En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 27 min 51 sec
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 15 heures 42 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 16 heures 47 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 17 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 18 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 20 heures 22 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 22 heures 34 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 1 jour 25 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 15 heures 18 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 16 heures 20 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 18 heures 2 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 19 heures 46 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 20 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 22 heures 12 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 22 heures 50 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 23 heures 25 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 1 jour 48 min
© Gaumont Columbia Tristar Films
© Gaumont Columbia Tristar Films
Bonnes feuilles

"Habile !" : quelle est la véritable histoire de OSS (parfois 117) ?

Publié le 03 avril 2018
Près de trente ans après la chute du Mur et la fin de la guerre froide, l’univers opaque des espions et agents secrets fascine de plus en plus. Or, la réalité s’avère souvent bien éloignée de la fiction. Cet ouvrage de référence offre un décryptage vivant et complet de l’univers du renseignement « vu de l’intérieur ». Extrait de "Dictionnaire du renseignement" d'Hugues Moutouh et Jérôme Poirot, aux éditions Perrin (2/2).
Hugues Moutouh, préfet, était conseiller spécial du ministre de l'Intérieur au moment de l'affaire Merah.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Poirot est l’ancien adjoint du coordinateur national du renseignement.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Moutouh
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Moutouh, préfet, était conseiller spécial du ministre de l'Intérieur au moment de l'affaire Merah.
Voir la bio
Jérôme Poirot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Poirot est l’ancien adjoint du coordinateur national du renseignement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près de trente ans après la chute du Mur et la fin de la guerre froide, l’univers opaque des espions et agents secrets fascine de plus en plus. Or, la réalité s’avère souvent bien éloignée de la fiction. Cet ouvrage de référence offre un décryptage vivant et complet de l’univers du renseignement « vu de l’intérieur ». Extrait de "Dictionnaire du renseignement" d'Hugues Moutouh et Jérôme Poirot, aux éditions Perrin (2/2).

L’OSS, ou Office of Strategic Services, a été créé le 13 juin 1942 pour doter les États-Unis d’une capacité de renseignement adaptée à la situation née de son entrée en guerre, le 8  décembre 1941, au lendemain de l’attaque japonaise à Pearl Harbor. Jusque-là, le renseignement extérieur relevait de l’armée et du département d’État, sauf la zone de l’Amérique latine qui était de la compétence du FBI. Créé en raison des impératifs de la guerre, l’Office of Strategic Services, dont l’essentiel de l’activité se déploya en Europe, et très peu sur le théâtre Pacifique, fut logiquement démantelé par le président Truman le 1er  octobre 1945, avant que ne soit créé, le 22  janvier 1946, le Central Intelligence Group, qui fut lui-même remplacé par la CIA en septembre 1947.

Jean Brochet, dont le nom de plume était Jean Bruce, né le 22  mars 1921 dans la Sarthe, auteur de la série de romans « OSS 117 », s’est inspiré d’un agent américain, rencontré en 1944 à Lyon, William Leonard Langer, dont le matricule au sein de ce service était non pas 117, mais 1177. Entré dans la police juste avant la guerre, Jean Bruce rejoignit la Résistance, puis exerça de nombreux métiers avant de se consacrer au roman d’espionnage avec la parution du premier volume de la saga : Tu parles d’une ingénue !, dont le titre sera modifié en Ici OSS 117 en 1956. Le héros de la série est l’espion américain de l’Office of Strategic Services Hubert Bonnisseur de La Bath. Comme tous les agents de renseignement des œuvres de fiction de l’après-guerre, il est doté de toutes les qualités  : un physique avantageux, de l’intuition, une intelligence vive, un courage qui confine à l’héroïsme, un charme auquel nulle jeune femme ne saurait résister. En ce sens, c’est un personnage qui ne se distingue guère de James Bond, apparu trois ans plus tard, en 1952, ou de Malko Linge, en 1965.

La multitude d’expériences que vécut Jean Bruce, dans une période aussi particulière que la Seconde Guerre mondiale et les années qui suivirent la Libération, firent qu’il acquit une réelle connaissance du monde entier et de l’univers des services secrets. Les éléments biographiques disponibles font état du fait qu’il fut agent d’un réseau de renseignement, sans autre précision, mais probablement au sein de la Résistance. Il faisait toujours démarrer les intrigues d’OSS 117 à partir d’un fait réel et put, grâce à sa culture, écrire des histoires où le réalisme d’une partie du récit confère de la crédibilité à l’ensemble.

En quatorze années, jusqu’à sa mort dans un accident de voiture le 26 mars 1963 dans la Seine-et-Oise, il écrivit quatre-vingt-huit opus d’« OSS 117 », soit plus de six par an. Jean Bruce fut un auteur très prolifique, car il signa de nombreux autres romans et des articles dans des revues érotiques, une biographie de Saint-Exupéry et deux pièces de théâtre mettant en scène son héros : À bout portant en 1955 et OSS 117 en 1961. De manière sur‑ prenante, sa veuve Josette continua la saga d’« OSS 117 » à partir de 1966. Elle en livra 143, soit une moyenne de sept et demi par an. Elle épousa en secondes noces Pierre Dourne, un ami de la famille qui apparaît dans les « OSS 117 » sous le nom de Pierre Dru. Les titres des volumes écrits par Jean et Josette Bruce, à l’instar de nombreux romans policiers ou d’espionnage de l’époque, sont angoissants ou mystérieux : Cité secrète, Piège dans la nuit, OSS en péril, À tuer, Torture, ou se veulent des calembours ou des vers de circonstance : Cache-cache au Cachemire, Moche coup à Moscou, Agonie en Patagonie, Alibi en Libye. Josette Bruce interrompit l’écriture de la saga à la suite d’une procédure judiciaire engagée avec succès par sa fille Martine et par son beau-fils François, que Jean Bruce eut avec une autre femme, pour atteinte à leurs droits patrimoniaux et moraux. La série reprit à partir de 1987, jusqu’en 1992, période durant laquelle les deux enfants de Jean écrivirent vingt-quatre épisodes. Au total, plus de 75 millions d’exemplaires des aventures d’« OSS 117 », traductions en dix-sept langues comprises, ont été vendus. Le président Kennedy a été l’un de leurs nombreux lecteurs. Josette Bruce mourut en 1996.

OSS 117 a fait l’objet de treize adaptations au cinéma. La première fut, en 1957, OSS 117 n’est pas mort, et la deuxième, en 1960, vit Michel Piccoli incarner le héros dans Le Bal des espions. Le réalisateur André Hunebelle réalisa quatre adaptations d’OSS 117, de 1963 à 1968, qui rencontrèrent le succès. Les deux films les plus récents mettant en scène le héros sont dus à Michel Hazanavicius, qui confia le rôle-titre à Jean Dujardin dans OSS 117 : Le Caire, nid d’espions, en 2006 et OSS 117 : Rio ne répond plus, en 2009. Ces deux succès se distinguent des autres adaptations et du héros original. En effet, Hubert Bonnisseur de La Bath n’est plus un Américain de l’Office of Strategic Services, mais un Français du SDECE. S’il partage avec le modèle initial certains traits (un physique flatteur, du charme), il est en revanche inculte, bête sans être méchant, arrogant, dénué de savoir-vivre. Il ne doit pas ses succès à ses talents, mais aux circonstances qui finissent par être à son avantage. OSS 117 fit également l’objet d’une adaptation baroque sous forme de ballet, imaginé par Jean Bruce lui-même, qui fut joué à l’Olympia. Soixante-treize aventures d’« OSS 117 » ont été déclinées en bande dessinée entre 1966 et 1982. Enfin, Jean Bruce a animé une émission de radio, en 1962, sur Europe N° 1, baptisée « OSS raconte », dans laquelle il parlait de son œuvre.

Jérôme Poirot

Extrait de "Dictionnaire du renseignement" d'Hugues Moutouh et Jérôme Poirot, aux éditions Perrin

"Dictionnaire du renseignement" d'Hugues Moutouh et Jérôme Poirot

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

07.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires