En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Atlanti-Culture
"Venise à double tour" de Jean-Paul Kauffmann : un Sherlock Holmes de l'âme
Publié le 08 avril 2019
C'est terrible à dire, mais c'est probablement sa captivité au Liban qui a fait de JP.Kauffmann un accro de l'essentiel, exigence radicale qu'il sait nous transmettre à travers ses livres. Le dernier plus que jamais, ode au mystère de la vie et à la grandeur potentielle de l'homme.
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est terrible à dire, mais c'est probablement sa captivité au Liban qui a fait de JP.Kauffmann un accro de l'essentiel, exigence radicale qu'il sait nous transmettre à travers ses livres. Le dernier plus que jamais, ode au mystère de la vie et à la grandeur potentielle de l'homme.

LIVRE

Venise à double tour

de Jean-Paul Kauffmann  

Ed. Equateurs  

 335 p.

 

RECOMMANDATION 

           EN PRIORITE

 

THEME 

Jean-Paul Kauffmann accomplit son rêve, habiter Venise pendant plusieurs mois. Depuis cinquante ans, il y a multiplié les séjours, durant lesquels il a exploré les églises ouvertes au public, sans retrouver le souvenir d’une « peinture qui miroite », aperçue en 1968, l’une des images qui l’ont aidé à tenir lors de sa captivité au Liban. Il se lance alors à la recherche de cette ombre, en décidant de forcer les portes des sanctuaires fermés, persuadé que leur splendeur est proportionnelle à leur secret.       Prêt à tout, il s’obstine dans cette quête obsessionnelle, en jetant son dévolu sur les églises impénétrables pour approcher leur intériorité profonde et dévoiler leur vérité invisible à travers la profusion et la magnificence de leurs œuvres d’art. Conscient des difficultés insurmontables de son choix, il parvient à convaincre quelques passionnés, qui lui ouvriront des portes, mais il se heurte aussi aux fausses promesses du Grand Vicaire, prince de l’esquive. Malgré de vraies victoires, il considérera qu’il a échoué, tout en reconnaissant qu’il a trouvé ce qu’il ne cherchait pas.

 

POINTS FORTS 

• La révélation des différentes facettes de la personnalité du narrateur : nous suivons - le « rôdeur », inspiré par Hugo Pratt et Hitchcock, dans les ruelles obscures, les cours mystérieuses et les jardins interdits ; - l’esthète saisi, ébloui, enivré même par ses découvertes exaltantes, qui l’enchantent et parfois le troublent jusqu’à l’égarement ; - l’ancien journaliste observateur et curieux des autres ; - l’érudit qui met ses pas dans ceux de prédécesseurs prestigieux comme Châteaubriand, Morand, Sartre ou Lacan ; - le bon vivant fumant son cigare sur sa terrasse du quartier de la Giudecca.  

• Deux clés pour comprendre son attirance pour les églises inaccessibles, alors qu’il laisse à la horde déferlante des touristes les Palais, les places et le Pont des Soupirs : - son passé d’enfant de chœur, marqué par ses premières émotions esthétiques grâce à la mise en scène solennelle des célébrations en latin ; le caractère merveilleux des récits bibliques, l’encens, la musique ou le silence, tout ceci lui a donné le sens du sacré et il revendique cette imprégnation catholique ; - ses trois années d’enfermement dans les geôles du Liban, qui expliquent sa fascination pour les grilles, les portes, les clés, les lieux clos, l’emmurement.

• Des personnages savoureux : Alma, la guide bienfaisante, Claudia, la douce et belle restauratrice de tableaux, Lautrec, qui a quitté son milieu branché parisien pour redonner vie à un vignoble près de Venise, le Cerf blanc, qui sait tout sur les églises, et bien sûr le Cerf noir, l’élégant et vaniteux Grand Vicaire.

 

POINTS FAIBLES 

• Je n’en vois pas, sauf peut-être le caractère répétitif de ses démarches.

 

EN DEUX MOTS 

Jean-Paul Kauffmann, qui nous avait habitués à des lieux oubliés comme les îles Kerguelen, Longwood, Courlande ou Eylau, nous surprend par le choix de Venise, « la ville au monde sur laquelle on a le plus écrit. » Il réussit pourtant l’impossible grâce à l’originalité de ce livre captivant et inclassable, au style élégant et raffiné : un régal pour l’esprit et les sens ! A l’approche intelligente et profonde de cette ville envoûtante, où se mêlent la grâce et la majesté, se conjugue une célébration enthousiaste de la beauté presque à chaque page, renouvelée par la forme adoptée, qui provoque des éblouissements successifs au fur et à mesure de cette quête.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt trois:

« A Venise … je me sens constamment euphorique. Mes deux faces. Elles sont inséparables : d’un côté l’aridité des Kerguelen, leur beauté primitive ; de l’autre, la profusion vénitienne, l’ordre du monde dans sa part la plus lumineuse. » p. 83

« Ma cible, ce sont les sanctuaires inflexibles, les inapprochables, les impossibles, les coriaces, non les arrangeants, ni la catégorie des à-moitié. » p. 224

« Quel est ce Dieu capable de susciter tant de beauté ? » p. 258

 

L’AUTEUR 

Né en 1944, Jean-Paul Kauffmann a été journaliste à RFI, à l’AFP, au Matin de Paris et grand reporter à l’Evénement du Jeudi. Envoyé à Beyrouth en 1985, il est enlevé et détenu comme otage pendant trois ans. Après sa libération, il devient écrivain. Citons parmi ses œuvres : L’Arche des Kerguelen : voyage aux îles de la Désolation (1993), La Chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène (1997), Courlande (2009), Outre-Terre : le voyage à Eylau (2016).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
03.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
07.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires