En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Japon : La fascination de la tragédie

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 2 heures 31 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 4 heures 33 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 5 heures 38 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 6 heures 45 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 7 heures 30 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 10 heures 22 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 11 heures 26 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 2 heures 57 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 5 heures 24 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 6 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 7 heures 1 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 54 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 11 heures 56 min
© PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP
Atlantico Business

Fin de l’Autolib : pour Bolloré, c’est un échec cuisant... Pour les partisans de l’autopartage c’est une opportunité de développer des formules révolutionnaires

Publié le 25 juin 2018
La Mairie de Paris a donc débranché Autolib. Bolloré quitte le jeu et laisse la place à des concurrents qui veulent offrir un nouveau mode d’autopartage.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Mairie de Paris a donc débranché Autolib. Bolloré quitte le jeu et laisse la place à des concurrents qui veulent offrir un nouveau mode d’autopartage.

A priori, l’arrêt officiellement prononcé aujourd’hui par le syndicat mixte Autolib et qui dépend principalement de la Mairie de Paris n’a pas provoqué beaucoup d’émotion. Ni à la Mairie, ni chez les usagers. C’est à peine si les milieux politiques qui s’opposent à la maire Anne Hidalgo, vont mettre cet arrêt sur l’incohérence de sa politique des transports ou son arrogance à tout gérer, tout décider, tout savoir... Peut être, mais ça n’aura aucun rapport avec les sarcasmes et les colères qui ont accompagné la fin chaotique des Vélibs (version Decaux) et surtout l’impossibilité de trouver une solution alternative qui soit efficace. 

Il faut dire que les utilisateurs d’Autolib étaient beaucoup moins nombreux et que tout le monde savait que le systeme Bolloré n’avait pas trouvé son équilibre économique.

Le pari qu’avait tenté Vincent Bolloré n’a pas fonctionné. Le service s’arrêtera donc progressivement pour s’éteindre complètement à la fin du mois de juillet. 

Au départ, Vincent Bolloré prévoyait un bénéfice net de 56 millions, or le déficit cumulé depuis la création, il y a 7 ans, atteindrait 210 millions d’euros. C’est bien à cause de ce déficit dont Bolloré a réclamé le financement, que le contrat a été dénoncé par la Mairie de Paris. 

Dans le contrat initial, il faut dire que Bolloré s’était, semble-t-il, engagé à payer la dette à hauteur de 60 millions. Le reste devant être payé par les 98 communes de la région parisienne. 

Le syndicat mixte a préféré dénoncer le contrat. Du coup, Bolloré peut demander plus de 300 millions de dédommagement. Il y aura donc une kyrielle de procès dont personne ne connaît l’issue (pour le contribuable). En attendant, tout le monde a considéré que la meilleure des solutions était encore d’arrêter les frais. Et de ne pas trop polémiquer. 

Cet arrêt cardiaque en plein vol ne surprend donc personne mais va avoir deux conséquences. 

Le premier touché, Vincent Bolloré de plein fouet. Touché, mais pas coulé. Pour cet encore jeune capitaine d’industrie, c’est un échec qui s’ajoute aux ennuis que lui valent certaines pratiques commerciales et financières en Afrique et aux difficultés qu’il rencontre dans l’audiovisuel où il peine à donner à Canal Plus un nouvel avenir. Ne parlons pas du désordre qui règne en Italie et qui pourrait contrarier ses ambitions de pouvoir reprendre en toute liberté les affaires Generali. Alors Autolib, oui, ça fait désordre, mais Bolloré a connu tellement d'autres ennuis !  

Bref, la météo que Vincent Bolloré doit affronter ne lui est guère favorable. 

L‘Autolib était pour lui un projet totalement innovant auquel il croyait comme à la prunelle de ses yeux. Pour trois vraies raisons. 

D’abord, parce que le concept de l’autopartage répondait à une demande nouvelle de mobilité dans la ville et qu’il était assez fier d’y participer et d’être le premier. 

Ensuite, parce qu’il a proposé que ses voitures, made in France, soient électriques et équipées d’une batterie révolutionnaire qui a été mise au point par ses ingénieurs. Sa batterie fonctionne selon la technologie LM (lithium, métal polymère) alors que le marché mondial est dominé par les batteries lithium-ion d’origine asiatique.

Pour Vincent Bolloré, cette batterie est une pépite. Elle est entièrement fabriquée en France, elle ne contient ni cobalt, ni terres rares. Le problème, c’est que les clients aussi sont très rares. La concurrence chinoise est écrasante.

Vincent Bolloré a investi des sommes colossales dans la mise au point de ses batteries parce qu’il pense, un peu comme Elon Musk (Tesla), qu’il faudra dans l’avenir stocker l’électricité, seul moyen de faire une vraie politique d’économie d’énergie. Des batteries qui ne seront pas seulement utilisées dans le transport, mais aussi dans le logement et dans la vie quotidienne. 

Dans ces conditions et c’est le troisième point clef de l’intérêt qu’avait le contrat Autolib pour le groupe, il représentait une formidable vitrine pour le concept et pour la batterie. En 2011, Vincent Bolloré et la Mairie de Paris ont fait un lancement spectaculaire de l’Autolib et le monde entier a pu voir le systyme en fonctionnement, à l’ombre de la Tour Eiffel. Le groupe a signé quelques contrats d’équipement avec des grandes villes françaises et étrangères, mais le modèle économique ne s’est pas redressé.

Au delà de la technologie dont l’intérêt est reconnu partout, le concept d’autopartage est né dans un environnement qui était vierge de toute autre expérience. Uber n‘existait pas il y a 7 ans ou alors Uber balbutiait, il n’y avait pas de VTC, il n’y avait pas de Blablacar, qui est devenu le roi de l’auto-partage. Il y avait encore moins de projets de voitures connectées. 

Bolloré, avec sa Blue Car, n’a pas su imposer son modèle et son format. Sur 5000 voitures en circulation dans le monde, 4000 l’étaient sur Paris. Autant dire qu en fermant Paris, il se ferme le reste du monde. 

Cela dit, cet échec Bolloré va ouvrir un marché qui était bloqué et verrouillé. La porte s’est donc ouverte à une multitude de concurrents porteurs de solutions de mobilité, les plus imaginatives et les plus diverses. 

La Mairie de Paris est évidemment déjà en train de chercher des alternatives. Renault, Peugeot PSA, et même Volkswagen, tous les loueurs de voitures et même beaucoup de startup ont des dossiers en préparation. Au total, la mairie de Paris a reçu une demi-douzaine d'offres pour remplacer les Autolib. 

Il s'agirait en majorité de « free floating », très simples à mettre en place. Tout le monde imagine des systèmes où on pourrait prendre et déposer des voitures n'importe où, sans bornes, sur le modèle des scooters et des vélos. Si les bornes restent, certains véhicules proposés pourraient être électriques, sur le modèle actuel. 

Et tout cela en attendant, la grande révolution de la voiture autonome qui va déferler beaucoup plus vite qu’on ne s’y attend. Des flottes de véhicules autonomes et connectés que l’ont peut appeler de son smartphone et qui nous conduiront là où il faudra dans des conditions de liberté et de confort optimum. Tout peut changer, la façon de bouger, de travailler et surtout d’habiter. Si la voiture nous offre, outre la mobilité, la jouissance d’un salon, d’un bureau ou la prolongation de son « Home Sweet Home », même le train et le métro seront atteints dans leur activité. 

Bolloré, en dépit de toute l’imagination et l’ambition qu’il a toujours eu, ne pouvait pas raisonner comme un apporteur de solution à la mobilité. D‘où son aveuglement à imaginer un tel changement. Sa Bluecar pouvait répondre à une demande de propreté, d’écologie, d’énergie propre, de stationnement avec des sites dédiés mais sa Bluecar ne proposait pas de changer la vie. 

La batterie dans laquelle il croit tellement peut en revanche changer la vie en permettant le stockage de l’électricité. Encore faut-il qu‘elle fasse ses preuves.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Japon : La fascination de la tragédie

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 25/06/2018 - 14:24
Enneffet la Ville de Paris a été le mauvais choix surtout qu'un
Socialiste Écologiste ne pense qu'à détruire toutes les Sociétés Françaises . Les Têtes pensantes sont à Paris donc résultat une incivilité contre la Société Bolloré un riche qui n'aura pas mes sous car cela va lui couter. Problème les ouvriers qui produisent son des bons Français qui payent l'Impôt pour ses Connards de Parisiens Socialos Écologistes.
Donc un petit chômage encore à mettre sur le dos au gouvernement ! Le Pied !!
vieux croco
- 25/06/2018 - 09:40
tout à fait d'accord
nos compatriotes , en nombre variable selon les régions , ne peuvent pas respecter les biens communs s'il n'y a pas un risque de sanction .
Bolloré aurait du choisir Bruxelles ou Copenhague .
assougoudrel
- 25/06/2018 - 09:30
Ce n'est pas parce qu'on est malpropre
au sens propre comme au sens figuré qu'on a un comportement d'adolescent. Il y a des ados au Japon et dans ce pays, dans le métro comme ailleurs, on pourrait faire tomber un bout de gâteau par terre et avoir envie de le ramasser et le manger, ce qui n'est pas le cas chez nous, surtout à Paris, ville de rats de toutes sortes. Les parisiens ont voulu Hidalgo après 12 années de Delanoé, comme les français ont voulu Macron qui était dans l'équipe Hollande; ils devraient faire comme Philippe: "assumer". Comme je suis de province et que le "parisien" méprise les provinciaux, je n'ai aucune compassion pour ces "gens-là".