En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 28 min 17 sec
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 3 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 19 heures 12 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 20 heures 17 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 20 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 21 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 23 heures 52 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 44 min 25 sec
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 18 heures 48 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 19 heures 50 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 21 heures 32 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 23 heures 17 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 1 jour 24 min
© FRED DUFOUR / AFP
© FRED DUFOUR / AFP
OCDE

Pays émergents : la crise qui émerge... et les dangers qui l’accompagne

Publié le 06 septembre 2018
Après la Turquie et l'Argentine, cela est au tour de l'Indonésie, de l'Afrique du Sud, et de la Chine d'être confrontée à une crise qui est en cours de propagation. Une nouvelle menace qui plane sur une économie française déjà en cours de ralentissement.
Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Waechter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la Turquie et l'Argentine, cela est au tour de l'Indonésie, de l'Afrique du Sud, et de la Chine d'être confrontée à une crise qui est en cours de propagation. Une nouvelle menace qui plane sur une économie française déjà en cours de ralentissement.

Atlantico : Après la Turquie ou l'Argentine, ce sont désormais des pays comme l’Indonésie, la Chine ou l'Afrique du Sud qui semblent affectés par ce nouvel épisode d'une "crise des pays émergents" qui prend forme. Quels sont les facteurs actuellement à l'œuvre qui permettent la propagation actuelle de cette crise ? 

Philippe Waechter : La fragilité des pays émergents démarre à la mi-avril 2018 avec le changement des anticipations sur la politique monétaire US. Désormais, pour éviter de trop importants déséquilibres provoqués par la politique budgétaire expansionniste de la Maison Blanche, la Fed est obligée d'être plus restrictive. La combinaison de politiques monétaire et budgétaire expansionnistes aux USA est compatible avec une économie en récession, pas avec une économie au-delà du plein emploi. C'est pour cela que la Fed doit être plus restrictive et plus active que sous l'ère Yellen.

La conséquence est l'attente de taux courts plus élevés aux USA et un dollar plus fort. Cela se traduit par une baisse des autres monnaies. Pour la zone euro ce n'est pas gênant et même plutôt positif pour la compétitivité prix. Pour les émergents la dépréciation de leur monnaie s'accompagne de sorties de capitaux. Jusqu'alors la configuration était très favorable aux marchés de la dette émergente. Les taux US étant bas et stables, les investisseurs pouvaient investir dans la dette émergente et encaisser l'écart de rendement avec le taux américain.

Avec la remontée des taux court US cette stratégie n'est plus aussi rentable. Historiquement, l'attente d'un durcissement de la politique monétaire US se traduit toujours par un rapatriement de capitaux des émergents vers les US. L'épisode actuel n'échappe pas à cette régularité. Cela accentue la hausse du dollar et réduit la liquidité des pays émergents. Cette situation est contraignante car l'absence de liquidité provoque une hausse de taux d'intérêt. Le niveau de ces derniers n'est plus du tout une source de rendement supplémentaire mais reflète un risque fort que les investisseurs ne veulent plus prendre.

Pour les pays ayant un déficit fort de leur compte courant et un endettement élevé en dollar, la situation est vite devenue intenable. La Turquie, l'Argentine ou encore l'Afrique du sud et quelques autres se sont donc retrouvées au centre d'un véritable cyclone mais chacun pour des raisons différentes. Il n'y a pas eu franchement de contagion mais avant tout un changement de l'équilibre global qui a obligé à reconsidérer la situation de chaque pays émergent.

Quels sont les risques de voir le phénomène prendre de l'ampleur ? La trajectoire en cours peut-elle être corrigée avant une forte dégradation de la conjoncture mondiale ? 

Pour l'instant l'activité reste plutôt robuste et cela limite les risques de propagation. Les pays d'Asie notamment tiennent le choc et c'est un signal fort. En revanche pour les pays qui connaissent un fort endettement en dollar les indicateurs d'activité (enquêtesauprès des chefs d'entreprise du type Markit) s'effondrent. C'est le cas de la Turquie ou de l'Afrique du sud (il n'y a pas ces enquêtes en Argentine).  Cela va provoquer des ajustements macroéconomiques forts et pénaliser la dynamique de chacun de ces pays. Le risque est de modifier en profondeur les anticipations et les comportements.

Par ailleurs et jusqu'à présent les pays développés vont plutôt bien et sont pour l'ensemble de ces pays une source de stabilité. C'est aussi le rôle de la Chine qui continue d'avoir une croissance solide. Il ne faudrait pas qu'un choc négatif sur l'activité affecte ces pays. Ce serait dramatique pour les émergents pour qui les pays développés sont des marchés d'exportation très importants. Leur activité alors ralentirait vivement alors que les conditions financières seraient dégradées. Ce serait un risque de récession fort et une spirale négative de l'activité.

Quels sont les risques de voir cette crise en formation venir toucher un marché européen et français déjà confronté à un ralentissement économique en comparaison de l'année 2017 ? L'anxiété est-elle de retour sur le continent européen comme semble le montrer les derniers indices PMI qui indiquent un tassement de la confiance des entreprises pour les prochains mois ? 

Ces situations ne sont pas défavorables aux pays développés. Les capitaux s'y réfugient et la concurrence s'y fait moins forte en cas de crise dans les émergents. En moyenne de 1998 à 2000, la croissance de la zone Euro a été de 3.2% et celle de la France de 3.7%. Pourtant la crise en Asie battait son plein. Il faut bien séparer le risque spécifique à la dynamique européenne et sa croissance potentielle qui s'est réduite et un éventuel effet de contagion qui ne s'est pas révélé très fort par le passé.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires