En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 6 min 53 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 38 min 2 sec
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 1 heure 12 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 heure 28 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 17 heures 24 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 17 heures 54 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 18 heures 47 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 23 heures 46 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 33 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 1 heure 43 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 17 heures 37 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 18 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 19 heures 15 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 19 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 23 heures 56 min
© SYLVAIN THOMAS / AFP
© SYLVAIN THOMAS / AFP
Homme providentiel

Trompe l’œil : pourquoi ses bons sondages (relatifs) ne font pas d’Edouard Philippe un premier ministre fort

Publié le 05 novembre 2018
Depuis quelques semaines, au fur et à mesure que la bulle Emmanuel Macron se dégonfle, les « observateurs » patentés de la vie politique française regardent du côté d’Edouard Philippe.
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis quelques semaines, au fur et à mesure que la bulle Emmanuel Macron se dégonfle, les « observateurs » patentés de la vie politique française regardent du côté d’Edouard Philippe.

D’aucuns soulignent la « pression » qu’il aurait exercée sur Emmanuel Macron au moment du remaniement. D’aucuns se plaisent aussi à souligner que si le Président de la République connaît d’extrêmes difficultés « sondagières », il faut noter qu’en la matière le Premier ministre est beaucoup moins atteint par le rejet de l’opinion. Etc.

Disons-le tout net : une telle analyse est profondément erronée. Le remaniement a justement été l’occasion pour le Président de rejeter les demandes du Premier ministre, lequel souhaitait l’entrée au gouvernement de personnalités de droite. Surtout, une telle analyse revient, à tort, à appliquer à la politique la loi physique bien connue qui veut que la nature a horreur du vide. Entendez : « si le pouvoir n’est plus ou est moins à l’Elysée, mécaniquement il se retrouve à Matignon ».
 
La réalité est autre. En fait de Premier ministre, Edouard Philippe, par son extrême faiblesse, s’inscrit dans une pratique bien établie. A cela, plusieurs raisons.
 
D’abord, politiquement, Edouard Philippe est faible. Rallié de la dernière heure après avoir trahi sa famille politique, il n’est pas le chef de la majorité présidentielle, puisqu’Emmanuel Macron l’est. Edouard Philippe n’est pas non plus un « poids lourd » de la politique, c’est à dire un politicien d’envergure et/ou de profondeur, par exemple un ex grand ministre ou un ex grand élu local (sans faire injure à la ville du Havre dont il a été un bon Maire). Il est la créature d’Emmanuel Macron, lequel pourrait s’en séparer à l’instant même où son bon vouloir le lui indiquera. Faut-il ajouter que ceci n’a rien de nouveau ? Qu’étaient les insignifiants Jean-Pierre Raffarin ou Jean-Marc Ayrault respectivement à Jacques Chirac et François Hollande ? De simples « collaborateurs », pour reprendre le mot cruel mais si juste de Nicolas Sarkozy à l’égard de François Fillon. 
 
Ensuite, institutionnellement, Edouard Philippe est très faible. La logique de la V em République, telle que résumée dans le Discours de Bayeux de 1946 et qui est au fondement de la pensée gaullienne, se résume en la formule célèbre : « certes on ne saurait accepter qu’une dyarchie existât au sommet de l’Etat ». La faiblesse d’Edouard Philippe s’inscrit dans cette Histoire. Emmanuel Macron également quand il envisage de supprimer carrément la fonction ou quand, à rebours de notre tradition constitutionnelle et pour singer le système parlementaire britannique, il envisage de s’adresser et répondre directement à la Représentation nationale.
 
Deux considérations amènent à quelque peu nuancer l’analyse.
 
Premièrement, la réalité juridique et administrative. Matignon est le sommet de l’administration. C’est là que se déroulent les Réunions Interministérielles (les fameuses « RIM ») où, sous l’œil acéré d’un représentant de l’Elysée prêt à faire prévaloir l’autorité du Président, l’on débat de la politique gouvernementale. Il ne faut cependant pas s’exagérer l’importance de cette dimension du sujet. Pour prendre une analogie, dans le domaine européen, il ne reste plus rien ou presque politiquement du « couple franco-allemand », si ce n’est l’habitude, qui n’est pas rien mais finalement pas grand-chose, de se parler.
 
Deuxièmement, et c’est plus grave, derrière la question finalement de peu d’intérêt qui consiste à savoir ce que pèse Monsieur Philippe – ravi qu’il est comme ses prédécesseurs de jouir des apparences du pouvoir – se dessine la solitude extrême du Président, dont il commence à porter le poids jusque dans sa santé personnelle. Cette solitude, c’est le péché du macronisme : prétendre tout faire seul. Car Emmanuel Macron n’a eu le temps de construire aucune véritable équipe, et en réalité il n’en veut pas car il se croit assez fort. Ainsi, Emmanuel Macron prolonge jusqu’au paroxysme le dévoiement congénital de nos instituions : l’idée qu’un homme seul, entouré de quelques conseillers, peut diriger un pays aussi complexe que la France, dans un monde qui ne l’est pas moins. 
 
En définitive, si par Premier ministre l’on envisage une personne qui est placée sous l’autorité du Président de la république, mais qui en réalité prime sur tout le gouvernement, y compris le Premier ministre, il ne s’agit nullement d’Edouard Philippe. Cette personne s’appelle Alexis Kohler, Secrétaire général de l’Elysée. Monsieur Philippe, quelles que soient ses qualités, n’est que le fondé de pouvoir d’un pouvoir qui se vide de l’intérieur…
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires