En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

03.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 6 heures 39 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 7 heures 54 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 17 heures 2 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 18 heures 2 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 19 heures 2 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 20 heures 50 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 1 jour 9 heures
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 7 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 8 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 16 heures 13 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 18 heures 27 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 20 heures 21 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 10 heures
© AFP
© AFP
Russie, 1916

La roue rouge, le livre de Soljenitsyne sur la Russie pré-révolutionnaire qui nous en dit long sur la France d’aujourd’hui

Publié le 20 novembre 2018
Dans un roman publié en 1972, Alexandre Soljénitsyne, célèbre prix nobel de la Paix et opposant à l'URSS décrit les prémices de la Révolution d'Octobre. "La Roue rouge" est une histoire toujours très instructive.
Chantal Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un roman publié en 1972, Alexandre Soljénitsyne, célèbre prix nobel de la Paix et opposant à l'URSS décrit les prémices de la Révolution d'Octobre. "La Roue rouge" est une histoire toujours très instructive.

Atlantico : Un siècle après sa naissance, l'Institut de France et la Sorbonne consacrent un colloque, ces 18, 19 et 20 novembre à Alexandre Soljenitsyne. Quelles sont les leçons à tirer de l'oeuvre du dissident russe à propos de la France de 2018 ?

Chantal Delsol  : Oui, j’ajoute que nous venons d’inaugurer une exposition Soljenitsyne à la Mairie du 5°, qui durera un peu plus d’un mois, et où l’on peut voir l’itinéraire de l’écrivain à travers ses manuscrits. Il y a des leçons durables à tirer de l’œuvre de Soljenitsyne, parce que sa réflexion concerne l’homme de toujours, soumls à la finitude et à l’imperfection. Ce qui serait dans son œuvre le plus important à méditer aujourd’hui, parce que c’est ce dont nous manquons le plus, c’est le sens des limites. Nous sommes, en Occident et surtout en Europe occidentale, des sociétés de l’excès en toute chose. Nous sommes incapables de penser que l’accumulation des richesses ne peut être indéfinie, que la liberté doit trouver ses bornes. Si l’Europe va mal nous pensons forcément qu’il faut « plus d’Europe » parce que nous ne vivons que dans la pensée du plus-plus ; peut-être faut-il une Europe différente ou bien moins d’Europe ! Et il en va ainsi pour tout. L’application de la démocratie à tous les domaines (il faut par exemple que tout le monde ait des diplômes), produit une massification qui détruit le mérite et généralise la médiocrité : la démocratie aussi a ses limites, et il y a des raisons pour cela. Autrement dit, il ne suffit pas de crier « plus-plus ! » pour susciter une bonne société et permettre aux gens d’être heureux. Nous gagnerions à méditer ces analyses.   

Au delà de l'évident décalage, quelles sont les similarités à voir entre notre époque actuelle ce qui est décrit par Alexandre Soljenitsyne ?

Le totalitarisme est en voie de disparition, bien qu’il n’ait pas encore totalement disparu – n’oublions jamais que les Coréens du Nord connaissent aujourd’hui les mêmes goulags, les mêmes tortures, les mêmes misères que les soviétiques au temps de Soljenitsyne. Mais la démocratie libérale occidentale est celle même qu’il connaissait et qu’il décriait, sans doute encore plus excessive, encore plus démesurée dans ses désirs et prétentions (qu’aurait-il dit s’il avait connu les bébés qu’on achète sur catalogue, ou bien les incroyables écarts d’aujourd’hui entre les riches et les pauvres ? Ce qui est en train de changer (et il a contribué à ce changement), c’est la vision que nous avons de nous-mêmes. Nous sommes en train de comprendre que nous ne sommes pas le régime parfait, que toutes les sociétés devraient adopter quand elles sont enfin adultes et éduquées. Nous sommes en train de comprendre qu’il existe dans le monde toutes sortes de modèles de systèmes politiques, et que nous-mêmes souffrons aussi de défauts et de déficiences qu’il nous faudrait corriger au lieu de constamment faire sentencieusement la leçon aux autres. La sensibilité russe de Soljenitsyne a contribué à nous apprendre cela. Je dirais qu’il nous donne une leçon d’humilité. C’est probablement pourquoi il n’est ici pas très aimé. Nous nous aimons trop, nous nous admirons trop, pour accepter qu’on nous mette ainsi en garde…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 21/11/2018 - 17:11
une phrase parmi tant d'autres :
On asservit bien mieux les peuples avec la pornographie qu'avec les miradors (Soljenitsyne)
- remarque Taubira et les gauchiards d'aujourd'hui n'aiment pas du tout cette vérité.
adroitetoutemaintenant
- 20/11/2018 - 11:55
L'éthique
L'éthique du "bien" a malheureusement remplacé l'éthique du vrai ! Quand Soljenitsyne avait fait une intervention à La Sorbonne, un étudiant avait eu la grande idée de lui dire que le goulag était nécessaire et que c'était le manque de goulag qui avait détruit le bon système coco !