En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

07.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 21 min 55 sec
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 2 heures 45 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Politique
Représentation

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 22 heures 39 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 39 min 17 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 2 heures 36 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 3 heures 9 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 4 heures 4 min
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 22 heures 44 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 1 jour 1 heure
© NOAH SEELAM / AFP
© NOAH SEELAM / AFP
Porte de sortie

Accord sur le nucléaire : pour sortir de la crise, l'Iran va devoir négocier avec Washington

Publié le 11 mai 2018
Donald Trump a annoncé mardi 8 mai une décision radicale : il retire son pays de l'accord sur le nucléaire iranien. Désormais, la seule sortie de crise possible pour l'Iran, c'est de s'entendre avec Washington.
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a annoncé mardi 8 mai une décision radicale : il retire son pays de l'accord sur le nucléaire iranien. Désormais, la seule sortie de crise possible pour l'Iran, c'est de s'entendre avec Washington.

Sans surprise, Donald Trump a annoncé mardi 8 mai qu'il retirait son pays de l'accord sur le nucléaire iranien signé à Vienne le 14 juillet 2015. Plutôt qu'une solution « soft », consistant à simplement exclure les Etats-Unis de l'accord, le président américain a préféré choisir l'option la plus radicale, en rétablissant l'intégralité des sanctions levées, en annonçant des sanctions encore plus sévères, et en forçant les entreprises étrangères à choisir rapidement entre faire des affaires en Iran ou aux États-Unis.

Alors que l'Iran respectait ses propres engagements, Donald Trump par sa décision a enfreint la lettre et l'esprit de l'accord, et prend de surcroit le risque d'isoler son pays. Des autres pays signataires que sont la France, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine plus l'Allemagne, en passant par le secrétaire général des Nations-Unies, la communauté internationale s'insurge contre cette décision unilatérale et appelle au maintien coûte que coûte de l'accord. Les Etats-Unis ne trouvent pour les soutenir que deux alliés qui ne surprennent guère : l'Arabie Saoudite, et Israël.

Outre que Donald Trump souhaite prendre systématiquement le contre-pied de la politique de son prédécesseur Barack Obama, par cette décision, il confirme son réel objectif : obtenir un changement de régime en Iran. Sa méthode : asphyxier le pays et l'entraîner dans une débâcle économique. Un processus déjà à l'oeuvre depuis 2016, car malgré la levée des premières sanctions internationales liées au nucléaire, les Américains avaient maintenu leurs sanctions antérieures à la signature de l'accord de Vienne, sanctions qui frappaient l'Iran par rapport au non-respect des droits de l'homme et au soutien supposé au terrorisme, décourageant ainsi les flux financiers internationaux vers Téhéran. Conséquence directe, trois ans après l'accord, l'Iran n'a bénéficié que de 10 milliards de dollars d'investissements sur les 200 milliards estimés par le cabinet de conseil McKinsey.

Déjà très affaibli sur le plan économique, l'Iran se voit encore plus fragilisé par les menaces de Trump à l'encontre des pays étrangers qui souhaiteraient y investir. Sa position est particulièrement délicate : accepter les exigences américaines, sous peine de voir son économie entrer en récession.

Le gouvernement du président modéré Hassan Rohani, subissant à la fois les foudres des conservateurs, qui n'ont jamais cru aux bénéfices promis par l'accord de Vienne – et qui se voient renforcés par la décision américaine – et celles des Iraniens déçus par les promesses non tenues sur le plan social et économique, se retrouve face à une réelle difficulté. Sortir de l'accord, c'est tomber dans le piège tendu par les Etats-Unis, ce qui pourrait justifier par la suite des frappes militaires américaines et israéliennes sur des installations iraniennes. La seule sortie de crise possible pour l'Iran, c'est de s'entendre avec Washington, l'Europe n'ayant pas les moyens matériels de répondre aux besoins iraniens.

Reste à savoir dans quelle mesure les exigences américaines, concernant entre autres le programme de développement de missiles balistiques et la présence des forces iraniennes dans les autres pays de la région, pourront être entendues par l'Iran, notamment pour rassurer Israël.

Seule chose tangible, la détresse réelle du peuple iranien, partagé entre une forte inquiétude et un grand sentiment de désenchantement face à l'accord de Vienne, qu'on peut désormais considérer comme mort et enterré.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

07.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/05/2018 - 23:43
Démission soudaine du directeur de l’AIEA (ONU)...
comme s’il avait peur que le monde découvre la grande supercherie iranienne dont s’est rendu complice l’ONU...Aïe Aie Aïe, caramba!...
Liberte5
- 11/05/2018 - 19:24
D. Trump tape dans la fourmillière pour obliger
l'Iran a renégocier un accord qui enfin tienne debout. Trump a raison de se battre pour que L'Iran ne puisse pas posséder l'arme atomique. Sachant que les Mollahs souhaitent la disparition d'Israël. L'Iran ,qui occupe une partie de la Syrie et qui avec le Hezbollah occupe le Liban, mène une politique agressive dans cette région. Israël ne peut laisser cela se faire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 11/05/2018 - 11:15
et oui !..... Voilà ce qui
et oui !..... Voilà ce qui arrive quand la grenouille Française veut se faire plus grosse que le "corned-beef" made in USA !