En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
Atlanti-Culture
"Dîner de famille" : Pas question de réveillonner chez eux, mais quel régal de les voir vivre !
Publié le 31 décembre 2018
Le moins qu'on puisse dire, c'est que la famille mise en scène dans cette pièce n'a rien d'idéal. Comme quoi le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, car on s'amuse vraiment beaucoup grâce à eux.
Est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Marie Joire-Noulens pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le moins qu'on puisse dire, c'est que la famille mise en scène dans cette pièce n'a rien d'idéal. Comme quoi le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, car on s'amuse vraiment beaucoup grâce à eux.

VU PAR ANNE-MARIE JOIRE-NOULENS

 

THEATRE

Dîner de famille
de Joseph Gallet et Pascal Rocher

Mise en scène: Pascal Rocher

Avec Jean Fornerod, Joseph Gallet et Emmanuelle Gracci 
En alternance avec Emmanuel Donzella, Carole Massana et Mathieu Coniglio

 

INFORMATIONS
Théâtre Edgar
Jusqu'au 1er juin 2019 
Durée : 1 heure 20
Horaires variables selon les jours (17 h 30, 19 h, 21 h, et 21 h 30)
A vérifier avec le théâtre

Réservations: 01 42 79 97 97

58 boulevard Edgar Quinet 75014 Paris


RECOMMANDATION
          EXCELLENT


THEME
Alexandre, 30 ans le jour même, réunit ses parents autour d'un dîner pour leur demander d'être les témoins de son mariage.
Or, ses parents ne s'adressent plus la parole quasiment depuis sa naissance, résolument fâchés à mort. Ce n'est pas gagné, d'autant que de prétextes en mensonges, tout se déglingue et part en vrille.

 

POINTS FORTS
- Il s'agit d'une reprise. C'est dire si la demande était appuyée. Et la salle est toujours pleine
- dès la première minute, on rit et ce, jusqu'à la fin ; pas de temps mort dans ce spectacle désopilant
- ici, humour subtil à tous les étages; le texte est aux petits oignons pour les comédiens, les propos sont millimétrés, tout est prévu pour enclencher le rire
- mention spéciale à Carole Massana qui est hilarante dans son phrasé, ses gestes outranciers, ses tirades démesurées
- séquence irrésistible : la danse en duo sur un air des années soixante...
- la dernière séquence, moment de téléréalité qui n'a pas grand chose à voir avec le dîner proprement dit, fait ressortir l'aspect décalé de ce concept dans la vraie vie
- le public mis à contribution arrive plié en deux sur la scène, c'est vous dire !


POINTS  FAIBLES
Non, non, je n'en vois vraiment pas.

 

EN DEUX MOTS
La scène parisienne nous réserve depuis un moment quelques pépites du rire et cette pièce en est une. Tout est réussi dans ce spectacle et le jeu des acteurs, d'un naturel confondant, contribue largement à notre plaisir. Il s'agit là d'un grand entracte de détente, un pur divertissement de grande qualité. A ne pas bouder en ces temps, quand même un peu tristounets.

 

LES AUTEURS
Pascal Rocher est un habitué des comédies, aussi bien en tant que créateur que comme acteur. Formé à cette école, depuis 2000, il monte des pièces-"De toutes manières", "Comme ils disent"-, participe à l'émission de Ruquier,"On ne demande qu'à en rire", avec Sandra Colombo (ils forment le duo Kissekafessa). Il a également écrit "Oui", comédie jouée depuis 3 ans. "Dîner de famille" est sa première co-écriture avec Joseph Gallet.

 

Reçu à l'Ecole du barreau en 2007, Joseph Gallet s'est cependant orienté vers la comédie dans les rôles d'auteur et d'interprète. Formé au cours Simon, il joue ou crée  depuis 15 ans, essentiellement pour le théâtre : "Braquage de banques", "On ira tous au Paradis", "Arrête ton cinéma", "Une aspirine pour deux" et "Du vent dans les branches de sassafras", grand succès d' Obaldia. Il prépare actuellement un long métrage en cours de financement.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2440 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
07.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Cherif Chekatt
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
06.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires