En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Quel couple!

Et vous, vous êtes plutôt France En Marche ou République Insoumise?

Publié le 29 septembre 2017
Mais oui, ils sont indissociables et inséparables. Et ils se nourrissent l'un de l'autre.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais oui, ils sont indissociables et inséparables. Et ils se nourrissent l'un de l'autre.

Le Parti Socialiste pleure, geint et gémit. Il ne digère pas le débat qui a opposé hier soir Edouard Philippe à Jean-Luc Mélenchon. Il y voit un "Yalta" visant à ne laisser aucun territoire politique à toute autre force que celle de ce couple infernal.  Les gémissements du PS auraient certainement plus de poids si ce parti parvenait à jeter des dizaines de milliers de manifestants dans la rue comme le réussi si bien le chef de la France Insoumise. Mais sur le fond il n'a pas tort.
Macron, dont on peut penser qu'il a lu et relu Machiavel, a en effet choisi Mélenchon comme principal adversaire. Ca rend inaudible les derniers débris du Parti Socialiste et Marine Le Pen (pour Laurent Wauquiez on ne sait pas encore…). Il a donné pour consigne à ses barons de taper sans relâche sur Mélenchon. Et lui-même, met la main à la pâte en comparant ce dernier à un chef d'Etat africain ou à un satrape vénézuelien, c'est tout bénef pour le Président de la République.

En transformant Mélenchon en menace il attire vers lui de plus en plus d'électeurs de droite qui vouent une solide répulsion à ce démagogue fort en gueule et rouge. En même temps, il renforce Mélenchon auprès de ce qu'il reste de la gauche de plus en plus séduite par un discours radical et révolutionnaire.
Un Mélenchon fort c'est pour Macron une garantie de dormir longtemps tranquille car le pouvoir n'est pas à la portée de La France Insoumise. Beaucoup de partisans et de sympathisants peut-être mais une impuissance politique totale, un peu comme le PC sous la IVeme république.
Mélenchon n'est pas en reste. Il joue sa partition avec une grosse caisse décrivant Macron comme le pantin des patrons du CAC 40. Il prend ainsi du poids et de la graisse auprès d'un électorat de gauche orphelin et déboussolé. Bientôt, si tout va bien (et ça en prend le chemin) entre lui et Macron il n'y aura plus rien. Ca ne peut que flatter son narcissisme qui est grand.

Sa chance c'est d'avoir rencontré un autre Narcisse : Emmanuel Macron. Tous deux sont faits pour se détester et s'entendre. Pour se combattre et s'aimer. Pour se défier et se donner la main. Il y a entre eux un rapport sadomasochiste. Ffais-moi mal" dit le masochiste au sadique. Macron et Mélenchon se complètent. Et ils s'accordent pour inverser les rôles : sadique et masochiste chacun son tour…
Les aimants s'attirent ou se repoussent selon la façon dont sont disposés leurs pôles. Osons une parabole plus crue. La tique se nourrit sur le dos du cheval. Une fois c'est Macron qui est la tique. Une autre fois Mélenchon. C'est pas très beau tout ça. Mais c'est plutôt bien joué. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 29/09/2017 - 20:10
Au train ou vont les choses,
les français risquent de finir portugais.
Solognitude
- 29/09/2017 - 15:33
C'est pas faux...
Je trouve l'analyse politique de M. Raysky tout à fait pertinente. Mais en ce qui me concerne, je ne me rallierai pas pour autant à l'immobilisme de la marche des cloportes!
Le gorille
- 29/09/2017 - 13:24
Merci M. Rayski
Grâce à vous, j'ai enfin compris l'article "Jusqu'où pourrait monter la France insoumise pendant le quinquennat Macron ?" Avec vous, pas besoin d'une logorrhée sur les chiffres qui, soit sont têtus, soit disent complaisamment ce que l'on veut bien qu'ils disent (ouf !). C'est "clarinette". Faut que je m'essaie au langage 'jeune. Bref, merci : j'ai besoin d'un bon prof qui, lui, sait lire !