En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

07.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

01.

La troisième guerre de Libye

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 2 heures 15 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 3 heures 41 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 4 heures 42 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 6 heures 7 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 12 heures 6 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 14 heures 39 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 15 heures 38 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 3 heures 9 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 4 heures 9 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 5 heures 24 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 6 heures 46 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 11 heures 58 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 12 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 11 min
Problème capital

Comment Paris boute les classes moyennes hors de son centre

Publié le 26 mars 2012
Les prix de l'immobilier continuent de flamber dans Paris. Jusqu'à bouter hors de Paris les classes moyennes ?
Michel Mouillart est professeur d'économie à l'Université Paris X, spécialiste de l'immobilier et du logement. Il est le co-auteur de La modernité des HLM : Quatre-vingt-dix ans de construction et d'innovations (La Découverte, 2003).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Mouillart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Mouillart est professeur d'économie à l'Université Paris X, spécialiste de l'immobilier et du logement. Il est le co-auteur de La modernité des HLM : Quatre-vingt-dix ans de construction et d'innovations (La Découverte, 2003).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prix de l'immobilier continuent de flamber dans Paris. Jusqu'à bouter hors de Paris les classes moyennes ?

Atlantico : Les prix du logement à Paris semblent poursuivre leur hausse jusqu'à rendre difficile l'accès au logement dans la capitale. Quel est précisément l'état des lieux pour les classes moyennes : peuvent-elles encore acheter à Paris ?

Michel Mouillart : La hausse des prix se poursuit dans Paris. Mais elle est plus lente que par le passé et le rythme de la hausse devrait encore se ralentir dans les prochains mois. Il est vrai que le déclenchement de la crise de la dette souveraine n’a pas épargné les marchés immobiliers et le marché parisien ne fait pas exception, en la matière. Même si il bénéficie plus largement qu’ailleurs, en province, de la demande des acheteurs étrangers, il a eu aussi à connaître les conséquences du resserrement de l’offre de crédit : sur Paris comme ailleurs, les établissements de crédit ne peuvent plus prêter aussi largement qu’il y a un an.

Dans ce contexte, l’accès au marché devient moins facile : d’autant que le ralentissement de la hausse des prix s’accompagne d’une diminution du nombre des biens proposés à la vente. Cela est habituel en période de récession des marchés et Paris n’échappe pas à la règle. Cette évolution n’est pourtant pas récente. Et depuis la fin des années 1990, avec la remontée des prix, le marché parisien devient progressivement plus difficile d’accès à ces ménages aux revenus moyens.

Ainsi a-t-on l’habitude d’illustrer cela en disant que sur Paris, on compte de l’ordre de 45 % de primo accédants, contre 62 % en Ile-de-France et 73 % France entière. Ou encore que sur Paris il n’y a que 15 % d’acheteurs (très) modestes (un revenu inférieur au revenu médian de l’ensemble des ménages) contre 30 % France entière : mais, a contrario, 35 % des acheteurs rentrent dans la catégorie des ménages aisés (un revenu dans le décile de revenus supérieur de l’ensemble des ménages) contre de l’ordre de 20 % France entière. Mais n’oublions pas, par exemple, que le marché parisien ne représente que de l’ordre de 3 % du nombre des accédants, France entière. Et que Paris, en tant que capitale attire plus que d’autres villes.  

Au total, les revenus moyens représentent à peu près partout de l’ordre de 50 % des accédants.

L'ensemble des classes moyennes est-il touché de la même façon ?

Il faut bien voir que ce n’est pas forcément le niveau des revenus qui importe : sauf, bien sûr, pour les plus modestes qui n’ont pratiquement jamais pu acheter dans Paris.

C’est en revanche le niveau de l’apport personnel qui importe : que cet apport ait été constitué par de l’épargne préalable, par la revente d’un bien immobilier (par exemple des locataires investisseurs qui réalisent leur patrimoine) ou des aides de la famille.

Ainsi, les primo accédants disposent sur Paris d’un revenu moyen de l’ordre de 55 000 €, contre 45 000 € en Ile-de-France et 40 000 € France entière. Et cet écart est à l’image des différences territoriales de revenus que l’Insee a récemment rappelées : il n’est pas spécifique aux seuls acheteurs d’immobilier. En revanche, leur apport personnel est de  90 000 €, contre 45 000 € en Ile-de-France et 30 000 € France entière. Là est toute la différence ! Pourtant, avec cela, ils ne peuvent acheter que 45 m² en moyenne, contre 65 m² en Ile-de-France et 85 m² France entière.

Si les acheteurs parisiens envisagent d’acheter plus spacieux, il leur faut un apport personnel plus élevé. Par exemple, les seconds accédants qui acquièrent sur Paris 85 m² en moyenne (90 m² en Ile-de-France et 95 m² France entière) disposent d’un apport de 240 000 €, en moyenne. Ils ont revendu leur précédente résidence principale : c’est le prix du ticket d’entrée sur le marché parisien.   

La situation est-elle semblable dans le reste de la France ?

Cette logique de marché se retrouve partout en France. D’ailleurs, lorsqu’on compare les prix des logements acquis aux revenus des accédants, on vérifie que si des différences apparaissent, elles s’expliquent par les montants des apports personnels mobilisés. Dit autrement, et cela est compréhensible, partout les contraintes de remboursement des crédits limitent la taille du projet immobilier réalisé.  

Toutes les villes, grandes ou moyennes, ont en outre leurs quartiers très recherchés, leur triangle d’or. Ceux qui y achètent disposent d’un apport personnel discriminant, qui leur permet éventuellement de surenchérir et de réaliser le projet qu’il espérait.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

07.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

01.

La troisième guerre de Libye

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
idaube
- 27/03/2012 - 13:22
Vous irez expliquer
au maçon qui à economisé toute sa vie et passé d'innombrable weekend pour se construire une petite maison qu'il ne pourra pas lèguer à ses enfants mais qu'il devra la vendre pour en donner le bénéfice à l'état qui s'en servira pour "redistribuer". Pourquoi n'aurait il pas le droit de redistribuer à qui il veut. Ca n'est pas parce qu'une minorité de gens ont un énorme patrimoine qu'il faut punir tous le monde.
Rhytton
- 27/03/2012 - 10:59
Heureusement il y a eu le paquet fiscal!
Avec la loi TEPA 2007, le nombre de successions exonérées de droits serait passe à 95 % selon Wiki... En Amerique du Nord, on ne s'embarrasse pas: on achete au-dessus de ses moyens un bien immobilier et tant pis si ca ne se rembourse pas a temps pour la succession... De toutes facons, allez-vous payer un F2 potable a un demi-million de dollars dans un downtown americain, c'est tellement a portee de bourse si on veut s'aliener pour 40 ans de credit hypothecaire (ironique mais veridique)! Ceci dit, une evolution de carriere permet de renegocier avantageusement un nouveau credit hypothecaire remplacant le precedent.
Chesterfield
- 27/03/2012 - 10:42
Paris....
.... une ville de rentiers ou de bobos