En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlanti-Culture
La vie parfaite de Silvia Avallone : Beaux thèmes, bon récit, mais personnages peu authentiques
Publié le 23 mai 2018
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Geliot-Lallour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
LIVRE
 
La vie parfaite
de Silvia Avallone
Traduction de  Françoise Brun
Ed. Liana Levi
 
 
RECOMMANDATION
 
          BON
 
 
 
THEME
 
Deux histoires de femmes se côtoient : Adèle habitant un « quartier » proche de Bologne attend un enfant alors qu’elle est mineure et que sa situation familiale et sociale est en tout point précaire ; Dora, habitant un quartier chic de la ville, socialement gâtée, se languit de l’absence d’enfant dans son couple en souffrance. Deux drames contradictoires dans lesquels Zéno, élève de Dora et ami d’Adèle, interviendra en jouant le rôle du sage et de l’ami, mais sans pouvoir imposer de solution. 
 
Le lecteur attend une fin logique : l’enfant non désiré serait confié en adoption au couple désirant, d’autant plus qu’il existe un intermédiaire. Ce serait trop simple...  
 
 
 
POINTS FORTS
 
1)  Le double sujet, très intéressant socialement et humainement, la découverte de deux milieux sociaux aux antipodes mais qui se recoupent par leur humanité.
 
2) Une écriture vivante et adaptée à la situation, très bien rendue par la traduction en français de Françoise Brun.
 
3) Un récit souvent émouvant et qui se laisse lire avec intérêt et plaisir.
 
4) La manière dont est racontée la procédure d’adoption, excellente. On parle souvent de parcours du combattant. Si ce livre pouvait aider à regarder avec plus de cœur le problème des adoptants confrontés pendant des années à ces circuits administratifs absurdes ! 
 
5) L’analyse du vécu de quelques familles dans les cités, couples en loques, femmes seules avec ados dealers … C’est très bien raconté et prodigieusement vivant. 
 
 
POINTS FAIBLES
 
1) La chronologie du récit part d’une bonne idée : elle démarre de l’accouchement de la jeune fille pour revenir sur les circonstances qui l’ont menée là. Malheureusement ce n’est pas toujours très clair et le lecteur peut se perdre entre les personnages, les lieux et les époques qui constituent les deux histoires.
 
2) La mère qui pèse 150 kilos, le dealer trop beau qui tue son père trop alcoolique, les minettes archi maquillées, le père qui rentre de tôle, qui en fait des tonnes et disparait aussi sec, la mère qui va perdre son boulot, la femme qui tue l’enfant unique de sa sœur en faisant une marche arrière… c’est peut-être un peu beaucoup pour un seul roman...
 
3) Est-il inventé, ce quartier Labriola près de Bologne ? Le nom du philosophe italien y est-il pour quelque chose ? On aimerait en savoir davantage.
 
 
EN DEUX MOTS
 
Je n’ai pas trouvé les personnages très authentiques. Malgré tout l’intérêt que j’ai pu porter à leur situation, je ne me suis pas identifiée à eux, je ne suis pas rentrée dans leur histoire. Quelles que soient ses qualités littéraires, son imaginaire romanesque, la vigueur narrative de son style, je trouve que ce livre, au demeurant très intéressant, manque de conviction profonde.
 
 
UN EXTRAIT
 
« Moi je ne compte pas, dit-elle pourtant à Bianca (l’enfant dont elle est enceinte). Ce qui compte, c’est le monde où tu vivras. Un jour je passerai par ici. Et la plus belle petite fille que je verrai jouer ; pas seulement la plus belle mais la plus heureuse, je saurai que c’est toi. »
 
 
L’AUTEUR
 
Née en 1984, Silvia Avallone, Italienne, suit des études de lettre et de philosophie à Bologne. Elle épouse un libraire et devient écrivain. Elle est l’auteur d’un recueil de poésie et de quatre romans qui connaissent un grand succès et sont traduits dans plusieurs langues. Ils sont publiés en France chez Liana Levi. Silvia Aballone obtient pour son premier roman, « d’Acier », le prix Campiello Opera Prima, et son roman, "le Lynx", est porté à l’écran par Stefano Mordini . Elle est également lauréate du prix des lecteurs de l’Express.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2444 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
05.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
06.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires