En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 1 heure 6 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 2 heures 19 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 4 heures 1 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 9 heures 25 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 10 heures 16 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 1 heure 35 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 2 heures 44 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 5 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 6 heures 37 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 8 heures 11 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 9 heures 37 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 11 heures 18 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Football

PSG/Manchester United: 1/3 Cataclysme au Parc des Princes, le PSG ne verra pas les quarts de finale

Publié le 07 mars 2019
A l'issue d'un match d'une grande médiocrité, les Parisiens sortent de la Ligue des Champions par la plus petite des portes et disent adieu à l'objet de toutes leurs convoitises.
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'issue d'un match d'une grande médiocrité, les Parisiens sortent de la Ligue des Champions par la plus petite des portes et disent adieu à l'objet de toutes leurs convoitises.

C'est avec un minimum de doutes et beaucoup de certitudes que le PSG abordait ce huitième de finale retour contre le peu qu'il restait de Manchester United. Forts de leurs deux buts d'avance et en ayant disputé cinq rencontres pour autant de victoires depuis le match aller, les Parisiens pouvaient se présenter en pleine confiance, avec l'étiquette de favoris dans le dos. Si l'on ajoute que ces derniers temps la manière était à la hauteur des résultats et que l'adversaire était amputé de cinq de ses titulaires, on pouvait estimer sans forfanterie qu'une grande partie des conditions étaient réunies à l'heure de la validation du ticket pour les quarts. Bien sûr, le vautour de la remontada tournoyait toujours dans les esprits des plus superstitieux... Bien sûr, il aurait été préférable de disputer cette rencontre avec Cavani et Neymar... Mais avec un collectif huilé et le succès total du nouveau statut assumé par Mbappe, tous les signes antérieurs au match convoquaient l'évidence d'une qualification logique.

Mais il est dit que le football a ses raisons que la raison ignore... et que le Paris Saint Germain entretien une relation masochiste avec la coupe d'Europe. Dans cette soirée tristement historique, les supporters et les joueurs Parisiens auront donc souffert le martyr jusqu'au bout, pour expérimenter ensemble l'attente douloureuse de ce qui ne viendrait pas. On savait que Manchester n'avait qu'un objectif: marquer très tôt pour instiller le doute. Mais on se disait aussi qu'on avait beau craindre la chose, ce n'est tout de même pas une raison pour qu'elle advienne ! Aussi, lorsque Lukaku ouvrit le score dès la deuxième minute, les supporters comprirent que le présent devenait imparfait et que les vieux démons Barcelonnais se rappelaient au mauvais souvenirs de tout le monde. L'égalisation de Bernat (12ème) soulagea un peu les consciences jusqu'à ce que Lukaku (30ème), qui avait profité des largesses de Kehrer sur l'ouverture du score, profite cette fois d'une erreur de Buffon. Deux buts offerts, face à une équipe techniquement largement inférieure, à ce stade de la compétition, c'est commotionnant... Et surtout terriblement révélateur des failles mentales d'une équipe qui n'a vraisemblablement pas soldé tous ses comptes. Péniblement, le match s'étira et il fut facile, au fur et à mesure, de reconnaître tous les symptômes d'un collectif dont le jeu est détruit par l'enjeu. Le résultat ? Un jeu haché, une organisation dissoute, des ballons perdus, des lignes distendues, des initiatives malheureuses et une kyrielle de derniers gestes manqués. Les responsables ? Le stress, l'angoisse et les assauts récurrents des fantômes venus du passé. Dans ces moments-là, le temps n'est plus mesuré, il est enduré. Dans ce moment-là, la peur devient organique, reptilienne. S'ils étaient peu inquiétés, les Mancuniens se montraient particulièrement inoffensifs. Pour parvenir à marquer le but qui pouvait les qualifier, on sentait bien que les joueurs Anglais allaient devoir s'en remettre à l'improbable. Et l'improbable est advenu. C'est un pénalty concédé par Kimpembe et transformé par Rashford (92ème) qui envoya les Parisiens en enfer. Un but que les supporters reçurent comme on prend une balle dans la peau et qui plongea un club tout entier dans une atmosphère luciférienne. 

Ce matin, la sidération est totale. Car il s'agit désormais du second traumatisme à grande échelle pour un club Parisien qui a dépensé plus de 400 millions d'euros pour afficher ses ambitions dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs. Si les bénéfices commerciaux s'additionnent, les éliminations divisent et nous pouvons parier que cet échec au retentissement planétaire ne sera pas sans conséquences. Pour la troisième année consécutive, le PSG est donc sorti dès les huitièmes de finale. Si, il y a deux ans, Barcelone et un arbitrage douteux avaient eu raison des Parisiens, cette fois Paris s'est battu tout seul et n'a eu besoin de personne pour l'aider à précipiter sa chute. Hier soir, nous avons expérimenté la prescience de l'échec. Hier soir, l'erreur individuelle irrécupérable était hélas la seule statistique constante. Hier soir, le groupe avait davantage à l'esprit ce qu'il pouvait perdre que ce qu'il pouvait gagner. Le bilan individuel est à pleurer:  Kerher (pour ses offrandes), Alves (pour son match sans boussole), Draxler (qui, à part se blesser, n'aura rien réussi), et Buffon (qui a prouvé que les voyages déforment la vieillesse) auront été payé généreusement pour des prestations qui ne valent pas très cher. Mais stigmatiser des individualités ou l'inefficacité des changements opérés par Thomas Tuchel ne doit pas nous éloigner du coeur de l'analyse. Ces joueurs, ce club, connaissent la Ligue des Champions mais ne parviennent décidément pas à se faire reconnaître par elle. Et il y a quelque chose de pathétique à constater que cette équipe s'accable à vouloir poursuivre des desseins qui excèdent sa mesure. Le supplice est terrible et digne de Tantale: à mesure que le club avance vers lui, et sans jamais se soustraire à son regard, l'objectif du club Parisien ne cesse de reculer. En attendant les répliques politiques et sportives inhérentes a ce genre de séisme, nous ne prendrons pas beaucoup de risques en annonçant que la fin de saison du PSG sera vraisemblablement longue et morne. Le championnat est déjà joué et une coupe nationale remportée ne pourra pas soulager le club de tels maux. Lorsqu'il sortira de sa torpeur, et avant de plonger dans un long sommeil sans rêve, le club Parisien devra malgré lui s'immerger dans ce doute existentiel profond: comment se satisfaire de ce que l'on a quand on ne peut avoir ce que l'on désire ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 07/03/2019 - 14:45
L'échec du Saint-Germain
C'est l'échec d'une équipe talentueuse mais sans âme. Échec également, il faut bien le dire, de l'équipe nationale du Qatar.
assougoudrel
- 07/03/2019 - 08:57
Grand parmi le petits et
petits parmi les grands. Les raisons des échecs du PSG: habitué à jouer contre des équipes paroissiales; ego surdimensionné tel Macron et tout parisien et pour hier soir, la présence du grand chef qatari sur place a dû les brider. Si ça continu, aucun joueur vedette ne voudra aller dans ce club et le PSG deviendra un petit club comme les autres de France.