En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© AFP
Russie, 1916
La roue rouge, le livre de Soljenitsyne sur la Russie pré-révolutionnaire qui nous en dit long sur la France d’aujourd’hui
Publié le 20 novembre 2018
Dans un roman publié en 1972, Alexandre Soljénitsyne, célèbre prix nobel de la Paix et opposant à l'URSS décrit les prémices de la Révolution d'Octobre. "La Roue rouge" est une histoire toujours très instructive.
Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un roman publié en 1972, Alexandre Soljénitsyne, célèbre prix nobel de la Paix et opposant à l'URSS décrit les prémices de la Révolution d'Octobre. "La Roue rouge" est une histoire toujours très instructive.

Atlantico : Un siècle après sa naissance, l'Institut de France et la Sorbonne consacrent un colloque, ces 18, 19 et 20 novembre à Alexandre Soljenitsyne. Quelles sont les leçons à tirer de l'oeuvre du dissident russe à propos de la France de 2018 ?

Chantal Delsol  : Oui, j’ajoute que nous venons d’inaugurer une exposition Soljenitsyne à la Mairie du 5°, qui durera un peu plus d’un mois, et où l’on peut voir l’itinéraire de l’écrivain à travers ses manuscrits. Il y a des leçons durables à tirer de l’œuvre de Soljenitsyne, parce que sa réflexion concerne l’homme de toujours, soumls à la finitude et à l’imperfection. Ce qui serait dans son œuvre le plus important à méditer aujourd’hui, parce que c’est ce dont nous manquons le plus, c’est le sens des limites. Nous sommes, en Occident et surtout en Europe occidentale, des sociétés de l’excès en toute chose. Nous sommes incapables de penser que l’accumulation des richesses ne peut être indéfinie, que la liberté doit trouver ses bornes. Si l’Europe va mal nous pensons forcément qu’il faut « plus d’Europe » parce que nous ne vivons que dans la pensée du plus-plus ; peut-être faut-il une Europe différente ou bien moins d’Europe ! Et il en va ainsi pour tout. L’application de la démocratie à tous les domaines (il faut par exemple que tout le monde ait des diplômes), produit une massification qui détruit le mérite et généralise la médiocrité : la démocratie aussi a ses limites, et il y a des raisons pour cela. Autrement dit, il ne suffit pas de crier « plus-plus ! » pour susciter une bonne société et permettre aux gens d’être heureux. Nous gagnerions à méditer ces analyses.   

Au delà de l'évident décalage, quelles sont les similarités à voir entre notre époque actuelle ce qui est décrit par Alexandre Soljenitsyne ?

Le totalitarisme est en voie de disparition, bien qu’il n’ait pas encore totalement disparu – n’oublions jamais que les Coréens du Nord connaissent aujourd’hui les mêmes goulags, les mêmes tortures, les mêmes misères que les soviétiques au temps de Soljenitsyne. Mais la démocratie libérale occidentale est celle même qu’il connaissait et qu’il décriait, sans doute encore plus excessive, encore plus démesurée dans ses désirs et prétentions (qu’aurait-il dit s’il avait connu les bébés qu’on achète sur catalogue, ou bien les incroyables écarts d’aujourd’hui entre les riches et les pauvres ? Ce qui est en train de changer (et il a contribué à ce changement), c’est la vision que nous avons de nous-mêmes. Nous sommes en train de comprendre que nous ne sommes pas le régime parfait, que toutes les sociétés devraient adopter quand elles sont enfin adultes et éduquées. Nous sommes en train de comprendre qu’il existe dans le monde toutes sortes de modèles de systèmes politiques, et que nous-mêmes souffrons aussi de défauts et de déficiences qu’il nous faudrait corriger au lieu de constamment faire sentencieusement la leçon aux autres. La sensibilité russe de Soljenitsyne a contribué à nous apprendre cela. Je dirais qu’il nous donne une leçon d’humilité. C’est probablement pourquoi il n’est ici pas très aimé. Nous nous aimons trop, nous nous admirons trop, pour accepter qu’on nous mette ainsi en garde…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
07.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
06.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 21/11/2018 - 17:11
une phrase parmi tant d'autres :
On asservit bien mieux les peuples avec la pornographie qu'avec les miradors (Soljenitsyne)
- remarque Taubira et les gauchiards d'aujourd'hui n'aiment pas du tout cette vérité.
adroitetoutemaintenant
- 20/11/2018 - 11:55
L'éthique
L'éthique du "bien" a malheureusement remplacé l'éthique du vrai ! Quand Soljenitsyne avait fait une intervention à La Sorbonne, un étudiant avait eu la grande idée de lui dire que le goulag était nécessaire et que c'était le manque de goulag qui avait détruit le bon système coco !