En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 10 heures 33 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 12 heures 12 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 16 heures 5 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 17 heures 6 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 18 heures 11 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 19 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 28 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 20 heures 7 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 20 heures 32 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 11 heures 5 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 15 heures 38 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 46 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 17 heures 22 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 51 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 19 heures 18 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 20 heures 33 min
Zone franche

L'Espagne en crise : call-girls de luxe et conscience sociale

Publié le 30 mars 2012
Les prostituées de luxe espagnoles refusent désormais leurs faveurs aux banquiers. A 300 euros de l'heure, ils étaient pourtant bien les seuls à pouvoir se les offrir.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prostituées de luxe espagnoles refusent désormais leurs faveurs aux banquiers. A 300 euros de l'heure, ils étaient pourtant bien les seuls à pouvoir se les offrir.

Les journalistes  ― et les huissiers, ça va sans dire  ― peuvent dire merci aux banquiers. Depuis que ces derniers sont jugés responsables d'à peu près tous les maux de la planète, c'est tout juste si diffuseurs de propagande et expulseurs de familles surendettées apparaissent encore au palmarès des professions les plus universellement exécrées.

Pour les huissiers, je ne sais pas, je ne fréquente pas ce genre d'individu, mais pour les journalistes, c'est tout de même assez dur à vivre : être détesté, c'est au moins avoir la certitude de ne pas laisser indifférent. J'espère d'ailleurs que c'est ce que se disent les salariés de la Société Générale et de la BNP lorsqu'ils se rendent au boulot le matin sous les horions d'une foule hystérique.

Il faut dire qu'ils ont un peu exagéré, ces dernières années. Entre les subprimes, l'assèchement du crédit aux entreprises en dépit de subventions publiques faramineuses, la ruine de la Grèce et l'augmentation de la cotisation Carte Bleue à paiement différé, les gens sont agacés, c'est normal. On le serait à moins.

Bon, nous n'en sommes pas encore à enfouir nos euros sous nos matelas pour ne plus nourrir ces parasites, mais c'est juste parce que c'est la crise et qu'un Dunlopillo n'a jamais accordé d'autorisation de découvert, même avec agios. Que la croissance reparte et on va voir ce qu'on va voir.

En tout cas, il y a des signes qui ne trompent pas : même les banques font de la pub anti-banque, depuis quelques temps. Le Crédit Mutuel, qui promène sa famille Fenouillard à qui on ne la fait pas sur tous les écrans, tente bien de nous convaincre que le mot crédit dans sa raison sociale est synonyme d'organisation caritative mais je ne suis pas certain que ce soit très efficace. A la limite, on a moins de mal avec les spots du CIC qui font passer l'établissement pour un opérateur de téléphonie mobile, la parenté entre fournisseurs de forfaits avec engagement de 25 ans et prêteur sur gages étant plus facile à gober.  

Dernière manifestation en date de cette haine pour les éditeurs de RIB, la décision des prostituées de luxe espagnoles de ne plus les accepter comme clients. Ca peut sembler anecdotique, mais  c'est tout de même un sacré indice de l'exaspération ambiante : une call-girl vraiment haut-de-gamme, à part des banquiers et, peut-être, des directeurs de FMI, ça ne doit pas avoir une clientèle très diversifiée. Pas chiennes, les travailleuses du sexe accepteront toutefois de ne plus refuser les appels de leur gestionnaires de comptes lorsqu'ils se remettront à se comporter convenablement et à prêter de l'argent aux Ibères en difficulté. On imagine que ce n'est pas demain la veille.

Dans l'intervalle, elles se mettront peut-être à reprendre langue avec les huissiers, finalement pas si mauvais bougres, comme on a vu. Les journalistes, c'est moins sûr : à 300 euros de l'heure en moyenne, soit la grosse partie du salaire d'un pigiste famélique aux yeux rougis par le manque de sommeil et à l'estomac vide, les plumitifs risquent de ne pas être bien nombreux à faire la queue chez ces prostituées chics à conscience sociale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Democrator
- 31/03/2012 - 22:22
Bon, aujoird'hui c'est fini...
... mais sinon, à l'époque, il leur suffisait de devenir femme de ménage dans un hôtel vaguement haut de gamme pour pouvoir espérer...

Bref, "Les prostituées de luxe espagnoles refusent désormais leurs faveurs aux banquiers". En fait on les comprends !
Harmaggedon
- 30/03/2012 - 08:14
Vous allez nous faire pleurer, vous aussi ?
... sur ces pauvres... journalistes ?
Bien sûr, il y a les pigistes, mais il y a aussi tous ces nombreux journalistes, éditorialistes, polémistes militants, dans et, un peu moins, hors du service public, qui faut-il le rappeler, bénéficient, on peut se demander pourquoi, d'un abattement supplémentaire de 20% sur leur déclaration de revenus... bizarre qu'auncun d'entre eux, pourtant si prolixes sur les avantages fiscaux des autres, n'en parle !
Ravidelacreche
- 29/03/2012 - 19:28
:o)
Mr Serraf vous êtes bien informé ! secret des sources ou expérience personnelle ?!