En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© LOIC VENANCE / AFP
Relance

L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?

Publié le 24 juin 2019
L'institut Markit vient de publier ses indices PMI. On note un fort ralentissement de l'Allemagne et une bonne résilience de l'économie française.
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'institut Markit vient de publier ses indices PMI. On note un fort ralentissement de l'Allemagne et une bonne résilience de l'économie française.

Atlantico : L'économie française semble montrer une grande résilience face aux autres économies de la zone euro. Comment expliquer ces bons résultats ?

Alexandre Baradez : Historiquement la France a toujours été en décalage. Ce n'est pas nouveau de voir qu'il n'y a pas de synchronisation entre les économies européennes, mais dans ce sens-là, c'est plutôt rare. Pour une fois, la partie manufacturière est en meilleur état en France qu'en Allemagne et c'est la France qui redresse.

Plusieurs explications :

La France par rapport à ses PMI a une activité plus domestique. Les exportations dans l'économie allemande, c'est 50% du PIB quand elles en représentent 30% pour la France. On subit donc moins le ralentissement du commerce mondial que notre voisin.

Puis il y a le facteur de la relance. Avec l'épisode des Gilets jaunes, il y a eu de la dépense publique de faite avec une relance de la consommation. On voit que la consommation ne tient pas trop mal et les PMI sont évidemment impactées positivement.

Enfin, il faut dire que l'Allemagne a une économie dépendante notamment avec la Turquie, qui, elle, subis des fluctuations dans son économie ces derniers mois et cela a un impact négatif sur l'économie allemande.

2/ A contrario l'économie allemande semble entrée dans une phase de contraction. D'où vient-elle et comment expliquer cette différence par rapport à la France au-delà de ce qui a été dit précédemment ?

Il ne faut pas oublier que l'Allemagne a performé pendant de nombreuses années, et ce, même pendant l'épisode de la crise en zone euro. L'Allemagne a non seulement mieux résisté, mais est aussi mieux repartie. Il y a donc une question de cycles et un ralentissement cyclique qui peut expliquer la contraction actuelle de l'économie allemande.

Après la cause de fond et le vrai problème de l'Allemagne en ce moment, c'est la contraction du commerce mondial et l'écrasement des volumes d'échange. Les tensions actuelles entre les Etats-Unis et l'Europe ou la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ont évidemment de lourds effets sur un pays dont 50 % du PIB dépend des exportations. Pour preuve, il suffit de se rappeler des charges de Donald Trump sur le secteur automobile allemand.

La question qu'il convient de se poser est celle d'une possible contagion. Quels seront les effets de ce ralentissement allemand sur d'autres pays européens.

Contrairement aux Etats-Unis où il y a une énorme distorsion entre des indices qui crèvent le plafond et les PMI qui sont au plus bas depuis 2009. Pour la partie européenne par contre on remarque que les marchés ont déjà sanctionné. Le CAC est parti à la baisse le DAX a chuté les 3 derniers mois de 2018. Le marché a bien réagi par rapport aux PMI et dès que cela a commencé à rebondir début janvier à cause de la FED, cela a entrainé une distorsion entre l'économie financière et l'économie réelle.

Pensez-vous qu'avec ses PMI la France peut devenir le moteur économique de la zone euro ?

Même s'il convient de ne pas être trop euphorique, il faut noter que la tendance est clairement bonne. Si l'on résiste dans une phase de ralentissement mondial c'est un bon signe. Le pouvoir d'achat en France monte depuis plusieurs mois et l'étude Markit traduit bien la solidité de l'économie française. On peut continuer de surfer là-dessus pendant quelques trimestres. Ce qui va être important de surveiller sera le comportement de l'économie italienne. Si l'Italie va au bout du programme de Salvini cela va entrainer mécaniquement un accroissement de la dette et avoir des conséquences néfastes sur l'économie française qui entretient des liens très forts avec l'économie italienne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Guy Bernard
- 24/06/2019 - 08:41
et les contreparties ?
On oublie les contreparties : l'Allemagne qui a été sur-performante a été soutenue par une politique orientée vers la production et un soutien inconditionnel des entreprises avec comme contrepartie la situation bancaire de décennies de déficits planqués, de créances irrécouvrables et de déficit des crédits à l'exportation.
par contre, la France a été sous-performante essentiellement par la politique de l'Etat et de la FP qui ont mis l'euro à leur service en accumulant des avantages dans l'espoir de mutualiser les dettes contractées par l'etat français.
aujourd'hui, l'Allemagne est brimée dans ses exportations et va devoir constater sa situation bancaire pendant que la France se libère de sa stratégie mortifère.