En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 24 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 5 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 9 heures 32 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 11 heures 5 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 11 heures 18 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 4 heures 8 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 6 heures 11 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 9 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 10 heures 13 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 11 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 11 heures 24 min
Maquillage

Un mythe qui s'effrite... ? Bob Woodward aurait-t-il embelli son enquête sur le Watergate ?

Publié le 03 mai 2012
Un livre à paraître prochainement aux Etats-Unis sur le scandale du Watergate à propos des écoutes ordonnées par la Maison Blanche de Richard Nixon exprime pour la première fois les doutes du rédacteur en chef du Washington Post de l'époque sur l'histoire racontée par ses journalistes.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un livre à paraître prochainement aux Etats-Unis sur le scandale du Watergate à propos des écoutes ordonnées par la Maison Blanche de Richard Nixon exprime pour la première fois les doutes du rédacteur en chef du Washington Post de l'époque sur l'histoire racontée par ses journalistes.

Un pot de fleur, un drapeau rouge, le tout sur un balcon devant une fenêtre. A priori, rien de bien étrange. C'est pourtant le signal qu'avait choisi le journaliste d'investigation américain Bob Woodward pour fixer les fameux rendez-vous dans un garage à Gorge Profonde, sa source dans l'enquête du Watergate. Mais est-ce vraiment arrivé ? Dans un livre à paraître ces jours-ci, Ben Bradlee, rédacteur en chef du Washington Post au moment du plus gros scandale de ces dernières décennies, exprimerait des doutes sérieux sur la façon dont se seraient déroulés les événements.

Le Watergate, c'est ce scandale ayant mené à la démission du Président des Etats-Unis de l'époque Richard Nixon en 1974 après deux ans de tourbillon politico-médiatique déclenché par un cambriolage dans l'immeuble du parti démocrate (immeuble qui s'appelait le Watergate). Les hommes arrêtés lors du cambriolage étaient en possession de matériel d'écoute et il apparaîtra bientôt qu'ils étaient liés à la Maison Blanche.

Bien que Nixon ait dans un premier temps été réélu en novembre 1972, pendant les mois suivants, les révélations sur les liens entre l'administration Nixon et les cambrioleurs ainsi que sur des financements politiques se succèdent dans la presse américaine et principalement dans le Washington Post sous la plume de deux jeunes journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein qui obtenaient la plupart de leurs informations d'un mystérieux informateur surnommé Deep Throat ("Gorge Profonde").

Dès janvier 1973, le Sénat s'en mêle et tout s'enchaîne. Une commission d'enquête sur les abus commis par les républicains lors de la campagne de 1972 est mise en place. Rapidement, un témoin clef révèle que le Watergate n'était qu'une petite partie d'une vaste opération d'espionnage politique menée par le Maison Blanche. Les révélations se suivent, les démissions aussi, jusqu'à celle du président. Et l'enquête des deux journalistes, qui remportent le prix Pulitzer en 1973, de devenir un modèle de journalisme d'investigation. Petit à petit, d'autres secrets refont surface, notamment l'identité de Gorge Profonde qui avait alors fait couler beaucoup d'encre. En mai 2005, le magazine américain Vanity Fair dévoile qu'il s'agissait en fait de W. Mark Felt, directeur adjoint du FBI sous Nixon. Terminées les révélations sur le Watergate et la fameuse source ? Pas vraiment puisqu'il semblerait que cette affaire recèle encore aujourd'hui des secrets, des incohérences.

"J'ai un petit problème avec Gorge Profonde. L'histoire de la plante est-elle vraiment arrivée ? Et y a-t-il eu une rencontre dans un garage ? Cinquante rencontres dans le garage ? Je ne sais vraiment pas en fait combien il y en a eu. Je continue d'entendre une cette petite voix qui me dit que toute cette histoire n'est pas exacte", aurait expliqué Ben Bradlee, le rédacteur en chef qui avait confié l'enquête à Woodward et Bernstein.

Ces déclarations refont surface aujourd'hui alors qu'une biographie de l'ancien rédacteur-en-chef du Washington Post, Yours in Truth, écrite par l'écrivain Jeff Himmelman, sera publiée prochainement. Or Jeff Himmelman se trouve avoir été assistant de recherches pour Woodward et Bernstein. C'est bien là que le bât blesse. Si le journaliste Bob Woodward  a déjà été maintes fois critiqué, sur le scoop du Watergate mais aussi d'autres affaires,  cette fois, les critiques viennent de proches.

 

Dans un article publié fin avril dans le New York Magazine, Jeff Himmelman ne s'arrête pas à ces simples allégations. Il ajoute qu'après être tombé sur ces révélations, il a interviewé Bob Woodward pour le confronter aux déclarations de Ben Bradlee. Bob Woodward aurait paru "visiblement secoué", ce qui confirmerait l'hypothèse que son livre Les Hommes du président écrit juste après le Watergate aurait été largement embelli.

Et la partie de ping-pong peut débuter. Le journaliste accusé a bien évidemment très vite réfuté toutes ces déclarations dans une interview donnée au site Politico. Jeff Himmelman aurait oublié de mentionner certains éléments recueillis lors d'interviews pour son livre.

"Il existe la transcription d'une interview qu'Himmelman a fait de Bradlee il y a dix-huit mois qui contredit ce qui est écrit dans l'article du NY Magazine. C'est incroyable que Jeff ne l'ait pas intégrée", explique Bob Woodward qui ajoute qu'il a la transcription d'une interview datant d'octobre 2010 dans laquelle Bradlee explique qu'il ne doute pas une seconde de l'investigation de Woodward sur le Watergate.

Le doute persiste, et chacun se renvoie la balle. Himmelman assure même que toutes les interviews faîtes avec Bradlee seront présentes dans le livre.  Et un troisième joueur entre dans la danse. Ben Bradlee, enfin, s'exprime. Suspens insoutenable. Les révélations tant attendues n'auront pas lieu puisqu'il donne finalement raison à Woodward par l'intermédiaire de sa femme, la journaliste Sally Quinn. Elle assure que Ben Bradlee a toujours cru à ce qu'a écrit Bob Woodward, et que ça ne changerait jamais.

Une révélation de plus concernant le Watergate qui fait pschitt, en attendant des prochaines qui ne tarderont pas à venir, assurément.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires