En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 min 45 sec
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 2 heures 46 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 6 heures 34 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 7 heures 21 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 8 heures 39 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 2 heures 51 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 22 heures 45 min
© Steve JORDAN / AFP
© Steve JORDAN / AFP
Coup d'Etat

Du Gabon en RDC, le continent africain au bord de l’explosion ?

Publié le 08 janvier 2019
Lundi sept janvier, un coup d'état a été stoppé au Gabon. Résultat : sept putschistes arrêtés, deux autres tués.
Emmanuel Dupuy est président de l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe). Spécialiste des questions de sécurité européenne et de relations internationales, il a notamment été conseiller politique auprès des forces françaises en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dupuy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dupuy est président de l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe). Spécialiste des questions de sécurité européenne et de relations internationales, il a notamment été conseiller politique auprès des forces françaises en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi sept janvier, un coup d'état a été stoppé au Gabon. Résultat : sept putschistes arrêtés, deux autres tués.

Atlantico : Ce lundi, une opération militaire ayant les contours d'un coup d'Etat a eu lieu à Libreville. Par ailleurs, les résultats des élections en RDC n'ont toujours pas été dévoilés. Est ce des phénomènes spécifiques à chaque pays ou est-on à la veille d'une instabilité sur le continent ? 

 

Emmanuel Dupuy : Il faut bien différencier les deux évènements. Premièrement, ce qu'il s'est passé à Libreville s'apparente à un coup d'état particulièrement amateur, et qui correspond, me semble-t il à l'archétype même de ce qu'il ne faut surtout pas faire dans un pays comme le Gabon ou dans n'importe quel pays africain, si tant est que l'on puisse légitimer un coup d'état. On ne prend plus le pouvoir en s'attaquant uniquement à la radio nationale du pays et donc en émettant un bulletin dont on sait forcément qu'il sera remis en cause et que la première réponse sera le blocage de l'Internet. 

Je crois que de ce point de vu là, on a assisté à une tentative extrêmement maladroite de coup d'état. Ce que cela révèle, c'est que l'instabilité liée à l'absence de pouvoir à la tête du pays, avec la maladie du président Ali Bongo Ondimba pèse très lourdement sur la crédibilité du Gabon et pèse très concrètement sur la stabilité à la fois politique et institutionnelle mais aussi économique alors même que le président est à la tête de la communauté économique des états d’Afrique centrale.

Cette particularité du Gabon est liée à un processus électoral qui, évidemment, a été reconnu par une partie de l'opinion publique et par un certain nombre d'états et pour lequel l'absence même de celui qui a été élu en 2016 pose un problème, par rapport aux changements constitutionnels qui sont advenus au lendemain de son AVC. 

En ce qui concerne la RDC, c'est une toute autre thématique. Nonobstant les velléités de changer de constitution, on voit bien que ce que cherchent avant tous les chefs d'Etats et de gouvernements en place, c'est évidemment de se maintenir au pouvoir, d'une façon ou d'une autre. La candidature d'Emmanuel Ramazani Shadary n'est rien de plus que la continuité de Joseph  Kabila, qui ne peut représenter pour le moment et qui se représentera de toute façon à l'occasion de la fin de l'éventuel mandat de son poulain. 

De ce point de vue là, la question de la RDC s'apparente plus à une lente décrépitude du pouvoir alors même que ces élections ont été moultes fois repoussées. Cela montre à quel point il y a une forme de hiatus de plus en plus évident entre les différentes forces vives, entre une société civile qui  est organisée avec des mouvements, qui sont légitimés par leurs actions et par le charisme de leurs leaders. On pourrait d'ailleurs remonter en 2015, avec le mouvement citoyens au Burkina Faso. Il y a là une société civile de plus en plus consciente et qui est de plus en plus reconnue comme un acteur politique au delà des frontières. 

C'est le cas notamment avec la nomination du docteur Denis Mukwege comme prix Nobel de la paix, il y a encore quelques semaines. On voit bien que se joue là un jeu qui dépasse largement la RDC.

Quelles vont être les conséquences de la situation actuelle et des processus électoraux actuels pour le continent africain ?

Tout dépendra de la manière dont la communauté internationale et la communauté régionale au niveau panafricain va réagir. Évidemment, si l'ensemble des signaux indiquent que le candidat du pouvoir n'a aucune chance d'être élu et que nonobstant cela, la communauté internationale valide ce processus, comme pourrait le laisser penser le blocage de la résolution de l'ONU par le fait du veto russe et chinois ;  cela pourrait avoir des conséquences par rapport à une instabilité qui deviendrait hélas meurtrière et qui délégitimerait la démocratie représentative au profit d'une forme de rapport de force qui se jouerait dans la rue. 

On parle là, d'un pays dans lequel les violences sont récurrentes et dans lequel, depuis plus de 25 ans maintenant, la communauté internationale a estimé nécessaire d'y implanter une force onusienne. On voit bien que la déflagration ne sera fera pas seulement en RDC, mais dans tous les pays du voisinage et on sait l'impact que cela pourrait avoir sur la stabilité des républiques centrafricaines.  On pourrait imaginer l'impact que cela aurait au vu des connexions entre les mouvement rwandais à l'est de la RDC, on voit bien que la question des grands lacs pourraient être relancée si d'aventure le processus électoral été bafoué. Ce qui se joue c'est la réalité et la crédibilité des futures élections sur le continent africain.


Que peuvent faire les états africains et la communauté internationale pour éviter que cette situation ne s'envenime ?  


Elles peuvent être très vigilantes, comme cela a été le cas avec l'ensemble des missions d'observations. Elles doivent par ailleurs 'être cohérentes entres elles, et ne doivent pas proposer des discours qui sont contraires, selon les intérêts des uns et des autres. Il doit y avoir une coopération entre les pays européens, qui ne doivent pas prendre de positions différentes selon les intérêts économiques des uns et des autres. On sait par exemple que l'Espagne a des intérêts économiques importants en RDC, au même titre que la France. 

Il faut également qu'il y ait une cohérence avec la très forte vigilance de la part des Etats-Unis, qui ont parfaitement compris que, s'ils ne remettaient pas un pied dans cette région du monde, ils seront prochainement remplacés par la puissance émergente qu'est la Russie, qui a par ailleurs, signé un certain nombre d'accords de défense en mai 2018.

Il se joue là non seulement une partition régionale, mais également l'influence de puissances émergentes telles que la Russie ou la Chine. Il faut donc qu'il y ait une conscience collective de ce qui se joue par le biais du multilatéralisme, mais aussi par le biais de la capacité d'action des puissances émergentes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Gabon, coup d'Etat, Afrique, RDC
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires