En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 6 heures 29 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 7 heures 25 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 8 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 9 heures 50 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 13 heures 32 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 3 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 6 heures 48 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 7 heures 54 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 9 heures 22 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 10 heures 28 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 12 heures 49 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 13 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 13 heures 31 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 13 heures 32 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 3 heures
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Bonnes feuilles

Endométriose : la délivrance du bon diagnostic qui tombe enfin

Publié le 03 février 2019
Dans "Des barbelés dans mon corps", publié aux éditions du Rocher, Virginie Durant raconte son combat contre l'endométriose au grès des médecin, qui sans jamais l'écouter, la prenaient soit pour une folle soit pour une malade imaginaire. Extrait 2/2.
Virginie Durant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Virginie Durant a 38 ans. Elle vit en Corrèze où elle anime des ateliers d'écriture. Elle se bat pour une reconnaissance des douleurs féminines, en offrant un espace d'écoute aux femmes qui souffrent de maladies gynécologiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans "Des barbelés dans mon corps", publié aux éditions du Rocher, Virginie Durant raconte son combat contre l'endométriose au grès des médecin, qui sans jamais l'écouter, la prenaient soit pour une folle soit pour une malade imaginaire. Extrait 2/2.

Le mercredi matin, je me laisse conduire par ma mère à la clinique Saint-Germain, à Brive. Construite sur trois étages, cette clinique m’inspire confiance, j’ai l’impression d’aller vers un établissement de médecine « humaine », et non « industrielle ».

Enfin je suis conduite jusqu’à la salle où je dois passer l’échographie – la troisième en l’espace de quatre jours ! L’échographe, une femme, ne se montre pas aussi optimiste que les deux précédents. Le bilan s’alourdit : en plus du kyste lutéal sur l’ovaire gauche, l’ovaire droit est assailli par un kyste d’endométriose. J’ai donc bel et bien lutté toutes ces années contre une endométriose... À l’infirmier, qui vient me rechercher, je livre le bilan.

« Une endométriose ! s’exclame-t-il. Ma pauvre, quelles souffrances ! »

Soudain, arrive précipitamment le chirurgien.

« Je dois vous opérer en urgence. Ce kyste d’endomé- triose m’inquiète, il cache certainement d’autres nodules. Je ne sais pas si je vais pouvoir sauver l’ovaire. Mais l’autre kyste est aussi inquiétant, car ce n’est pas le premier que vous développez. Écoutez, je vais faire mon maximum, mais très certainement je vais devoir procéder à une hysté- rectomie. »

Alors que l’on m’annonce une intervention en extrême urgence et une probable ablation totale de mes organes féminins, je demeure sereine. Le chirurgien, par ses mots, sa compréhension, m’inspire confiance. Quelle que soit l’issue de cette opération, je suis certaine que, grâce à ce chirurgien, je ne vais plus souffrir.Arrivée au bloc, une infirmière m’invite depuis mon lit à m’installer sur la table. Mais je n’ai plus de forces pour bouger mon bassin. Je mesure à quel point mon corps est arrivé au bout.

« Vous êtes un poids plume, dit l’infirmière, je vais pouvoir vous porter », me dit-elle.

Puis, à l’anesthésiste :

« Il faut l’endormir au plus vite, elle est en grandes souffrances.»

« J’ai pu sauver vos ovaires », me murmure une voix en- jouée.

Je suis en salle de réveil. Le chirurgien m’annonce le miracle. Mais je suis assommée. Puis je comprends que l’on me conduit vers ma chambre où m’attendent mes parents.

« Elle ne se réveille pas..., s’inquiète mon père.

Ne vous inquiétez pas, répond le chirurgien. L’anes- thésiste a surdosé, votre fille souffrait, et il y avait de quoi souffrir. J’ai retiré les kystes sur chacun des ovaires, et il y avait aussi des nodules d’endométriose partout dans le bas- ventre : vessie, intestins, rectum. Et l’ovaire gauche était collé à l’intestin par des adhérences.»

Puis il s’emporte :

« Ce n’est pas normal qu’à Limoges on vous ait laissée dans un tel état ! Vous avez dû mener une lutte incroyable !» Ce chirurgien ne sait rien de moi en dehors de mes in- terventions précédentes, il ne sait rien de ma vie... Mais il me comprend. Il comprend que j’ai souffert. Terriblement.

« Je demeure inquiet, j’ai pu sauver vos organes. Mais je ne sais pas si cette intervention va suffire. Il serait bon de songer à une grossesse. Cela me rassurerait pour votre avenir. »

Le chirurgien est inquiet. Mais en mon for intérieur, je souris. En cet instant, je mesure la différence d’approche de mon mal entre ce chirurgien et celui qui m’avait opérée de mes premiers nodules, et qui n’avait pas poussé bien loin ses investigations, jugeant mon cas « bénin »...

A lire aussi sur Atlantico :
Un autre extrait du livre : Endométriose : Quand l'errance médicale se conjugue au calvaire de l'endométriose
L'interview de l'autrice : Virginie Durant : "Une vraie économie parallèle est en train de se développer autour des maladies chroniques comme l'endométriose"

Extrait de "Des barbelés dans mon corps" de Virginie Durant, aux éditions du Rocher

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires