En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© DR
Chansons, recettes de cuisine, photos de famille... Sur Pinterest, l'internaute peut partager ses passions ou ses coups de coeurs en les "épinglant" sur un tableau virtuel.
Exponentiel
Comme une traînée de poudre ! Pinterest sur les talons de Facebook et Twitter
Publié le 10 avril 2012
+50% de trafic entre janvier et février et 30 fois plus de trafic qu'il y a six mois. Le réseau social à la croissance record séduit les internautes qui y partagent leurs coups de coeur. Il s'agit de "punaiser" des photos, vidéos sur un tableau virtuel. Résultat : le site est aussi un service commercial pour acheter et vendre ce que les internautes voient sur les photos.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
+50% de trafic entre janvier et février et 30 fois plus de trafic qu'il y a six mois. Le réseau social à la croissance record séduit les internautes qui y partagent leurs coups de coeur. Il s'agit de "punaiser" des photos, vidéos sur un tableau virtuel. Résultat : le site est aussi un service commercial pour acheter et vendre ce que les internautes voient sur les photos.

Médaille de bronze : Pinterest ! Le site s'installe sur le podium des réseaux sociaux les plus visités aux États-Unis, derrière Facebook et Twitter. Selon un rapport rendu public par la firme Experian, le trafic de Pinterest a gagné 50% entre janvier et février, grâce à quoi le réseau est passé devant Tumblr, LinkedIn et Google +.

Élu "meilleure start up de 2011" par TechCrunch, le site connait une croissance exponentielle. Son audience est montée à 21,5 millions de visites durant la semaine du 28 janvier 2012. Soit 30 fois plus que la dernière semaine de juillet 2011. Encore balbutiant en France, 42% des internautes américain ont ouvert un compte, selon une étude de PriceGrabber conduite en mars dernier. Même Barack Obama y est inscrit !




Mais Pinterest kesako ? Lancé en mars 2010, ce site est un peu comme un tableau en liège virtuel, sur lequel on peut "épingler" ("pin" en anglais) ses coups de coeur (photos, vidéos, etc.) que vous pouvez classer par thèmes.
L’idée est de pouvoir facilement les retrouver mais aussi de les partager avec vos amis. Il est possible de créer plusieurs tableaux en fonction de ce que vous souhaitez y épingler. Par exemple d’un côté les clips que vous aimez en ce moment, d’un autre les caricatures dénichées sur Internet qui vous font sourire.

Autre côté intéressant : Pinterest vous permet de découvrir de nouvelles choses en fonction de vos centres d’intérêt.  En cliquant sur la catégorie "architecture" par exemple, des photos épinglées par d’autres internautes qui s’y intéressent s’affichent. En cliquant sur une image, il est possible de retrouver d’où elle vient (article de blog, site).

Hormis quelques problèmes de droits d'auteur (il faut s'assurer que l'on a bien les droits des photos ou des vidéos que l'on affiche), le site est donc particulièrement visuel.

Résultat : l'intérêt du site est aussi commercial. Les marques voient leurs produits exposés par des utilisateurs. Au point qu'il n'y a pas de publicité sur le site : celle-ci est réalisée gratuitement par les utilisateurs « épingleurs ». 

Parmi les utilisateurs, 21% ont déjà acheté un produit après l'avoir vu en photo sur Pinterest. Les répondants qui ont acheté un produit après l'avoir vu sur le réseau social uniquement ont commandé à 33% de l'alimentaire ou des ustensiles de cuisine, à 32% des articles de mode, à 30% de la décoration et à 26% de l'artisanat.

 

Le concept séduit. Et tout particulièrement les femmes qui représentent plus de 80 % des utilisateurs. Jusqu'à 87 %, selon les chiffres de l'agence MDG advertising.

Katerine Rosman, journaliste au Wall Street Journal, explique qu'elle est devenue une inconditionnelle du site. "Mes albums m'aident à retenir les recettes ou les projets que j'aimerais essayer. J'en ai créé plusieurs, intitulés 'Pour la maison' ou 'Ce que je suis réellement capable de cuisiner' [...], sans trop savoir qui viendrait les consulter. Ils ne reflètent pas forcément ma carrière, ni mon seul rôle de maman, mais simplement qui je suis."

Un enthousiasme partagé par Petula Dvorak, du Washington Post. "Je sais bien. Ça me semblait inutile à moi aussi. Mais je suis tombée dedans [...] Quand je me suis inscrite, j'ai vu qu'un tiers de mes amies du quartier - avocates, dirigeantes, professeurs, ingénieurs -  'épinglaient' comme des malades."

Basé à Palo Alto en Californie, le site emploie 16 personnes et a déjà levé 27 millions de dollars. Moins de deux ans après sa création, il est déjà valorisé à plus de 200 millions de dollars. De quoi inquiéter Mark Zuckerberg ?

"Attention à ces sites qui, comme Quora en 2010 ou Instagram en 2011, soulèvent beaucoup d'enthousiasme avant de retomber comme des soufflés", met en garde le spécialiste des réseaux sociaux Nicolas Celic. Alors qu'il prévoit de prendre une commission sur la vente d'objets réalisée par son intermédiaire, Pinterest n'est toujours pas profitable. Attention à la bulle 2.0 !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Takezo
- 10/04/2012 - 11:21
@Patoche
Votre réaction est la preuve que les français ne savent faire qu'une chose : geindre. Bouh les vilains américains font la pluie et le beau temps ouin ouin.
Si les sites américains fonctionnent c'est effectivement tout un ensemble : principe, design, ergonomie, marketing. Le marketing n'est pas une vilaine chose ! Tout ce qu'ils font est fait de manière professionnelle, chaque détail compte ! Que ce soit sur internet, en cinéma, en musique. En France, il y a un manque de professionnalisme criant qui fait que l'on ne vas pas jusqu'au bout de la démarche.
Et le succès est toujours suspect pour vous les français. Si ça marche, c'est qu'il y a un truc qui ne va pas, si ça ne fonctionne pas, c'est que les utilisateurs sont des idiots.
Et surtout, il y a des gens assez intelligents aux US pour savoir miser de l'argent sur des projets tels que facebook, twitter, etc.
Il y a sans doute des Bill Gates, des Steve Jobs en France, etc. mais 1, on n'aime pas le succès ici et 2 ils ne trouveront aucun business angel.
Mais continuez à pleurer, vous relancerez l'industrie du kleenex.
Patoche
- 09/04/2012 - 16:46
Mimétisme
Atlantico, comme le reste de la presse française est d'une étonnante ignorance moutonnière
Pinterrest est la preuve que la Americains se foutent vraiment de notre tronche et décident de la pluie et du beau temps sur le web
Et comme des moutons, nous plongeons a chaque fois.

Pinterrest n'a rien inventé

Le concept et le principe existent depuis des années

Fffound.com (2005)
Vi.sualize.us (2008 crée par un espagnol )
http://weheartit.com/ (2008 par deux Brésiliens )

Et plus près de chez nous http://kweeper.com (2009 , 1 lyonnais )

La vraie innovation de pinterrest ?
L'argent

27 millions d'euros suffisent a faire du buzz

A quand de vrais articles de fonds sur le web ?