En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 4 heures 6 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 7 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 9 heures 28 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 9 heures 42 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 9 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 48 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 7 heures 24 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 13 heures 52 min
Atlantico Business

Brexit : l’Europe va essayer de sauver le soldat Theresa May

Publié le 14 février 2018
Theresa May s’est enfermée dans un piège qui l’oblige soit à la surenchère, soit à la démission. Pour les Européens, ça devient insupportable.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Theresa May s’est enfermée dans un piège qui l’oblige soit à la surenchère, soit à la démission. Pour les Européens, ça devient insupportable.

D’ici quelques années, la mise en place du Brexit et de ses négociations fera les délices des étudiants en sciences politiques. En attendant, pour les européens, et notamment la petite délégation qui entoure Michel Barnier, la situation est devenue de plus en plus difficile à gérer. On a désormais compris que tout en restant fidele aux principes du divorce, il fallait sans doute ménager Theresa May car sa démission ouvrirait la porte à la pire des incertitudes, avec aux commandes ceux qui prônent un Brexit beaucoup plus dur.

Les deux semaines passées ont été pour Theresa May très éprouvantes. A Davos, elle avait confirmé son ambition de négocier une solution de compromis qui aurait ménagé l’essentiel des intérêts britanniques en préservant la liberté de circulation des hommes, des biens, des services, entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. En bref, son projet était de mettre en place un système comme il en existe un avec la Suisse. 

Dans ce cas de figure, le Brexit était supportable pour les européens, à condition de bien protéger la situation des résidents européens en Grande Bretagne, ce qui n‘est toujours pas réglé. Comme dans un divorce, le point le plus délicat porte sur les enfants, les citoyens. 

Theresa May s’est très rapidement aperçue que ce type de compromis était inacceptable par une grande partie de ses amis politiques, notamment dans son gouvernement, qui reviennent eux sur un Brexit dur, d’où la paralysie de la Première ministre et les nouveaux risques de démission. 

Theresa May a donc fait machine arrière sans pour autant dire selon quelles modalités. Elle vient d’annoncer que dans les 3 semaines, elle prononcera un discours sur le Brexit. Et dans la foulée, plusieurs ministres parmi les poids lourds prononceront également un discours sur les relations avec les pays de l’Union européenne, Boris Johnson, le ministre des affaires étrangères et Liam Fox, son collègue en charge du commerce. David Davis, qui est lui chargé exclusivement du Brexit, devrait aussi prendre la parole. 

Alors, tous ces responsables sont plutôt classés parmi les faucons, les hard-Brexiters. Ils veulent un divorce pur et un divorce dur. Theresa May a donc tout intérêt à aller dans leur direction si elle ne veut pas se faire désavouer en place publique.

Sauf qu’il y a aussi en jeu le ministre des finances, qui essaie plutôt de calmer la partie et qui a prévenu qu'il n’ajouterait pas sa voix à la cacophonie. Il faut dire que Philip Hammond est considéré comme le ministre le plus europhile du gouvernement. Donc il est inaudible par l’opinion. Mais actif auprès des milieux d'affaires qu’il veut protéger et rassurer. C’est lui qui a poussé Theresa May a accepté le compromis proposé par Michel Barnier sur le montant de la facture et la recherche d’une union douanière qui laisserait une chance de préserver les échanges. Maintenant que Theresa May fait machine arrière, il préfère se taire. 

Sur le front de l’économie, c’est toujours « Sauve qui peut ». Même si les principaux dirigeants des banques ont décidé de faire profil bas, ils préparent tous, dans la discrétion, des projets de déménagement sur Francfort ou sur Paris, deux villes qui pourraient bénéficier le plus d‘une débâcle sur la place de Londres. 

En revanche, l’industrie automobile japonaise a une attitude tout autre en menaçant officiellement le gouvernement britannique de partir. C’est l’ambassadeur du Japon qui a été mandaté par les industriels, Nissan, Toyota, et Honda pour prévenir Theresa May que s’ils perdaient le passeport européen, ils déménageraient sur le continent avec leurs 140 000 emplois. C’est la première fois que la menace est aussi officielle.

Pour Theresa May, la situation devient donc insoluble. Son parti lui demande de sortir de l’Union européenne, mais les industriels lui conseillent de respecter quand même certaines règles.

La situation des européens n‘est pas beaucoup plus confortable. Chez Michel Barnier qui a toute la confiance de la Commission et des partenaires de l’Union européenne, il s‘agit d’être ferme. 

Si les anglais ont voté pour le Brexit, qu’ils s’organisent pour vivre en dehors de l’Union européenne et assumer la séparation tout en négociant des modalités de fonctionnement qui préservent les intérêts des uns et des autres. 

D’où les conditions dictées par Bruxelles et qui avaient été acceptées par Londres, le chèque, le respect des statuts des expatriés européens en Grande Bretagne et la négociation d’accords commerciaux bilatéraux. 

A priori, Theresa May est poussée à revenir sur ce compromis considéré comme trop généreux pour les européens. Pour autant, elle n’a pas de plan B. 

Or, le plan B des plus ardents anti-européens existe. Si la Grande Bretagne ne pouvait pas obtenir une période de transition suffisamment longue pour négocier des accords de libre échange avec l’Union européenne, les anti-européens sont près à transformer leur pays en une sorte de paradis fiscal qui deviendrait le refuge de tous ceux qui veulent faire de l’optimisation fiscale. Bref, le modèle suisse tel qu’on l’a connu avant la normalisation demandée par les européens. 

A deux différences près, la Suisse reste un petit pays alors que la Grande Bretagne possède un patrimoine et un potentiel industriels considérables, c’est donc un bulldozer qui pourrait faire beaucoup de dégâts.

La Suisse est pratiquement rentrée dans le rang et, sans appartenir à l’Union européenne, elle en respecte beaucoup de règles et paie une contribution au fonctionnement. 

Compte tenu du durcissement de la situation en Grande Bretagne, les européens en sont arrivés au point de considérer que Theresa May était le seul rempart à une surenchère meurtrière et restent donc favorables à son maintien au pouvoir.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
abracadarixelle
- 14/02/2018 - 18:36
Pourquoi la sauver ?
Qu'elle se sorte elle-même de la situation où elle s'est mise !
marc92
- 14/02/2018 - 13:45
Theresa Dry
Theresa May est à Margaret Tatcher ce que Jean-Marie Cavada était au Canada Dry
Piwai
- 14/02/2018 - 10:46
pour une fois...
Une analyse moins stupide... non obstant le timing! Les hard-brexiteurs compte bien sur l'inertie de la comission pour negocier leur nouveau statut de paradis fiscale avec les...GAFA, ce qui represente un enjeux geopolitique considerable. Bref, la bataille actuelle se trouve entre Trumps et Hammond et elle est philosophique: qui des USA ou du RU assurera au mieux la regulation de la guerre monetaire que chine et Russie compte bien mené contre l'occident, même s' ils doivent le faire avecdes alliés de circonstance. La nouvelle route de la soie est le pendant majeur aux echanges maritimes dans la zone pacifique...