En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 4 heures 13 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 6 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 7 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 8 heures 51 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 9 heures 49 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 10 heures 3 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 11 heures 11 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 55 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 7 heures 31 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 13 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
"En marche", bis repetita

Nouveau monde : peut-on gagner la présidentielle sans parti comme le parient Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand ?

Publié le 09 septembre 2017
Incitée par Xavier Bertrand à se présenter à la tête de LR, Valérie Pécresse a annoncé qu’elle y renonçait. Pour ne pas participer à une guerre des chefs "stérile" contre Laurent Wauquiez.
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Incitée par Xavier Bertrand à se présenter à la tête de LR, Valérie Pécresse a annoncé qu’elle y renonçait. Pour ne pas participer à une guerre des chefs "stérile" contre Laurent Wauquiez.

Atlantico : Incitée par Xavier Bertrand à se présenter à la tête de LR, Valérie Pécresse a annoncé qu’elle y renonçait. Pour ne pas participer à une guerre des chefs « stérile » contre Laurent Wauquiez. Et pour soigner le lancement, le 10 septembre, de son mouvement, Libres !, à la ligne « ferme, sociale et réformatrice ». Dans quelle mesure le duo Pécresse Bertrand peut il espérer exister sans se présenter à la présidence des LR ?

 

Bruno Jeudy : D’abord, je ne parlerai pas d’un duo Pécresse / Bertrand. Je pense que eux-mêmes sont concurrents dans la perspective d’une candidature présidentielles en 2022. Je pense qu’ils ont tous les deux fait l’analyse, aujourd’hui, qu’ils ne pouvaient pas battre Laurent Wauquiez sur la base du noyau dur des Républicains. Et donc ils ont renoncé à la présidence. Mais là s’arrête la comparaison. Car autant Xavier Bertrand a choisi de bâtir un parcours depuis les régionales de 2015 en se construisant un fief dans les Hauts-de-France, et en mettant en place une politique gagnante qui sera récompensée par une réélection triomphale. A partir de là, il compte définir une possibilité pour la présidentielle suivante. Valérie Pécresse cherche aussi à se faire réélire en Ile-de-France, mais a plutôt décidé d’organiser une opposition en interne aux Républicains sans attendre les verdicts du 10 et 17 décembre. Elle acte déjà la victoire de Laurent Wauquiez, et essaie déjà d’organiser un mouvement à l’intérieur des Républicains pour rassembler au delà des clivages les fillonistes, juppéistes et lemairistes. Elle essaie déjà d’organiser une opposition de droite plus modérée, avec l’idée au fond de construire une alternative en interne à Laurent Wauquiez. Mais elle ne veut pas quitter le parti, et essaie de retenir cette droite qui ne veut pas de Wauquiez, sans être supplétive de Macron. D’où le mouvement Libres, qui ne dit pas son nom, à l’intérieur du futur parti Les Républicains. Elle essaie déjà de donner des chiffres : elle dit qu’elle a déjà 500 grands élus, 70 parlementaires actuels et anciens. Elle essaie d’organiser la résistance à l’intérieur du mouvement face à la probable victoire de Laurent Wauquiez. Ce qui est assez étonnant, car la victoire ne lui est pas encore acquise. L’élection n’est pas encore passée. C’est assez curieux de prendre acte de cette victoire, et de renoncer à la compétition. Ce genre de comportement n’est jamais bon. Les absents ont toujours tort.

 

Sur le modèle d'un Emmanuel Macron qui est parvenu à se hisser à la plus haiute marche sans parti, un tel modèle est il imaginable pour des personnalités de droite comme Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ?

Ce que lance Valérie Pécresse, dimanche, à Argenteuil, ressemble plus à une plateforme type Ségolène Royal qu'un mouvement En Marche. Puisqu’elle se situe à l’intérieur du parti. En Marche était vraiment une création en dehors des partis. On n’était ni au PS, ni à l’UDI, et encore moins LR. Valérie Pécresse est plus proche de ce qu’avait imaginé Ségolène Royal avec Désir d’Avenir. C’est -à-dire un mouvement qui drainait beaucoup de gens du parti socialiste, mais également des fans de Ségolène Royal et des personnes attirées par ce type de mouvement plus spontané. Donc on est plutôt entre En Marche et Désir d’Avenir, avec un mouvement à l’intérieur du parti, mais qui se situe aussi un peu à l’extérieur.

Quelle est leur meilleure chance de faire exister leur ligne politique ? Quelle stratégie pourrait être possible?

Valérie Pécresse part du fait que la droite doit d’abord faire l’inventaire de la défaite de 2017. Elle doit aussi reprendre à zéro son logiciel, et essayer de recoller aux attentes de la société et des électeurs de droite. Elle cite un chiffre : 6% des inscrits de moins de 35 ans ont voté pour François Fillon à la dernière présidentielle. Partant de ce chiffre, elle fait l’analyse que la droite doit recoller à la société civile et plus se rabougrir autour de son noyau dur et, pour faire simple, de Sens Commun. La droite, ça ne peut pas être Sens Commun. La droite n’a pas vraiment fait l’inventaire de la défaite de 2012, et n’a pas suffisamment travaillé son corpus idéologique. On est resté dans la guerre des chefs. Elle doit écrire une nouvelle page. Elle doit avoir un leader, et une ligne politique plus claire. Il faut qu’elle se reconfigure, notamment sur les questions européennes. La droite doit vraiment aller au-delà d’un simple lifting.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 10/09/2017 - 10:23
Ce n'est M.Jeudy qui est
Ce n'est M.Jeudy qui est simpliste mais bien l'appareil LR qui n'engage pas un vrai travail idéologique pourtant nécessaire; la droite est dans un tunnel pour perdre à répétition.
Yves3531
- 10/09/2017 - 08:34
Pas d'accord avec les commentaires sur B Jeudy...
même quand on était au plus fort du délire médiatique anti-Fillon, B Jeudy à toujours été fort réservé, équilibré et n'a jamais hurlé avec les chacals.
ajm
- 09/09/2017 - 23:45
Vieux pleurnichards.
On sait bien qui encombre ce blog qui se veut "liberal".