En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© DR
Culture-Tops
"Falco" : Perez-Reverte nous a habitués à beaucoup mieux
Publié le 03 janvier 2019
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

Falco
d'Arturo Perez-Reverte
Ed. du Seuil
297 pages

 

 

RECOMMANDATION 


          A LA RIGUEUR

THÈME  


Laurenzo Falco aime naviguer en eaux troubles. Baroudeur, agent secret, exécuteur de basses œuvres et séducteur irrésistible, il est chargé par les services secrets franquistes de libérer le fondateur des Phalanges, emprisonné par les "rouges", en zone républicaine. Nous sommes au cœur de l'Espagne déchirée par sa guerre civile, slalomant entre vrais et faux partisans, infiltrés en territoire républicain, pour la réalisation d'un audacieux plan d'évasion. Falco va rencontrer des figures exaltées et troubles, agir et subir, obéir et peut être… trahir. San Dieu ni maitre, Falco va être le point focal d'un épisode de l'affrontement des phalangistes et des républicains, entre Salamanque et Alicante.

POINTS FORTS 


1- Il est toujours agréable de saluer la naissance d'un nouveau héros sous la plume d'un grand romancier. Falco semble une version "moderne" du capitaine Alaltriste inventé par Arturo Perez-Reverde en 1990, et qui avait pour scène l'Espagne du XVIIème siècle.
2- La période de la guerre civile d'Espagne (1936- 1939) est traitée du coté "sombre" dirait-on aujourd'hui, c'est-à-dire du coté des phalanges, qui ouvriront les portes du pouvoir au Général Franco. Mais qu'on se rassure, ce camp là, pas plus que celui des républicains, n'est traité avec la moindre complaisance. Et c'est sans doute une qualité que de révéler la brutalité des répressions idéologiques perpétuées par les deux camps.
3- Un intrigue qui ménage bien ses rebondissements… impossible d'en dire plus sans gâcher la progression dans le récit.

POINTS FAIBLES 


1- Ce roman est bien convenu : Falco est caricatural dans sa froideur et sa séduction de mâle dominant ; le démarrage est lent et poussif, bien qu'intéressant pour découvrir la vie des deux côtés de l'Espagne déchirée par la guerre civile, et singulièrement, celle des services secrets.
2- Certaines scènes sont d'un stéréotype assez surprenant - pour ne pas dire consternant - de la part de l'auteur du Tableau du Maitre Flamand, de Club Dumas et quelques autres Cimetière des bateaux sans nom…
4- C'est anecdotique mais la traduction nous fait découvrir quelques mots plus improbables que savants, rarement croisés dans d'autres romans, de plume espagnole ou trempés dans d'autres encres.
5 - Et une couverture énigmatiquement caricaturale, sauf à être destinée aux présentoirs de gares !

EN DEUX MOTS  


C'est triste à dire mais Falco n'arrive ni à l'épaule de L'ange noir ou du commissaire San Antonio (Frédéric Dard), dont la violence, l'insolence et les exploits (sexuels ?) ont "charmé" une génération (ou deux ?) de lecteurs (masculins ?), ni aux cheville du commissaire Bernie Gunther, déchu et désabusé, né de la plume du regretté Philippe Kerr, décédé en mars 2018. Car voilà, si vous cumulez la lecture de leurs aventures avec une errance coupable dans les rues de Barcelone aux cotés de Daniel Semperé dans Le Labyrinthe des esprits (Carlos Luiz Zafon), le roman d'Arturo Perez-Reverde est bien pâle, s'il serait injuste de le dire ennuyeux. Il campe quand même des personnages à la hauteur des idéaux et de la violence de l'époque, et des antagonismes qui ne sont sans doute pas loin de vérités historiques. 
Espérons que les ailes de Falco, pour de nouvelles aventures, prendront de la vigueur et des couleurs plus subtiles sous la plume de son géniteur.  


UN  EXTRAIT


Ou plutôt deux:
- "Par ces temps de guerre, de révolution et j'en passe, mieux vaut l'amour libre, non ? Vivons, et aimons, nous qui mourrons demain.
Il remarqua qu'Eva Rengel était maintenant légèrement tendue.
-Ca suffit. Tu plaisantes souvent avec ça ?
- L'amour ?
-Le fait d'être tué.
Les lèvres de Falco se tordirent en un sourire cruel.
-Seulement quand je risque de l'être.
Sur ces mots, il promena un vif regard sur la gabardine, qui nouée à la taille, moulait les formes de la jeune femme". p 116

- "Subitement tendu, il lui serra le bras.
-Tais toi.
Ce fut son instinct qui l'alerta avant ses sens. Habitué à flairer le danger comme un bon chien de chasse, il s'avisa que quelque chose clochait. Il y eu d'abord une ombre furtive qui se déplaçait sur sa gauche, puis un bruit de pas trop rapides derrière lui. Deux présences, tout à coup, et une autre ombre se profilait devant eux, au coin de la rue, pour leur barrer la route". P 192

L'AUTEUR

 
Né en 1951, Arturo Pérez-Reverte a été reporter et correspondant de guerre de 1973 à 1994. Membre de l’Académie royale espagnole depuis 2003, il a obtenu le Grand prix de littérature policière en 1993 avec Le Tableau du maître flamand. La série des Aventures du capitaine Alatriste paraît en sept volumes de 1998 à 2012, romans historiques de cape et d’épée, portés au cinéma en 2005. On peut citer encore Le Maître d’escrime (1994), Le Hussard(2005), Cadix, ou la Diagonale du fou (2007) et Un jour de colère (2008) et plus récemment,  Deux hommes de bien (2017).  Falco a été publié en édition originale espagnole en 2016. Synthèse actualisée et exportée de la chronique de Marie de Benoist, sur ce dernier roman. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
05.
Un officier de renseignement de l'US Air Force trahit au profit de l’Iran : quand la réalité dépasse la fiction
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
07.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires