En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pasqua sort sa carte vermeil

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 15 heures 37 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 9 heures 54 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 12 heures 17 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 9 heures
Liberal$

Le dollar : plus menacé par Trump ou par les Démocrates-socialistes candidats à la Présidentielle de 2020 ?

Publié le 23 avril 2019
Bonne question, dans cette course américaine au creusement du déficit budgétaire !
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bonne question, dans cette course américaine au creusement du déficit budgétaire !

Aujourd’hui, Donald Trump inquiète les pays avec qui il commerce, alliés ou non, pour autant que cette différence ait encore un sens ! Et ses opposants Démocrates pour l’élection de 2020, de plus en plus à gauche, veulent certes taxer les riches, mais surtout augmenter les dépenses publiques : santé gratuite, baisse des frais d’inscription aux Universités, augmentation des dépenses publiques. Avec eux, une nouvelle explosion du déficit s’annonce : qui la financera ?

Donald Trump veut plus de déficit budgétaire avec des taux d’intérêt aussi bas  que possible et un dollar faible : c’est un problème ! Il met ainsi en risque la croissance mondiale, comme on le voit avec la Chine et désormais avec l’Allemagne, pour rééquilibrer ses échanges avec l’une et l’autre. En même temps, il proclame qu’il agit pour la grandeur des États-Unis : Make America Great Again, donc pour le dollar ! Il veut 3% de croissance, au-dessus d’un potentiel évalué de 1,5 à 1,8% avec une réindustrialisation ramenant des activités du Mexique ou du Canada, et freinant les délocalisations. Il veut aussi plus de dépenses publiques, quand le déficit dépasse déjà le trillion de dollars, 3,8% du PIB en 2019, après 3,5% en 2018.

Donald Trump ne s’inquiète pas du déficit budgétaire, car il ne s’inquiète pas de son financement. Dans son esprit, le Dollar reste la meilleure monnaie du monde. Par rapport à l’euro avec le Brexit, et à un Yuan très politique, il n’a pas tort, mais attention aux abus. Le financement de 22 000 milliards de dette publique (105% du PIB) ne l’inquiète pas, avec 27% de ce montant détenu dans des organisations intra-gouvernementales (pour les retraites des militaires ou la Sécurité sociale) et 73% de dette publique liquide, soit 16 600 milliards de dollars, dont 6 200 en mains étrangères. Mais ceci peut changer : on compte 1 100 milliards en mains chinoises, autant qu’en mains japonaises, mais le montant en mains chinoises n’augmente pas et la Russie a tout vendu. Qui achètera les futurs milliards de déficit : les gestionnaires américains, l’Arabie Saoudite ?

 

Les dépenses budgétaires envisagées par les Démocrates-socialistes, comme ils se nomment souvent eux-mêmes, ou Démocrates-Venezuéliens, comme les nomme Donald Trump, sont plus inquiétantes, car théorisées. C’est ici que l’on trouve la MMT, Modern Monetary Theory. De quoi s’agit-il ? De dire que les emprunts ne sont pas un problème, dès lors que leur coût est inférieur à la croissance nominale. C’est le cas : le 10 ans américain est à 2,6% et le PIB nominal américain augmente de 4,1%. Mathématiquement, le poids de la dette dans le PIB ne peut que baisser, mais pour autant que l’écart demeure ! Ceci implique qu’il y ait toujours de la croissance et des acheteurs des bons du trésor américain, et surtout sans regain d’inflation ! Les Démocrates-socialistes diront que ce sera le cas, du fait de leur politique !

 

Ce “déficit budgétaire sans pleur” est du Donald Trump dans les faits, et en théorie de l’Olivier Blanchard, l’ancien chef économiste du FMI, père de la Modern Monetary Theory ! Étrange rencontre ! Pas de surprise alors si Christine Lagarde ne la critique pas d’emblée, en la limitant à des circonstances limitées où une économie serait prise dans une trappe à liquidité, ou en déflation. Mais elle est bien forcée d’ajouter, à la réunion du FMI, qu’elle « n’est pas une panacée… (et) ne pourrait fonctionner de manière durable pour aucun pays ». On comprend le risque : celui où la contrainte budgétaire ne jouerait pas, jusqu’à une crise mondiale de la dette, en partant cette fois des grandes devises.

Mais Christine Lagarde ne dit pas que cette théorie correspond à ce que fait Donald Trump, et aussi le Japon et la France ! Dans le cas américain, cette « théorie » tient au fait que les bons du trésor trouvent preneur sans problème pour cause de dollar, au Japon parce que les Japonais achètent leurs bons, même à taux négatif, et ici parce que les bons du trésor français s’arrachent, même au tiers de l’inflation, car ils sont mieux payés que les bons allemands, pour un risque jugé voisin !

Avec Donald Trump, qui a de fortes probabilités d’être réélu, le dollar sera très sollicité pour le budget. Olivier Blanchard dira que ce n’est pas un problème si les investissements sont bien étudiés. Bien sûr, diront Donald Trump et les Démocrates-socialistes ! On entendra pareil au Japon et en France ! En fait, les Démocrates-socialistes sont plus dangereux pour la stabilité du dollar que Donald Trump, car les marchés n’apprécient pas leurs projets de taxes. Surtout, il n’est pas évident que le dollar cède avant le Yen ou l’euro. Si l’inquiétude naît, ce sera partout. Alors les taux monteront pour les monnaies, même grandes, en commençant par celles vues comme les plus fragiles : yen, euro, en attendant le dollar.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pasqua sort sa carte vermeil

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires