes fonctions. En l'espèce, on savait que Benjamin Griveaux était un « tueur » en politique. C'est quelqu'un qui a des ambitions et qui les assument. Il n'est pas tout à fait dans la ligne du marcheur bienveillant mais pour conquérir la mairie de Paris il faut passer à l'offensive. Il y est allé un peu fort.

J'ai lu que certains avaient comparé son style à celui de Laurent Wauquiez mais on pourrait aussi faire la comparaison avec Nicolas Sarkozy dans cette façon de parler.

Devrait-on passer outre ce type de comportement pour se recentrer sur des questions politiques de fond ?

Il faut remettre les choses dans le contexte, c'est un épisode d'une campagne et cela fait parti intégrante du combat politique.

Toutefois, il ne gagnera ou ne perdra pas sur la seule base de ces propos. Il va quand même devoir essayer de convaincre les gens de son projet. Il est toutefois évident que cela risque de l'handicaper dans son but de rallier un maximum de gens derrière sa bannière. Or, c'est ce qu'il essaye de faire depuis un certain temps maintenant.

Depuis qu'il est parti du gouvernement il essaye de prouver qu'il a le talent d'un assembleur, il essaye de gommer les aspérités sur son caractère.

A peine nommé candidat, ces déclarations viennent balayer tous les efforts qu'il avait entrepris dans ce sens mais ce n'est pas pour autant que les dés sont jetés.

Ce type de polémiques a-t-il aujourd'hui plus d'impact que par le passé ?

Oui car les réseaux sociaux ont émergé et font parti intégrante d'une campagne. Les médias font des articles à partir de polémiques qui peuvent démarrer sur les réseaux sociaux. Cela peut donc avoir plus de poids que par le passé et poursuivre des candidats tout le long d'une campagne. Le temps médiatique passé à analyser les petites phrases est autant de temps passé à ne pas parler des sujets de fond.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 21/07/2019 - 16:36
tête à claques
en effet !
spiritucorsu
- 21/07/2019 - 14:50
Clone de son maître
Personnage directement sorti de la fabrique du monarque président,un véritable clone,comme lui,totalement infatué de sa petite personne,dont la principale activité consiste à admirer son reflet dans la glace.Tout comme son gourou a une très haute opinion de lui même et en conséquence,s'estime promis à un avenir national,quitte pour ce faire à cannibaliser ses amis politiques grâce à son régime carnassier.Principale faiblesse,éprouve une profonde allergie à l'égard de ceux qui fument des clopes et qui roulent au gasoil et de la sueur des classes populaires.Grand seigneur néanmoins,il acceptera tout bulletin de vote d'où qu'il vienne pourvu qu'il plébiscite son auguste petite personne.