En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Atlantico Business
Voyage en Russie : ce qu’Emmanuel Macron peut espérer obtenir de Vladimir Poutine
Publié le 23 mai 2018
Emmanuel Macron est à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 24 et 25 mai. Mais pour quoi faire précisément ?
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron est à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 24 et 25 mai. Mais pour quoi faire précisément ?

Le président français sera donc à St Pétersbourg jeudi et vendredi où il doit rencontrer Vladimir Poutine dans le cadre du forum économique. Ce forum économique est organisé par des universitaires russes et le gouvernement de Moscou pour permettre au monde des affaires russe de rencontrer chefs d’entreprises et investisseurs internationaux. Et réciproquement. Le partenariat est bénéfique aux deux parties.

Inutile de dire que la plupart des grands patrons européens seront à Moscou, d’abord parce que la Russie est un marché important de 150 millions d’habitants et que les besoins de consommation et d’équipement du peuple russe sont considérables aussi bien au niveau de la consommation finale, qu’en investissements sur les équipements collectifs (eau, énergie, environnement, technologie, industrialisation). En théorie, les Russes sont donc preneurs de produits étrangers mais aussi d’équipements de production pour développer leur industrie locale.

Pour Emmanuel Macron, il s’agit donc avant tout d’améliorer les relations économiques. Mais pour améliorer les échanges économiques, il faut surmonter tous les obstacles politiques et ils sont nombreux.

Coté Union européenne, il faut d’abord tout faire pour garder les Russes dans l’espace européen, éviter qu’ils ne se rapprochent des chinois, lesquels ont eux aussi intérêt à s’en faire des amis. Dans le dialogue un peu surréaliste qui se construit entre la Chine et les Etats-Unis, tout le monde a compris qu‘un rapprochement entre la Chine et l’Amérique se ferait au détriment de l’Europe. Il est évident que le projet d’armistice commercial entre la Chine et les Etats-Unis va booster les échanges entre les deux puissances. La Chine va sans doute importer plus de biens qu’auparavant mais en continuant d’en exporter autant. Cela dit, si le courant entre la Chine et les US se renforce, celui entre l’Europe et la Chine va se réduire d’autant.

Les industriels européens vont perdre des marchés en Chine. Dans les nouvelles technologies, les transports, l’énergie, la santé, le bâtiment et les travaux publics, ainsi que l’agroalimentaire où les entreprises américaines vont entrer sur le marché chinois avec une place de choix.

Emmanuel Macron a tout intérêt à préparer des contre feux.

Côté Moscou, Vladimir Poutine a tout intérêt à trouver des appuis en Europe pour assumer la contre influence américaine dans certaines régions du globe, en Afrique notamment et surtout au proche et moyen Orient. La Russie ne peut pas se permettre de rester seule face aux Etats-Unis dans des théâtres aussi fragiles que l’Iran et la Syrie.

Il va donc falloir clarifier les alliances ou les rapports de force sur la Syrie, l’Iran et sur l’Ukraine. L‘Europe et la France en particulier ont besoin de garanties. Compliqué à réunir.

Cela dit, l’écosystème favorable au business et aux échanges entre la Russie et l’Europe ont aussi besoin d’une clarification au niveau des conditions de fonctionnement du système russe. Vladimir Poutine a urgemment besoin d’investisseurs étrangers pour gagner son pari et offrir aux Russes un niveau d’activité, de croissance et d’emplois à la hauteur d’une grande et vielle puissance occidentale, à la hauteur surtout de sa puissance militaire et de son image internationale.

Or Poutine le sait, il n‘attirera pas les investisseurs dans un pays où la sécurité des contrats commerciaux et financiers ne serait pas garantie. Il lui faut donc transformer son modèle vers plus de transparence et d’éthique. La Russie vit principalement sur ses immenses réserves de gaz et de pétrole. Il doit transformer son appareil de production. Il a besoin de technologie, de réguler son système et de lutter contre la corruption qui mine tous les rapports sociaux. Et surtout la confiance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 23/05/2018 - 20:55
Oh ben
je vois pas pourquoi JMS nous raconte tout ça! si le CAC prend 5% quand Macron va rentrer de Russie c'est qu'il aura niqué Poutine comme...Sarkozy l'avait fait ! Vous vous souvenez de la vidéo où tout le monde pensait qu'il était bourré le petit Nicolas !
zen-gzr-28
- 23/05/2018 - 19:50
Jupiter n'a pas annoncé
Jupiter n'a pas annoncé ce qu'il espère obtenir de Monsieur POUTINE ?
Devient -il prudent et humble ?
patafanari
- 23/05/2018 - 12:55
Soyons optimistes...
Il obtiendra de Poutine un flacon de shampoing anti-pelliculaire.