En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 9 heures 4 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 14 heures 40 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 14 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 46 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 12 heures 22 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 18 heures 50 min
Atlanti-Culture

"I Love Piaf" de Jacques Pessis : la patte Pessis, une très bonne patte

Publié le 29 juin 2019
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

SPECTACLE

I Love Piaf   
de Jacques Pessis
Mise en scène : François Chouquet

Avec Anaïs Delva (chant), Jacques Pessis (narrateur), Aurélien Noël (accordéon)

 

INFORMATIONS

Théâtre de la Tour Eiffel

4 square Rapp

75 007 Paris

Tél. : 01 40 67 77 77

www.theatredelatoureiffel.com

Vendredi et samedi, 19h. 

Jusqu’au 27 juillet


RECOMMANDATION
                                   EXCELLENT
 

THEME

Sur une scène au décor minimaliste, on se prend à fredonner « La Vie en rose », « L’Hymne à l’amour » ou encore « Milord ». Une histoire de France défile, en chansons. La légende nous assure qu’elle a été surnommée « la Môme », cette Edith Gassion née dans la misère le 19 décembre 1915 dans le quartier de Belleville à Paris.

On apprend aussi pourquoi elle a été rebaptisée Edith Piaf par son premier mentor, Louis Leplée, qui la comparait à un oiseau, en regard de sa frêle silhouette et de sa petite taille(elle mesurait 1,47 m)…

Petite bonne femme, poids léger physiquement, elle a commencé sa carrière en 1935. Jusqu’à sa mort le 10 octobre 1963, on l’a chantée de Shangaï à New York, de Londres à Moscou en passant par Montréal ou encore Berlin. 

Le narrateur, Jacques Pessis, qui entre et sort sur scène dans ce spectacle musical qui veut raconter la chanteuse avec modernité, déroule les hauts faits de sa vie (courte mais intense) et de son œuvre. 

Sur fond d’un Paris de cartes postales, de Montmartre à Pigalle, défilent les succès et les déboires d’Edith Piaf et aussi ses parents Line Marsa et Louis Gassion, l’ami Jacques Canetti qui lui fait enregistrer son premier disque en 1936, sa grande amie pianiste Marguerite Monnot, tant et tant d’autres amis (dont Charles Aznavour) et amants (parmi lesquels Georges Moustaki), ses maris (Jacques Pils et Théo Sarapo), et aussi ce qui demeurera le grand amour de sa vie, le boxeur , champion du monde, Marcel Cerdan. 

Sur scène, ça raconte, ça chante, ça danse au son de l’accordéon. Allez venez, Milord n’est jamais bien loin !

 

POINTS FORTS

-Un spectacle musical qui, dans ses parties narratives, met bas à de nombreuses (fausses) légendes et contre-vérités sur « la môme » Piaf, relevées dans des biographies et même dans un film…

-Le bel enthousiasme communicatif de Jacques Pessis dans le rôle du narrateur…

-La sobriété de la mise en scène de François Chouquet, spécialiste du genre puisque, dans le passé, il a été le metteur en scène de, entre autres, « Mistinguett, Reine des Années Folles », « Les Dix Commandements », « Autant en emporte le vent », « Mozart, l’Opéra Rock 1789 ».

-Comédienne (théâtre, films télé et comédies musicales) et chanteuse (deux albums dont « Obsidienne » sorti en mai 2019), Anaïs Delva propose une interprétation tout aussi gracieuse que solaire, sans jamais tenter d’imiter Edith Piaf… Elle reprend un rôle assuré les saisons précédentes, successivement par Caroline Rose, Laura Chevalier et MTatiana.

 

POINTS FAIBLES

Un tout petit point faible dans ce spectacle musical : Jacques Pessis n’est pas un comédien professionnel,  et le sait fort bien. Mais il s’en sort par une interprétation légèrement distanciée …


EN DEUX MOTS

Une carrière internationale, la gloire professionnelle et des déboires personnels…  « I Love Piaf », c’est un hymne à l’amour où l’on croise, dans la foule, un homme à moto, un légionnaire, un milord et tant d’autres. 

C’est frais, enlevé, pétillant, fidèle à la véritable histoire d’Edith Piaf.

 

L’AUTEUR

Né le 4 juin 1950, Jacques Pessis est journaliste, écrivain, auteur pour le théâtre, scénariste, comédien et réalisateur. Pendant de nombreuses années, il a été le collaborateur de Philippe Bouvard à RTL. Après avoir écrit dans « Le Parisien », il travaille pour nombre de journaux dont « Le Figaro » où il assure la rubrique des échos de la vie parisienne. On l’a vu aussi à la télévision en tant que chroniqueur et producteur (entre autres, la série documentaire « Les Lumières du Music-Hall »). Grand connaisseur de la chanson française, il est l’auteur de plusieurs livres dont des biographies de Charles Trenet, Joséphine Baker, Pierre Dac (dont il est le légataire universel), Georges Brassens ou encore Edith Piaf. Sans oublier des apparitions au cinéma ou sur scène: il joue donc le narrateur dans ce « I Love Piaf », « une histoire musicale » qu’il a écrite. Jacques Pessis est également le président du Club des Croqueurs de Chocolat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

07.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires