En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© UPI / AFP
Entretien
Benoît Rayski : “Le Français, le Blanc, est éternellement condamné à être haï et maudit”
Publié le 29 septembre 2018
Aux antifascistes de pacotille, aux antiracistes de circonstance, aux anticolonialistes autoproclamés comme tels "pour mieux nous coloniser", Benoît Rayski donne une ascendance. Ils sont "Les bâtards de Sartre", publié aux Editions Pierre-Guillaume de Roux.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux antifascistes de pacotille, aux antiracistes de circonstance, aux anticolonialistes autoproclamés comme tels "pour mieux nous coloniser", Benoît Rayski donne une ascendance. Ils sont "Les bâtards de Sartre", publié aux Editions Pierre-Guillaume de Roux.

Atlantico : Vous venez de publier "Les bâtards de Sartre". Quel titre singulier !  

Benoit Rayski : Ça vient d'un livre que j'ai retrouvé dans ma bibliothèque. Il a été publié en 1961. A l'époque de la décolonisation, quand tout semblait permis contre la décolonisation. Je l'ai parcouru. Dans sa préface, Sartre écrit que l'Européen mort est un Européen libre : ce n'est pas autre chose qu'un appel au meurtre. Dans le livre, Frantz Fanon, un psychiatre antillais, rempli de ressentiment et par ailleurs très talentueux, écrit que le rêve du colonisé, c'est de prendre la maison du colon est de dormir dans le lit du colon, de préférence avec sa femme. Cela s'appelle un appel au viol. L'outrance des propos de Sartre et de Fanon pouvait, à l'extrême limite, se justifier par l'époque car la colonisation, notre colonisation, n'a pas été tendre. Hélas, depuis, ils ont fait des petits.

Et qui sont ces petits ?

Il y a les bâtards de Sartre. Et les bâtards de Fanon. Ces derniers sont confits dans la haine du pays dans lequel ils vivent. Les Indigènes de la République, le CRAN, les associations prétendument antiracistes, les Rokhaya Diallo, les Tariq Ramadan (heureusement démonétisé de nos jours), Pascal Boniface qui fait couple avec le rappeur Médine... Pour eux le Français, le Blanc, est éternellement condamné à être haï et maudit. Pour eux l'Islam est une religion préférable à toute autre. Nous avons été colonisateurs un jour. Nous sommes colonisateurs pour toujours.

Et les "bâtards" de Sartre ?

Ils sont légion. Dans les universités. Dans les médias. Dans l'édition. Dans l'enseignement. Sartre aimait Fanon. Eux, aiment ceux qui haïssent la France. Vous voulez des noms ? Ils sont dans mon livre : Edwy Plenel, Libération, Régis Jauffret, Télérama, Virginie Despentes, L'Obs et tant d'autres… Ils pensent que plus de 60 ans après, nous devons sans cesse expier pour la colonisation.

Vous êtes en guerre contre eux ?

Non. Le mépris me suffit. Ils disparaitront et mourrons de leur belle mort. La réalité aura raison d'eux. La violence affreuse qui trône dans les cités, les horreurs de l'islamisme, les kalachnikovs, le trafic de drogue, les prêches haineux de certains imams… leur fin est proche. Ce livre a pour objectif de la hâter. 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires