En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 2 min 54 sec
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 33 min 21 sec
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 47 min 6 sec
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 56 min 24 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 5 heures 31 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 19 heures 37 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 21 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 22 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 21 min 42 sec
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 41 min 41 sec
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 52 min 32 sec
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 19 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 22 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 22 heures 38 min
Tous ensemble

Jean-Luc Mélenchon n'oubliez pas de dire merci à Pierre Gattaz !

Publié le 19 octobre 2017
Le patron des patrons est – en dépit des apparences- entièrement dévoué au chef de la France Insoumise. Il s'emploie avec persévérance à grossir les rangs de ses partisans.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron des patrons est – en dépit des apparences- entièrement dévoué au chef de la France Insoumise. Il s'emploie avec persévérance à grossir les rangs de ses partisans.

Pierre Gattaz a eu une grande et géniale idée pour faire baisser les chiffres du chômage. Il préconise un "contrôle journalier" des chômeurs. Ces derniers sont des millions : il faudra pour eux des milliers et des milliers de contrôleurs. Sûr que cela va créer des emplois. Et permettre à Pôle Emploi de rayer de ses listes les chômeurs qui trichent et qui fraudent.

Sans se concerter –espérons-le- avec Gattaz, Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a fait entendre la même et délicieuse petite musique. Il a pointé du doigt les chômeurs qui profitent des allocations chômages "pour prendre deux années de vacances". Leur gourou, leur maître à penser, a été plus lapidaire avec ses "fainéants".

Il y a des chômeurs qui trichent, qui fraudent, qui travaillent au noir et qui abusent donc de la générosité de notre système social. Mais au nom de quoi, l'arrogance étant au pouvoir, stigmatise-t-on la masse des chômeurs ? Pourquoi se permet-on de tels amalgames méprisants ? N'est-on pas capable d'imaginer le bruit humiliant que les phrases de Gattaz, de Castaner font dans la tête d'un sans emploi ?

C'est à dessein que nous utilisons les mots "stigmatiser" et "amalgames". Après chaque attentat, après chaque assassinat au couteau, c'est ce que nous répètent ceux qui nous gouvernent. Il ne faut pas stigmatiser ! Pas d'amalgames ! Mais en quoi un chômeur serait-il moins digne de respect et de considération qu'un musulman ?

Le triomphalisme dominateur des Gattaz and co à un prix. Il blesse au plus profond d'eux-mêmes des gens, de loin les plus nombreux, qui ne trichent pas et ne fraudent pas. Ils sont pauvres. Et ce qui reste aux pauvres quand ils sont pauvres c'est leur dignité. C'est elle qu'on piétine.

De cette humiliation inutile (à moins qu'elle ne soit voulue) nait la colère. Une colère qui pousse les offensés dans les bras de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a toujours l'insulte à la bouche pour parler de Gattaz, de Castaner ou de Macron.  A l'arrogance des uns répond la vulgarité et la violence de l'autre. Le patronat de droit divin c'est du pain béni pour Mélenchon. Les injures de ce dernier, sa démagogie vulgaire, confortent Macron dans son rôle royal de père de la nation.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lapalatine
- 20/10/2017 - 09:00
D'accord..
Avec ce que disent GÉOLIONet BARUCH
Baruch
- 19/10/2017 - 15:53
Orthographe
Cher Benoît Rayski, je vous lis toujours avec plaisir, parfois même avec bonheur, mais je crois que vos articles gagneraient encore en force s'ils respectaient l'orthographe. Le site Atlantico est-il si désargenté qu'il ne puisse se payer un correcteur ? "Le triomphalisme dominateur […] a un prix" et non "à" ; la colère naît avec un accent circonflexe et "c'est du pain bénit" prend un "t". Rien de grave donc, sinon l'envie que vos propos, qui font presque toujours mouche, soient irréprochables dans la forme comme dans le fond.
Geolion
- 19/10/2017 - 15:19
Article anonyme..
J'aimerais savoir quel est l'auteur de cet article anonyme !!
Car, je lui dirais deux mots !
A savoir que tous les chômeurs n'ont pas été visés par les propos de Macron et Castener. Seul les chômeurs "professionnels", multirécidivistes, refusant systématiquement tous les emplois qu'on leur propose sont visés A JUSTE TITRE ! Et tout le monde, dans son entourage, connait des chômeurs de cette catégorie ! Alors, ça suffit de jouer les vierges effarouchées !
Quant à Castener, il a dit : Les chômeurs ont "des droits et des devoirs, c'est une forme de liberté, mais la liberté, c'est pour aller vers quelque chose; la liberté, ce n'est pas de bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances ".
Il n'a donc absolument pas dit que les chômeurs partaient deux ans en vacances ! Prétendre ça comme le font les gauchos-bobos, les mélanchonistes et autres primaires, c'et un scandale et une tromperie envers les citoyens !