En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 35 min 29 sec
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 47 min 37 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 2 heures 20 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 2 heures 36 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 56 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 37 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 46 min 9 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 1 heure 18 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 49 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 3 heures 18 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 4 heures 2 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 53 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 21 heures 14 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Du rire aux larmes

Les scientifiques comprennent désormais ce qui déclenche parfois de violentes crises de larme sans raison apparente chez les bébés

Publié le 09 avril 2019
Des rires aux crises de larmes chez le bébé ? Ce phénomène bien connu des parents (et très déconcertant pour les nouveaux) a une explication très scientifique.
Stéphane Clerget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des rires aux crises de larmes chez le bébé ? Ce phénomène bien connu des parents (et très déconcertant pour les nouveaux) a une explication très scientifique.

Atlantico : La plupart des parents pensent que les enfants peuvent contrôler leurs émotions alors que leur cerveau n'est pas encore équipé pour. Pouvez-vous nous expliquer ce que cela signifie ? 

Stéphane Clerget : Le cerveau humain est lent à maturer. C’est ce qui rend le petit d’homme plus longtemps dépendant que les bébés des animaux mais aussi ce qui favorise les apprentissages. À la naissance, toutes les cellules cérébrales (neurones) sont en place dans le cerveau. Mais le processus de formation des connexions (synapses) entre elles (la synaptogenèse) est lent. Il a lieu pendant l’enfance et l’adolescence. La connectivité cérébrale n’arrive à maturité qu’entre 20 et 25 ans. La compétence pour réguler ses émotions qui notamment est le fruit d’une progression lente est sous l’influence majoritaire de la zone antérieure du cerveau dit frontale. Cette capacité est indépendante du développement cognitif (intellectuel) c’est pourquoi les parents peuvent être surpris que l’enfant de trois ou quatre ans comprennent intellectuellement le principe des règles et les consignes mais soit pour autant très intolérant aux frustrations et mettent du temps à s’apaiser.

A partir de quel âge la régulation des émotions se développe-t-elle ? Est-ce un développement semblable chez tous les enfants ? 

Cette régulation débute dès la naissance et évolue au fil du temps. Entre 2 et 4 les anglo-saxons parles des « terribles three » durant lesquels l’enfant a les compétences langagières et motrices proche d’un grand mais est loin d’avoir les capacités à maitriser ses émotions. À 7 ans celle-ci est déjà bien évoluée et ce n’est pas sans raison que l’on parle de l’age de raison. Cependant elle n’est pas totalement linéaire dans le temps en terme d’évolution car les remaniements cérébraux majeurs au moment de la puberté chamboulent l’équilibre obtenu à la fin de l’enfance. On observe alors une nouvelle période de difficulté à gérer ses émotions au début de l’adolescence qui rappelle celle des premières années avec ensuite une nouvelle amélioration progressive jusqu'à l’age adulte.

Quelle attitude de la part des parents peut aider l'enfant à développer ce contrôle des émotions ? Au contraire, quelles attitudes retardent ce développement ? 

Tout ne vient pas des parents car l’enfant ne nait pas avec un cerveau vierge. il vient au monde équipé d’un patrimoine inné très important de savoirs, de capacités et de compétences mais aussi avec des prémices de personnalité qui font que certains bébés vont être plus réactifs que d’autres ou plus faciles à consoler. Cependant l’environnement joue un rôle majeur dans la bonne évolution des capacités de maitrises émotionnelles. Les  bonnes réponses aux besoins de l’enfant en terme notamment de temps de sommeil suffisant, d’alimentation équilibrée, d’interactions positives, d’affection reçue, de climat sécurisant sont essentiels à cette bonne maturation. Les capacités des personnes que l’enfant fréquente (les parents, grands parents mais aussi la fratrie et la nounou) à réguler leurs propres émotions a aussi une grande influence puisqu’elles sont des modèles pour les siennes. Notons que les très jeunes parents sont désavantagés sur ce point par rapport aux plus âgés ayant une plus grande maturité cérébrale. À l’inverse, le non respect des besoins de l’enfant et a fiortiori de la maltraitance, des troubles de la régulation émotionnelle chez des adultes en charge de l’enfant, des comportements éducatifs inadaptés vont retarder ou empêcher cette maturation de se faire. En pratique on apprendra à l’enfant à reconnaître les différentes émotions chez lui et chez autrui comme chez les personnages de fiction et ensuite à les exprimer. Quand l’enfant aura des réactions de tristesse, de colère, d’agressivité ou d’autres jugés excessives on veillera à l’accompagner verbalement et ou physiquement avec douceur et persévérance pour l’aider à s’apaiser et à réguler ses émois. Si besoin on invitera  à l’enfant de s’isoler pour retrouver son calme grâce à divers moyens (jouets, doudou, dessin, piano ou …punching ball). L’important est de soi même montrer au tant faire se peut le bon exemple en gardant son calme, en étant patient face à cette poussée de fièvre émotionnel. Ce n’est pas du temps perdu puisqu’apprendre l’enfant à gérer ses émotions et à gérer ses frustrations lui permettra d’être bien intégrer socialement une fois adulte et à bien supporter les aléas de l’existence

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
bébé, enfant, éducation, science
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 09/04/2019 - 14:14
Punaise (je suis poli), mais faites attention à l'orthographe !!
La maturation cérébrale n'a pas été effectuée à la même vitesse et avec le même résultat pour tout le monde : les coquilles orthographiques rendent certains articles à priori intéressants insupportables à lire...
" Entre 2 et 4 les anglo-saxons parles des ..." AU SECOURS !! Depuis quand la marque du pluriel est un "s" dans un VERBE ????????????
Et si vous n'y arrivez pas, faites vous relire par quelqu'un dont le niveau d'orthographe a dépassé le stade (théorique...vu le niveau actuel) de l'école primaire
assougoudrel
- 09/04/2019 - 11:33
Crises de larmes
On ne voit pas cela que chez les bébés; on les voit très souvent à la télévision; hommes et femmes sont des pleurnichards à notre époque. Même Fabius! Une autre forme "d'innocence".