En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 31 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 6 heures 45 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 11 heures 56 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 12 heures 39 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 17 heures 20 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 3 heures 49 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 11 heures 32 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 12 heures 52 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 13 heures 57 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 16 heures 2 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 17 heures 4 sec
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 10 heures
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Orientations

Rapport Delevoye : vers une réforme des retraites en trompe-l’oeil

Publié le 19 juillet 2019
Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, a annoncé jeudi ses propositions pour réformer le système de retraite français. Après une longue concertation, il a officiellement remis ses propositions au Premier ministre Edouard Philippe.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, a annoncé jeudi ses propositions pour réformer le système de retraite français. Après une longue concertation, il a officiellement remis ses propositions au Premier ministre Edouard Philippe.

Jean-Paul Delevoye, haut commissaire en charge du dossier, a officiellement remis son rapport de préconisations sur la réforme des retraites promise par Emmanuel Macron. Le texte, dans ses grandes lignes, est sans surprise et avait déjà largement fuité dans la presse. Pour l'essentiel, l'âge légal de départ reste fixé à 62 ans. Un âge d'équilibre est fixé à 64 ans. Le calcul de la retraite ne se fera plus sur les 25 meilleures années, mais sur la totalité de la carrière. L'essentiel sera niché dans les détails... comme le diable. Pour l'instant, l'essentiel de cette (non)réforme n'est pas connu, ni dévoilé. Tout porte à croire qu'Emmanuel Macron réservera ce dévoilement pour un futur quinquennat.

Pour l'essentiel, personne n'a véritablement été surpris par les préconisations Delevoye. Des fuites (probablement bien organisées... au plus haut niveau) avaenit permis de préparer les esprits à des informations déjà rebattues depuis plusieurs semaines. Tellement rebattues qu'elles en sont devenues des non-informations.  

Vers une retraite à 64 ans

Comme prévu, l'âge légal reste fixé à 62 ans. Officiellement, le haut-commissaire tient ici une promesse du candidat Macron. On rappellera accessoirement que cette promesse a toujours eu les faveurs des "assureurs privés", comme on dit, qui évitent ainsi de devoir revaloriser leurs provisions techniques pour leurs rentes d'invalidité.  

On verra ici l'un des effets cachés de ce maintien de l'âge légal: toute personne reconnue comme invalide aura droit à la retraite dès 62 ans, et passera ainsi directement à la charge de la solidarité nationale. Un report de l'âge légal à 64 ans obligerait les assureurs à prendre en charge leurs assurés invalides deux ans de plus... ce qui a un coût prudentiel particulièrement important compte tenu des règles européennes en matière de solvabilité. 

Ce point technique en apparence secondaire explique les coulisses d'une relative sérénité syndicale sur l'ensemble du dossier. De nombreux acteurs syndicaux (salariaux ou patronaux) sont en effet peu ou prou administrateurs de groupes de prévoyance comme Malakoff-Médéric ou AG2R, directement impactés par le maintien de l'âge légal à 62 ans. Jean-Paul Delevoye a ici habilement joué de tous ses effets de leviers pour éviter trop d'agitation en garantissant financièrement le maintien de l'âge légal à 62 ans... tout en inventant l'âge d'équilibre à 64 ans. Il s'est ménagé pour un bon moment la paix des ménages... 

Comme on l'a désormais bien compris, les assurés sociaux pourront partir facialement à 62 ans, mais tout sera fait pour les convaincre de ne pas partir avant 64 ans. Les droits pleins à la retraite n'interviendront en effet pas avant cet âge. On a discuté par ailleurs de cette compréhension biaisée du système par points, qui devrait permettre de partir bien plus tôt au prix de décotes élevées. Cette idée de liberté de l'âge de départ est sans doute trop moderne pour un vieux crocodile gaulliste comme Delevoye. On le regrettera: le nouveau système sera profondément restrictif, là où la promesse de liberté lancée par Macron durant sa campagne ouvrait un espoir.  

Le nouveau monde a ses raisons, que la raison ne connaît pas.  

Vers une baisse générale des retraites

Parallèlement à cette mesure d'âge rendue inévitable par l'augmentation de l'espérance de vie, la réforme des retraites devrait surtout se signaler par la modification du mode de calcul des pensions. Depuis la réforme Balladur de 1993, ce sont les 25 meilleures années qui sont retenues pour calculer le revenu de remplacement, au lieu des 10 meilleures années antérieurement. Avec la réforme Delevoye, dans l'immense majorité des cas, toutes les années pèseront d'un même poids.  

On ne dira jamais assez l'impact social de cette mesure, et même peut-être l'impact psychologique. Dans la pratique, cette réforme favorise l'immobilisme social et touche de plein fouet l'égalité des chances. Ceux qui sont partis de rien et qui ont gravi quelque chose en seront pour leur grade par rapport à ceux qui sont nés avec une petite cuillère d'argent dans la bouche. Sur le fond, on comprend les raisons techniques et financières qui justifient ce système de responsabilisation intégrale des acteurs.  

Simplement, dans un pays où l'école publique sert à fabriquer des inégalités sociales avec l'argent du contribuable, on peut s'interroger sur sa pertinence. D'autant que les autres mesures de sanction sociale ne manquent pas dans la réforme. On pense en particulier à l'augmentation massive des cotisations pour les travailleurs non salariés qui provoquera un véritable désastre économique. Certains continuent à marteler que Macron est "pro-business". Dans la réalité, il se comporte à l'exact inverse de cette idée.  

Une réforme à l'état de Canada Dry

Pour l'essentiel, ces quelques annonces forment ce que le haut-commissaire appelle les préconisations pour une réforme systémique des retraites. On admirera l'empressement avec lequel les médias mainstream, en mal d'actualité fraîche depuis le départ de François de Rugy, se sont jetés sur ce rapport, au demeurant pour en présenter un pâle résumé et pour élever celui-ci au pinacle de la réforme majeure de ce siècle. Pourtant, on reste forcément sur sa faim et on n'hésitera d'ailleurs pas à qualifier ce rapport de "réforme Canada Dry", tant il y manque l'essentiel. 

L'essentiel, c'est évidemment la "valeur du point". Autrement dit, en échange des 28% de cotisations sur les salaires que les salariés devront consentir, combien percevront-ils chaque mois. Car une chose est de ne pas (forcément) dépenser plus pour la même retraite qu'hier. Autre chose est de dépenser autant pour beaucoup moins.  

Sur ce point, le haut-commissaire ne pipe mpot, ce qui rend stériles tous les commentaires et tous les éditoriaux qui peuvent fleurir sur le sujet. Tant que le gouvernement n'a pas dévoilé ce que sera une retraite calculée grâce au nouveau système par rapport à l'ancien, toutes les comparaisons seront nulles et non avenues. La grande chance du gouvernement est d'avoir à sa botte une presse complaisante et des syndicats financés sur fonds publics, donc dociles, qui n'ont pas encore renversé la table en dénonçant ce débat ouvert sans que l'essentiel du dossier ne soit mis sur la table.  

Les mêmes "corps intermédiaires" s'étonneront ensuite d'être abandonnés ou exécrés par l'opinion publique. C'est pourtant leur rôle que d'exiger des pouvoirs publics un débat transparent et démocratique. Mais leur collusion avec les Delevoye et autres thuriféraires médaillés les rend si dociles... 

Il est vrai que le dévoilement des chiffres risque de susciter un électrochoc dans l'opinion publique et une réaction véhémente. Mécaniquement, le passage des 25 meilleures années à la totalité de la carrière devrait baisser les pensions d'au moins 20%. Tous ceux qui tablaient sur une retraite à 2.000 euros n'en auront que 1.600 à l'avenir. Cette légère différence explique par avance que, à la recherche d'un second mandat, Emmanuel Macron ne dévoilera pas ses batteries avant 2022 et renoncera à mener cette réforme durant son premier quinquennat.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 20/07/2019 - 10:40
une grande apathie dans la réaction
Pas sympathie
gerint
- 20/07/2019 - 10:38
Tatouzou
Les citoyens de base n’adhérons pas mais je pense qu’ils laisseront faire. Il y a une grande sympathie dans la réaction. Les gens protestent un moment parfois durement contre leurs gouvernants, et au scrutin suivant revotent pour eux. Ils n’ont sans doute pas assez faim pour risquer le tout pour le tout et ne veulent pas mettre en péril ce qu’il leur reste de confort personnel. De plus, la globalisation affadit les idéaux, formate les esprits et s’accompagne d’un sentiment d’impuissance et d’un abêtissement général
Liberte5
- 19/07/2019 - 22:42
E. Macron est un malin!!!!
Il fait semblant de faire des réformes pour garder l'électorat centre droit qui l'a rejoint. Mais en fait, il brasse du vent et en aucun cas ne fera ce qui est nécessaire pour redresser la France. En attendant la majorité des Français continuent à vivre sans trop se poser de questions.