En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 57 min 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 1 heure 11 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 8 heures 15 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 22 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 1 heure 1 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 2 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 3 min
© RYAD KRAMDI / AFP
© RYAD KRAMDI / AFP
Or noir

Mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale : la timide hausse de la production pétrolière décidée par l'Opep n'empêchera pas les hausses de prix

Publié le 23 juin 2018
La réunion des membres des pays de l'OPEP, ce vendredi 22 juin, a abouti à une décision d'augmenter la production pétrolière, conformément à ce que souhaitait notamment l'Arabie Saoudite, mais l'opposition de certains pays ne permettra pas à cette hausse d'être significative.
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La réunion des membres des pays de l'OPEP, ce vendredi 22 juin, a abouti à une décision d'augmenter la production pétrolière, conformément à ce que souhaitait notamment l'Arabie Saoudite, mais l'opposition de certains pays ne permettra pas à cette hausse d'être significative.

Atlantico : La réunion des membres des pays de l'OPEP, ce vendredi 22 juin, a abouti à une décision d'augmenter la production pétrolière, conformément à ce que souhaitait notamment l'Arabie Saoudite, mais également ce que demandait le président américain, Donald Trump. Que nous dit cette décision des rapports de force internes entre pays producteurs ? Qui sont les gagnants et les perdants de cette résolution ?

Stephan Silvestre : Comme nous l’avons évoqué avant-hier, un groupe de pays (l’Arabie Saoudite et ses alliés du Golfe, plus la Russie) souhaitait relâcher la restriction de production de décembre 2016 afin de s’ajuster à la hausse de la demande et d’éviter un envol des prix au-delà de 80$/baril. Avant la conférence, il était question de rehausser les quotas de +1,8 Mbpj. Face à eux, l’axe Iran-Irak-Venezuela qui, dans l’incapacité d’augmenter sa production, préférait conserver cette restriction pour faire grimper les prix. Le cartel a donc tranché la poire en deux en proposant un rehaussement des quotas de +0,9 Mbpj, espéré suffisant pour enrayer l’emballement des prix, mais suffisamment modeste pour prévenir un effondrement. Mais, derrière ce chiffre officiel, se cache en fait une hausse réelle de la production qui sera bien plus faible, entre 0,6 et 0,7 Mbpj car les pays récalcitrants seront de facto dispensés d’augmenter leur production. Cet accord permet à tous les acteurs de sauver la face : les tenants de la hausse peuvent l’annoncer publiquement, tandis que les opposants pourront se rassurer sur la modestie de cette hausse.

Une telle hausse de la production sera-t-elle suffisante pour enrayer la hausse des prix qui est perçue comme une menace pour la stabilité de l'économie mondiale ?

Non, cette hausse de la production sera trop faible. Je rappelle que le différentiel entre l’offre et la demande devrait atteindre 3,4 Mbpj en 2019 par rapport à la situation actuelle. Il faudra donc que les quotas soient de nouveau rehaussés à l’occasion de la prochaine réunion de l’OPEP qui se tiendra en décembre.

Comment analyser la situation spécifique de l'Iran dans cette décision, notamment au titre de ses revenus ? Quels sont les risques pour le pays ?

L’Iran avait un double avantage au gel des quotas et à la hausse des prix : augmenter ses recettes sans produire davantage et punir l’Occident, en particulier les États-Unis, pour leur actuelle campagne de sanctions. Téhéran peut donc s’estimer assez satisfait de cet accord. Le risque associé à un retournement économique en Occident est moindre pour l’Iran qui, nous l’avons vu, vend surtout son pétrole à des pays émergeants dont la dynamique de consommation repose surtout sur la démographie et la croissance du taux d’équipement des ménages en automobiles. À long terme, le risque est que les émergeants accélèrent leur conversion aux motorisations non pétrolières et délaissent le brut iranien. Mais cette perspective est assez lointaine et ne préoccupe pas Téhéran pour le moment.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires