En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 heure 15 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 21 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 55 min
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 6 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 7 heures 59 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 9 heures 44 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 23 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 49 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 1 heure
Outre-Atlantique

Vu des États-Unis, s'inquiéter de voir des drapeaux étrangers face à un Président n'a rien à voir avec une extrême-droitisation

Publié le 11 mai 2012
Jean-François Copé a affirmé jeudi avoir vu "beaucoup de drapeaux, sauf le drapeau français" à la Bastille dimanche soir dans la foule réunie pour la victoire de François Hollande à la présidentielle. Aux Etats-Unis, quel est l'usage des drapeaux lors de ce type de rassemblement ?
Steven Ekovitch est professeur de Sciences Politiques et d'Histoire à l'Université Américaine de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steven Ekovitch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steven Ekovitch est professeur de Sciences Politiques et d'Histoire à l'Université Américaine de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Copé a affirmé jeudi avoir vu "beaucoup de drapeaux, sauf le drapeau français" à la Bastille dimanche soir dans la foule réunie pour la victoire de François Hollande à la présidentielle. Aux Etats-Unis, quel est l'usage des drapeaux lors de ce type de rassemblement ?

Atlantico : Jean-François Copé a déploré "le manque de drapeaux français" lors de la célébration de la victoire de François Hollande, place de la Bastille le jour de son élection. Des drapeaux de syndicats et de pays étrangers flottaient au dessus de la foule. Cette situation serait-elle envisageable aux Etats-Unis ?

Steven Ekovitch : Aux Etats-Unis, il est absolument impossible de voir des drapeaux étrangers flotter au dessus de la foule, tant ce geste serait considéré comme choquant et antipatriotique. Il n’y a que des drapeaux américains lors des manifestations politiques.

En effet, les Américains sont très patriotes et brandir un drapeau étranger, même celui d’un pays « ami », serait considéré comme un geste qui va loin dans les possibilités politiques. Cela se payerait très cher dans les sondages pour le candidat qui se retrouverait dans une telle situation.

Sur la question des drapeaux des syndicats, la situation est différente aux Etats-Unis. Les syndicats sont locaux et décentralisés. Ainsi, un même syndicat national ne négocie les conventions collectives qu’au niveau local, parfois même au niveau de l’usine. Il n’y a d’ailleurs pas de code du travail national sur lequel les instances nationales pourraient s’appuyer pour faire plier un syndicat local.

A l’exception de l'American Federation of Labor and Congress of Industrial Organizations, il n’y a pas d’instance nationale. Il n’y a donc pas d’attachement syndical national et pas de drapeau de syndicat aux Etats-Unis. Il y a des sigles, des symboles mais pas de drapeaux.  Il est donc impossible de voir une telle situation.

Comment les minorités peuvent-elles afficher leur symboles et emblèmes aux Etats-Unis ?

Il est possible de voir le drapeau du mouvement gay lors de manifestations politiques. Les minorités sont généralement très patriotes, si ce n’est plus que les américains de longue date. Ils ont épousé toutes les valeurs et les institutions américaines. Il n’est donc pas envisageable de voir un drapeau étranger dans un meeting politique que se soit pour un candidat à la présidentielle ou à une fonction locale.

Les immigrés sont plus patriotes. Cela peut s’expliquer en partie du fait que pour obtenir la citoyenneté,  il faut passer un examen qui requiert d’étudier la Constitution, les institutions... Il y a donc des cours à suivre pour devenir un Américain naturalisé. Ceci ne s’impose -bien évidemment- pas à ceux qui sont devenus américains par naissance sur le territoire ou par mariage.

Les Américains semblent avoir un usage beaucoup plus large du drapeau national pour les rassemblements politiques ou autres (ex : événements sportifs). Comment expliquer une telle place ?

Que cela soit lors des meetings de Nicolas Sarkzoy ou de François Hollande, il y avait tout de même beaucoup de drapeaux tricolores.

Mais en France, le code électoral est beaucoup plus rigide qu’aux Etats-Unis. Il interdit par exemple l’utilisation des drapeaux sur les affiches électorales ou de présenter un candidat devant l’Elysée ou Matignon dans les spots de campagnes pour éviter à un candidat de s’approprier et d’exploiter les symboles républicains. Aux Etats-Unis, la réglementation est plus ouverte alors qu’en France, celle-ci est très stricte.

Il y a aussi un attachement différent aux symboles patriotiques qui renforce un sentiment nationaliste. Cela signifie aussi qu’il y a un consensus politique de fond autours des valeurs et des institutions, ce qui est important. Les Américains sont moins inquiets par le nationalisme qu’en Europe.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (112)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 18/05/2012 - 11:04
@Nyor → "Et mettre en parallèle ...
Un Etat et l'Eglise, qui a vocation d'exemple moral est une escroquerie intellectuelle."
▬▬▬▬▬▬
L'Etat surtout athée n'a donc pas vocation à être un exemple moral sur certains points.
• Le Fouquet de Sarkozy, pas gênant !
• Les émoluments de tel politicien, pas grave ?
• Frédéric Mitterrand et la pédophilie, c'est pas gênant ?
• DSK aurait donc pu se présenter en tant que candidat ?
Mais pourquoi l'Etat prend-t-il des décisions éthiques, familiales, éducative, s'il n'a pas vocation à être un exemple moral ? Cela signifierait qu'un ministre de l"éducation pédophile pourrait enseigner son art à l'école ???
Mon pauvre @Nyor, vous avez tendance à détourner le pb pour ne pas répondre qui ressemble fort à une très grande lâcheté ! !
Et le pire dans tout ça, c'est que c'est vous expliquez cela pour occulter ma question ssur .... le génocide vendéen. Si je comprends bien votre raisonnement :
• un état aurait le droit de COMMETTRE UN GÉNOCIDE PUISQU'IL N'A PAS VOCATION Á ÊTRE UN EXEMPLE MORAL ! !
VeLiVoS
- 18/05/2012 - 10:55
"Toutes les saloperies
"Toutes les saloperies qu'aura écrites"
▬▬▬▬
Comment, vous osez écrire cela que vous mettez en parallèle notamment avec le génocide vendéen et ses 250 000 morts ! ! !
"Les hommes sont complexes" suffirait-il à expliquer CES CRIMES ! !
→ vous voyez qu'avec vous, il n'est pas difficile de jouer sur les mots d'autant que vous revenez toujours sur la partie qui vous arrange et occultez d'une bien étrange manière les points :
• qui vous embarrasse (génocide vendéen, pétitions dans Libération pour soutenir la pédophilie → ah oui les hommes sont complexes ! !)
• les points tel celui sur la science vs la relgion catholique où votre culture est au niveau du politiquement correct à savoir au niveau des pâquerette.
Vous êtes un grand comique @Nyor, @Touffe-Tong vous définit plutôt très bien dans un autre post. Je pense que votre seul but ici est de noyer les idées des autres pseudos d'Atlantico par un ramassis de conneries et propos éculés :
"Quant aux femmes voilés, j'en croise tous les jours, je travaille même avec et elles sourient et elles sont épanouies... "
PATHÉTIQUE ! !
VeLiVoS
- 18/05/2012 - 10:46
Vous appelez "des conneries"
Vous appelez "des conneries" des centaines de milliers de morts ? Pardon ? J'ai bien entendu là ?
▬▬▬
Par conneries, j'entends toutes les fautes que peuvent commettre ces hommes, et vous le comprenez PARFAITEMENT ma phrase si vous la lisez, un jour, avec honnêteté, je ne parle pas que des morts que vous mentionnez, donc je généralise.
J'aurais parlé de péché mortel (que je mentionne d'ailleurs à la fin), vous vous seriez gaussé, n'est-ce pas ? J'aurais parlé de crimes, j'oubliais les vols et autres choses que peuvent commettre n'importe quel individu, fut-il catholique.
Les crimes que vous mentionnez n'ont d'ailleurs rien à voir àavec le catholicisme :
1) parce qu'aucun écrit de dogme ou autre ne les cautionne,
2) parce que le pape qui est le responsable de l'Église vivante ne les a jamais cautionné.
En effet, votre argumentation sur un mot, commence à patiner dur, est-ce bon signe ?